Socle commun et compétences

De
Publié par

L'idée de « socle commun de connaissances et de compétences », qui préside aujourd'hui à l'organisation de la scolarité obligatoire, de l'école primaire au collège, s'inscrit dans une volonté politique qui, depuis le rapport Langevin-Wallon, veut garantir à tous les élèves de seize ans l'acquisition des « fondamentaux de la citoyenneté ». Pourtant, aujourd'hui, « le socle » est objet de débats, voire de contestations, de la part de certains enseignants. D'autres y voit une machinerie trop lourde qui vient se juxtaposer inutilement aux programmes…
Annie Di Martino et Anne-Marie Sanchez font le point sur la situation et, si elles admettent bien volontiers que « le socle » peut apparaître comme une « auberge espagnole », elles montrent aussi qu'il peut être utilisé comme un « couteau suisse ». En effet, chaque enseignant et chaque équipe peuvent se saisir de l'outil que constitue le socle pour mobiliser les élèves et clarifier la relation avec les familles, mais aussi pour mieux organiser les apprentissages et accompagner chacune et chacun vers la réussite. Dès lors qu'ils abandonnent toute attitude dévote ou toute application mécanique des outils, les professeurs peuvent, en effet, utiliser le « socle » pour mieux organiser les situations d'apprentissage, mieux évaluer et valoriser les acquis des élèves.
Les enseignants qui liront ce livre et travailleront avec lui disposeront de beaux outils, pourront en construire d'autres et, surtout, seront en mesure de travailler efficacement pour une école qui instruit et libère à la fois.
Publié le : vendredi 19 juin 2015
Lecture(s) : 5
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782710129745
Nombre de pages : 208
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Annie Di MartinoetAnne-Marie Sanchez
Socle commun et compétences
Pratiques pour le collège
© 2011 ESF éditeur Division de la société Reed Business Information SAS au capital de 4 099 168Forum 52 – 52, rue Camille-Desmoulins, 92448 Issy-les-Moulineaux cedex Président : Antoine Duarte Directeur de publication : Antoine Duarte Actionnaire principal : Reed Elsevier France e 2 édition 2012
www.esf-editeur.fr ISBN 978-2-7101-2974-5 ISSN 1158-4580 e e Le Code de la propriété intellectuelle n’autorisant, aux termes de l’article L. 122-5, 2 et 3 a, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non desti-nées à une utilisation collective » et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou ses ayants droit, ou ayants cause, est illicite » (art. L. 122-4). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
Pédagogies
Collection dirigée par Philippe Meirieu
a collection PÉDAGOGIES propose aux enseignants, formateurs, animateurs, L éducateurs et parents, des œuvres de référence associant étroitement la réfle-xion théorique et le souci de l’instrumentation pratique.
Hommes et femmes de recherche et de terrain, les auteurs de ces livres ont, en effet, la conviction que toute technique pédagogique ou didactique doit être référée à un projet d’éducation. Pour eux, l’efficacité dans les apprentissages et l’accession aux savoirs sont profondément liées à l’ensemble de la démarche éduca-tive, et toute éducation passe par l’appropriation d’objets culturels pour laquelle il convient d’inventer sans cesse de nouvelles médiations.
Les ouvrages de cette collection, outils d’intelligibilité de la « chose éducative », donnent aux acteurs de l’éducation les moyens de comprendre les situations auxquelles ils se trouvent confrontés, et d’agir sur elles dans la claire conscience des enjeux. Ils contribuent ainsi à introduire davantage de cohérence dans un domaine où coexistent trop souvent la générosité dans les intentions et l’improvisation dans les pratiques. Ils associent enfin la force de l’argumentation et le plaisir de la lecture.
Car c’est sans doute par l’alliance, sans cesse à renouveler, de l’outil et du sens que l’entreprise éducative devient vraiment créatrice d’humanité.
Pédagogies/Outils : des instruments de travail au quotidien pour les enseignants, formateurs, étudiants, chercheurs. L’état des connaissances facilement accessible. Des grilles méthodologiques directement utilisables dans les pratiques.
* * * Voir la liste des titres disponibles dans la collection « Pédagogies » en fin d’ouvrage et sur le site www.esf-editeur.fr
Avis au lecteur
Ce livre se veut le témoignage de pratiques de classe appuyées sur des apports théoriques et sur nos réflexions. Il n’est en aucun cas le résultat d’un travail de recherche universitaire ni un recueil de conseils ou de recettes.
Remerciements
Nous tenons à remercier très chaleureusement : – nos formateurs, qui nous ont apporté des connaissances, de la compréhen-sion mais aussi des envies de lire et de toujours rester informées et à l’affût des apports nouveaux en didactique et en pédagogie, en particulier Nadine Faingold, Marie-Louise Fauchereau, Aline Robert et Jean-Michel Zakhartchouk ; – nos collègues formateurs, nos collègues professeurs (anciens et plus récents), nos collègues stagiaires et nos élèves, qui nous fournissent depuis de nombreuses années des objets de réflexion et d’action et qui ont de fait parti-cipé à cet ouvrage ; – nos relectrices, Jacqueline Cloet, Véronique Flipo et Annette Laamiri qui ont passé du temps à traquer la moindre erreur typographique, orthographique ou sémantique ; – et bien sûr, nos familles qui nous ont encouragées et soutenues.
5
Table des matières
Remerciements. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
IntroductionLe socle : de l’auberge espagnole au couteau suisse… . . . . . . . .
re 1 partie État des lieux : « une auberge espagnole »
1. Des éléments survalorisés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La PPO . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Des « usines à cases » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Des confusions dans les termes utilisés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
2. Des éléments fondateurs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les enjeux du socle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Historique du socle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les grands principes, le préambule, les résistances . . . . . . . . . . .
3. Des éléments à développer : exigence, bienveillance ; enseigner/apprendre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Exigence et bienveillance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Enseigner et accompagner . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
4. Constat dix ans après : peu d’éléments fondamentaux mis en œuvre. . . . . . . . . . . . . . . . e Un élément perdu : mais où est passée la 5 compétence ?. . . . . Rapport Grosperrin, mars 2010 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Rapport du HCE, novembre 2010. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
5
11
17 17 18 19
23 23 28 30
32 33 34
37 37 40 42
7
Socle commun et compétences
8
e 2 partie Les bases : ce qu’on devrait y mettre
1. Le travail par compétences. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Un concept et ses attributs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Des familles de situations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Des tâches complexes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Des exemples de tâches complexes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
2. Organiser son enseignement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’apprentissage par situations : «It could be EASy’R. . . . . . . . .» . Jouer du piano à compétences . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Exemples de programmation pour une classe . . . . . . . . . . . . . . . .
e 3 partie Les compléments essentiels : des avantages pour tous
1. Pour les élèves, pour les familles. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La place de l’autoévaluation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Un outil d’évaluation peu connu, le portfolio . . . . . . . . . . . . . . . . Les relations avec les familles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
2. Pour les professeurs : faire réussir plus d’élèves. . . . . . . . . . . . . La pédagogie de l’intégration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’intégration pour tous les élèves : les faux faibles, les vrais forts et les autres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Mobiliser, trier et combiner . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
3. Pour les professeurs et les élèves : donner du sens . . . . . . . . . . Donner du sens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Trois leviers de motivation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Élèves motivés et élèves démobilisés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Transformer la violence en désir d’apprendre . . . . . . . . . . . . . . . .
49 49 56 58 61
69 69 77 83
93 93 96 97
101 101
102 104
117 117 118 119 120
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.