Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Éduquer après les attentats

De
256 pages
Les terribles attentats de 2015 et 2016 ont profondément secoué notre pays.
Les enseignants, largement démunis malgré les récentes mesures prises par lÉducation nationale, se posent un ensemble de « questions vives » : comment permettre aux élèves de distinguer le savoir et le croire ? Comment construire à lécole le respect de la liberté de chacun pour lutter contre lassujettissement dans des groupes fanatisés ? Quel idéal offrir à ceux et celles qui, ne pouvant accéder à lemploi et à la consommation, voient dans lintégrisme religieux la seule manière de se donner une identité ?
En vingt chapitres incisifs, tous construits à partir de situations réelles, Philippe Meirieu sefforce de répondre à ces questions. Sans faux semblant ni langue de bois.
Pour tous les enseignants et les éducateurs. Pour tous ceux et toutes celles qui veulent une démocratie où chacun et chacune ait sa place et où nul ne soit plus jamais tenté par la violence barbare.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Éduquer après les attentats
Philippe Meirieu
Éduquer après les attentats
Suivi éditorial : Isabelle Garcia, Émeline Guibert
Composition : Maryse Claisse
© 2016, ESF éditeur SAS Cognitia 20, rue d’Athènes  75009 Paris www.esfscienceshumaines.fr ISBN :9782710132080
e e Le Code de la propriété intellectuelle n’autorisant, aux termes de l’article L. 1225, 2 et 3 a, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, « toute représentation ou reproduction inté grale, ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou ses ayants droit, ou ayants cause,est illicite » (art. L. 1224). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 3352 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
Sommaire
Introduction – De l’effroi à l’éducation . . . . . . . . . . . 1. Des « émotions démocratiques » ?. . . . . . . . . . . . . . 2. L’École de « l’instruction pure » . . . . . . . . . . . . . . . 3. Le savoir et le croire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4. Peuton se passer de symbolique ?. . . . . . . . . . . . . . 5. Le socle et le « commun » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6. Instituer le collège . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7. Conjuguer le geste et la pensée . . . . . . . . . . . . . . . . 8. Repenser l’évaluation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9. Articuler finalisation et formalisation . . . . . . . . . . . 10. Instaurer une véritable autorité . . . . . . . . . . . . . . . 11. Construire du collectif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12. Former à la responsabilité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13. Partenaires pour l’éducation . . . . . . . . . . . . . . . . . 14. Éducation et « développement personnel » . . . . . . 15. Le naturalisme éducatif toujours aux aguets . . . . . 16. L’École, une contresociété ? . . . . . . . . . . . . . . . . . 17. Finalités et modalités dans notre institution scolaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18. L’enfance au cœur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19. Éduquer quand même . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20. Laisser les questions ouvertes . . . . . . . . . . . . . . . . Conclusion – L’avenir du commun. . . . . . . . . . . . . . .
9 19 33 45 55 69 85 95 103 115 127 139 149 157 165 173 183
197 213 219 227 237
5
Nuit du 13 au 14 novembre 2015…
Nous savions que la vie était fragile, que l’humainc’était par moments et que la démocratie était menacéepar les forces archaïques qui habitent encore le monde.Nous savions que, face à la vacuité de nos modèleséconomiques fondés sur la consommation compulsive,notre Occident peinait à offrir un autre idéal quel’assujettissement aux intégrismes. Nous savions que toutce qui nous tient à cœur est mortel et que l’obscurité peut,un jour, anéantir l’espoir de toute lumière… Que cette nuit terrible où nous avons éprouvé la terreurde la pénombre, nous rappelle notre fragilité etnotre finitude. Qu’elle renforce notre déterminationà prendre soin de toute vie, de toute pensée libre, detoute ébauche de solidarité, de toute joie possible… Prendre soin de la vie et de l’humain, avec une infinietendresse et une obstination sans faille, est, aujourd’hui,la condition de toute espérance. Le désespoir des éducateurs serait la victoire des terroristes.
7
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin