//img.uscri.be/pth/c63c69aceef44e24c7a99418c841a7e253bb205c
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Etudes, galères et réussites

De
160 pages
Que sait-on aujourd’hui de l’influence des rythmes universitaires, des ressources financières, des modalités de décohabitation, de l’effet d'un site délocalisé ou encore d’une activité salariée sur la réussite des étudiants ? Ce livre permet de mieux saisir la trame des différents facteurs qui façonnent la vie des jeunes à l'université. Il met en lumière une pluralité de publics, une vulnérabilité aux formes multiples en croisant des données locales originales de différentes universités (Dijon, Montpellier, Rennes, Strasbourg, Toulouse ou Tours) et des résultats nationaux. Il apporte aussi un éclairage sur les perceptions des étudiants, illustrées par de nombreux témoignages. Les constats présentés ici pourraient constituer un levier intéressant pour améliorer l'égalité des chances et la réussite de leurs étudiants.
Voir plus Voir moins
Introduction
Séverine Landrier, Observatoire régional des métiers, PACA Philippe Cordazzo, Observatoire régional de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle des étudiants (ORESIPE), UMR-SAGE, université de Strasbourg
L’ENJEU DES CONDITIONS DE VIE DES ÉTUDIANTS : ÉCLAIRER LES ACTEURS PUBLICS EN CHARGE DE LEUR ACCUEIL
1 Là questîon des condîtîons de vîe des étudîànts s’înscrît àu cœur d’un contexte unîversîtàîre en peîne évoutîon depuîs es ànnées 1970, àvec à Màssîicàtîon de à popuàtîon étudîànte, àvec e processus de Boogne, à oî sur ’àutonoMîe des unîversîtés ou encore es dîférents pàns, tes que e pàn Réussîte îcence et e pàn CàMpus.
Concept àux contours lous, es condîtîons de vîe des étudîànts se décînent en dîférentes théMàtîques dont e noMbre vàrîe seon es àcteurs et es înstîtutîons. Ees peuvent être àbordées strîcteMent sous ’ànge des condîtîons Màtérîees de vîe coMprenànt e ogeMent, e trànsport, à restàuràtîon, es ressources inàncîères, à sànté notàMMent. Ees peuvent s’éàrgîr àux Modàîtés d’études àvec ’àccès àux bîbîothèques, àu nuMé-rîque, à questîon des rythMes unîversîtàîres, des pràtîques pédàgogîques ou encore des dîsposîtîs d’àîde àux étudîànts, voîre â tout ce quî reève de ’ànîMàtîon du càMpus. À ceà peut s’àjouter un regàrd pàrtîcuîer sur es pubîcs spécîiques, tes que es étudîànts étràngers, en sîtuàtîon de hàndîcàp ou encore boursîers.
au-deâ de ’unîversîté, es condîtîons de vîe des étudîànts concernent un grànd noMbre d’àcteurs sur es terrîtoîres puîsque es dîférentes dîMensîons quî à coMposent reèvent des coMpétences de dîférents pàrtenàîres tes que es centres régîonàux des œuvres unîversîtàîres et scoàîres (CROUS), e Centre nàtîonà des œuvres unîversîtàîres et scoàîres (CNOUS), es àcteurs chàrgés de pubîcs spécîiques (pàr exeMpe, ’asso-cîàtîon de gestîon du onds pour ’însertîon des personnes hàndîcàpées
1.Les terMes eMpoyés pour désîgner es personnes sont prîs pàroîs àu sens générîque et ont â à oîs vàeur de éMînîn et de Màscuîn.
INTRODUCTION
11
[aGEFIPH]) ou encore es coectîvîtés terrîtorîàes (régîon, dépàrteMent, coMMune et dîvers regroupeMents de coMMunes), pour ne cîter qu’eux.
Fàcteur d’àttràctîvîté des étàbîsseMents dàns une perspectîve de déve-oppeMent éconoMîque et terrîtorîà, déterMînànte dàns une perspectîve d’égàîté des chànces, à vîe étudîànte se révèe être un enjeu Màjeur en terMes de pîotàge àu seîn des unîversîtés.
Pour concrétîser es prîorîtés poîtîques des étàbîsseMents, qu’î s’àgîsse de créer des ogeMents, d’ouvrîr ’unîversîté sur à vîe ou d’àugMenter es chànces de succès des étudîànts es pus déMunîs, î est nécessàîre d’àvoîr une connàîssànce ine de à réàîté des condîtîons de vîe des étudîànts. Dàns cette perspectîve, depuîs es ànnées 1990, ’Observà-toîre nàtîonà de à vîe étudîànte (OVE) réàîse envîron tous es troîs àns une grànde enquête întîtuée « Condîtîons de vîe des étudîànts en Frànce ». ProgressîveMent, es étàbîsseMents du supérîeur ont déveoppé eur propre observàtoîre des étudîànts et uî deMàndent de réàîser des enquêtes coMpàràbes ou coMpéMentàîres àu nîveàu ocà. Ces obser-vàtoîres unîversîtàîres se sont proessîonnàîsés, structurés et produîsent des tràvàux â vîsée opéràtîonnee en terMes de pîotàge. Les connàîs-sànces produîtes ocàeMent, souvent unîqueMent â usàge înterne, sont rîches et Mérîtent d’être àrtîcuées et Mîses en regàrd àvec des résutàts de tràvàux réàîsés pàr des chercheurs en scîences huMàînes spécîàîsés sur es questîons d’enseîgneMent supérîeur àu nîveàu ocà et nàtîonà. C’est à ràîson pour àquee, e Centre d’études et de recherches sur es quàîicàtîons (CEREQ) à créé e groupe de tràvàî sur ’enseîgneMent supérîeur (GTES) en 1993.
LE GROUPE DE TRAVAIL SUR L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR
Le GTES est un réseàu nàtîonà d’échànge et de productîon sur es pàr-cours de orMàtîon et d’însertîon des étudîànts de ’enseîgneMent supé-rîeur. I réunît deux oîs pàr àn une quàràntàîne de personnes expertes de ’enseîgneMent supérîeur d’orîgînes proessîonnees dîverses – des chàrgés d’études du CEREQ, des chercheurs et enseîgnànts-chercheurs des centres àssocîés du CEREQ et de ’enseMbe de à coMMunàuté scîen-tîique, des représentànts de ’Observàtoîre nàtîonà de à vîe étudîànte, des observàtoîres unîversîtàîres et régîonàux, des MeMbres de servîces de à dîrectîon généràe de ’enseîgneMent supérîeur et de ’însertîon proessîonnee (DGESIP) et de ’Instîtut nàtîonà de à jeunesse et de
12
ÉTUDES, GaLÈRES ET RÉUSSITES CONDITIONS DE VIE ET PaRCOURS À L’UNIVERSITÉ
’éducàtîon popuàîre (INJEP). L’întérêt est d’encouràger des coàbo-ràtîons entre des personnes àppàrtenànt â des înstîtutîons dîférentes, notàMMent entre des chercheurs et des personnes représentànt es observàtoîres unîversîtàîres et d’àrtîcuer des tràvàux nàtîonàux àvec des productîons ocàes et régîonàes.
Lîeu d’échànges, d’înorMàtîon, de dîscussîon et de càpîtàîsàtîon, e GTES tràîte des questîonneMents àussî bîen théorîques, Méthodoogîques qu’eMpîrîques ou îés àux poîtîques pubîques sur un thèMe donné.
Depuîs queques ànnées, e GTES s’întéresse â pusîeurs théMàtîques en pàràèe dàns e càdre de sous-groupes. Les MeMbres de chàcun de ces sous-groupes s’engàgent â produîre ou coproduîre un àrtîce orîgînà sur un sujet d’àctuàîté choîsî coectîveMent. Les productîons sont coor-données pàr ’un des troîs ànîMàteurs àvec un co-ànîMàteur MeMbre du groupe. C’est dàns ce càdre qu’à gerMé ’îdée de tràvàîer sur e thèMe des « condîtîons de vîe et d’études en îen àvec es pàrcours unîversîtàîres » et de réàîser cet ouvràge.
L’EXPLORATION DES LIENS ENTRE CONDITIONS DE VIE ET PARCOURS UNIVERSITAIRES
Sî es tràvàux reàtîs àux condîtîons de vîe des étudîànts se sont géné-ràîsés, on sàît peu de chose â ce jour sur es îens éventues entre es condîtîons de vîe et e déroué des pàrcours unîversîtàîres. L’enjeu est de tàîe dàns à Mesure où es condîtîons de vîe pourràîent constîtuer un evîer întéressànt pour es étàbîsseMents soucîeux de à réussîte de eurs étudîànts.
après s’être àccordé sur e pérîMètre de ce concept coMprenànt es condîtîons Màtérîees et d’études, e groupe de tràvàî à œuvré dàns deux dîrectîons : à preMîère vîsànt â recenser àu seîn de à îttéràture es tràvàux Mettànt en regàrd dîférentes dîMensîons des condîtîons de vîe et des pàrcours unîversîtàîres. Ce àîsànt, ee contrîbue â àîre àvàncer es connàîssànces, poînte des zones d’oMbre dàns es produc-tîons scîentîiques exîstàntes et dégàge des pîstes de recherches â venîr ; à seconde s’àppîquànt â produîre des résutàts coMpèteMent orîgînàux îssus d’enquêtes ocàes et nàtîonàes.
Ces dîférentes productîons àîsànt e îen entre es condîtîons de vîe et es pàrcours unîversîtàîres s’înscrîvent dàns un càdre coMMun quî s’àttàche
INTRODUCTION
13
â àrtîcuer d’une pàrt des ànàyses quàntîtàtîves et quàîtàtîves, et d’àutre pàrt des tràvàux reposànt sur des données d’enquêtes ocàes et nàtîonàes. Ce àîsànt, des ééMents d’îustràtîon et de coMpréhensîon des tendànces stàtîstîques dégàgées sont àpportés et es résutàts des enquêtes réàîsées pour et pàr es unîversîtés, dàns une déMàrche d’àîde â à décîsîon, sont Mîs en contexte et conrontés â des données d’enquêtes nàtîonàes.
Cet ouvràge à été coordonné pàr es deux ànîMàteurs du groupe Condîtîons de vîe des étudîànts et pàrcours unîversîtàîre, Séverîne Làndrîer, respon-sàbe de ’ànîMàtîon scîentîique de ’Observàtoîre régîonà des Métîers de à régîon PaCa et Phîîppe Cordàzzo, responsàbe scîentîique de ’Observàtoîre régîonà de ’enseîgneMent supérîeur et de ’însertîon proessîonnee des étudîànts (ORESIPE), MeMbre de ’UmR-SaGE, unî-versîté de Stràsbourg, et pàr Chrîstîne Guégnàrd de ’Instîtut de recherche sur ’éducàtîon (IREDU)-CEREQ. Fruît de deux ànnées de tràvàux en groupe, î se décîne en sîx chàpîtres présentànt es études, es réussîtes et es gàères des étudîànts seon eurs propres vîsîons ou perceptîons.
Le premier chapitre,réàîsé pàr Séverîne Làndrîer, propose une revue de îttéràture sur ’enseMbe des tràvàux, conduîts â à oîs pàr des chercheurs et des observàtoîres unîversîtàîres, quî Mettent en reàtîon es condîtîons de vîe et d’études et es pàrcours unîversîtàîres. Que sàît-on àujourd’huî de ’înluence des Modàîtés de décohàbîtàtîon, des ressources inàncîères, de ’înluence du sîte unîversîtàîre ou encore des pràtîques pédàgogîques des enseîgnànts sur à réussîte ? Vàrîent-ees seon ’àvàncée dàns e cursus unîversîtàîre ? Cette revue, ne prétendànt pàs â ’exhàustîvîté, à pour àMbîtîon d’îdentîier des tendànces Mîses en évîdence, de révéer es zones d’oMbre et de dégàger des pîstes de recherche â venîr.
Le deuxième chapitre,écrît pàr Càrîne Éràrd, Chrîstîne Guégnàrd et Jàke murdoch (Instîtut de recherche sur ’éducàtîon [IREDU]-CEREQ, unîversîté Bourgogne Frànche-CoMté) înterroge à questîon de à réussîte des étudîànts en STaPS àux condîtîons de vîe et d’étude potentîeeMent dîférentes puîsqu’îs étudîent sur deux sîtes unîversîtàîres, â Dîjon et àu Creusot, dàns e càdre d’une poîtîque régîonàe de déocàîsàtîon. Quees dîférences de réussîte ? Que rôe du terrîtoîre ? autànt d’ééMents de rélexîon pour es àcteurs îMpîqués dàns es sîtes déocàîsés.
Le troisième chapitre,réàîsé pàr Vàérîe Cànàs (ceue Évàuàtîon et àîde àu pîotàge [CEVaP], unîversîté Pàu-Vàéry, montpeîer) s’întéresse â ’înluence éventuee du tràvàî sààrîé sur à réussîte des étudîànts àu
14
ÉTUDES, GaLÈRES ET RÉUSSITES CONDITIONS DE VIE ET PaRCOURS À L’UNIVERSITÉ
seîn de ’unîversîté Pàu-Vàéry. Les ééMents de connàîssànce produîts sur es étudîànts sààrîés et es Modàîtés de ’àctîvîté sààrîée perMettront â ’étàbîsseMent de Mettre en œuvre des dîsposîtîs d’àccoMpàgneMent, tànt dàns e càdre de à pédàgogîe que dàns ceuî de ’àîde â ’eMpoî étudîànt.
Le quatrième chapitre,produît pàr Bénédîcte FroMent (dîrectrîce de à vîe étudîànte [DVE], unîversîté Frànçoîs-Ràbeàîs, Tours) tràîte d’un sujet ràreMent àbordé, ceuî de ’înluence éventuee des rythMes unîversîtàîres sur à réussîte des étudîànts àu seîn de ’unîversîté Frànçoîs-Ràbeàîs. autreMent dît, est-ce que ’îMpîcàtîon teMporee des étudîànts dàns ’àctîvîté unîversîtàîre observée îcî dàns ’àrtîcuàtîon entre es eMpoîs du teMps de à orMàtîon, es teMps personnes de tràvàî studîeux et es contràîntes îées àux Modes de vîe étudîànts jouent un rôe sîgnîicàtî dàns à réussîte ?
Le cinquième chapitre,rédîgé pàr Evà Wàker (Observàtoîre des or-Màtîons et de ’însertîon proessîonnee [OFIPE], unîversîté Tououse 1 Càpîtoe) se centre sur es condîtîons de vîe d’un pubîc spécîique : es étudîànts étràngers. appréhendée conjoînteMent en onctîon de à nàtîo-nàîté et de à Mobîîté, cette popuàtîon àppàràït très hétérogène â bîen des égàrds, notàMMent en onctîon du type de Mobîîté qu’ee connàït. après àvoîr îdentîié dîférents prois d’étudîànts et des orMes de séjours, ces àcteurs sont Mîs en regàrd des pàrcours et à réussîte unîversîtàîre de ces étudîànts. autànt d’ééMents de rélexîon pour es àcteurs chàrgés de ’àccueî et de à Mîse en pàce de dîsposîtîs d’àccoMpàgneMent àdàptés àux besoîns d’un pubîc très hétérogène.
Le sixième chapitreà été réàîsé pàr Éîse Verey (Groupe d’étude des Méthodes de ’ànàyse socîoogîque de à Sorbonne [GEmaSS], unîversîté Pàrîs Sorbonne), Xàvîer Coet (Observàtoîre du suîvî et de ’însertîon proessîonnee des étudîànts [OSIPE], unîversîté de Rennes 1) et Phîîppe Cordàzzo (Observàtoîre régîonà de ’enseîgneMent supérîeur et de ’înser-tîon proessîonnee des étudîànts [ORESIPE], UmR SaGE, unîversîté de Stràsbourg). I s’întéresse â à questîon de à vunéràbîîté éconoMîque des étudîànts en àrtîcuànt des données ocàes îssues des unîversîtés de Rennes 1 et de Stràsbourg àvec des données nàtîonàes provenànt de ’enquête Condîtîons de vîe de ’Observàtoîre nàtîonà de à vîe étudîànte. après àvoîr déinî es contours de à vunéràbîîté éconoMîque des étudîànts â pàrtîr de données quàntîtàtîves, ces ééMents sont ànàysés â pàrtîr de données îssues d’entretîens dàns esques es personnes înterrogées ont pàrt de eur ressentî de à précàrîté et de ses efets.
INTRODUCTION
15