//img.uscri.be/pth/468cbbe1ef9ae832f4afc4b2c281dca24e51ff93
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 15,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Sociologie de l'école rurale

De
214 pages
Les débats sur le système éducatif en milieu rural ont marqué l'histoire du discours social sur l'éducation pendant tout le XXe siècle, et ils restent bien présents aujourd'hui. Cet ouvrage, qui comporte une bibliographie abondante propose une présentation des grandes orientations de la recherche en sciences sociales sur ce sujet.
Voir plus Voir moins

Sociologie de l'école rurale

Educations et Sociétés Collection dirigée par Louis Marmoz
La collection Educations et Sociétés propose des ouvrages, nés de recherches ou de pratiques théorisées, qui aident à mieux comprendre le rôle de l'éducation dans la construction, le maintien et le dépassement des sociétés. Si certaines aires géographiques, riches en mise en cause et en propositions, l'Afrique subsaharienne, l'Europe du Sud et le Brésil, sont privilégiées, la collection n'est pas fermée à l'étude des autres régions, dans ce qu'elle apporte un progrès à l'analyse des relations entre l'action des différentes formes d'éducation et l'évolution des sociétés. Pour servir cet objectif de mise en commun de connaissances, les ouvrages publiés présentent des analyses de situations nationales, des travaux sur la liaison éducation-développement, des lectures politiques de l'éducation et des propositions de méthodes de recherche qui font progresser le travail critique sur l'éducation, donc, sans doute, l'éducation elle-même... Déjà parus

Mamadou BELLA BALDE, Démocratie et éducation à la citoyenneté en Afrique, 2008. Claude CARPENTIER (dir.), L'école dans un monde en crise, 2008. Claude CARPENTIER, La politique scolaire sud-africaine face aux inégalités, 2007. Annie VINOKUR (dir.), Pouvoirs et financement en éducation, 2007. Pierre FONKOUA, Quels fitturs pour l'éducation en Afrique ?,2006 Ségolène ROY AL (dir.), Parler du patrimoine roman, 2006. Madana NOMA YE, Pédagogie des grands groupes et éducation primaire universelle en Afrique subsaharienne, 2006. Lucila JALLADE et Vittoria CAVICCHIONI (sous la dir.), Agir pour l'éducation des filles en Afrique subsaharienne francophone,2005. Cécile DEER, L'Empire britannique et l'instruction en Inde (1780-1854),2005.

Yves AIpe et Jean-Luc Fauguet

Sociologie

de l'école rurale

L'HARMATTAN

@ L'HARMATTAN, 2008 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan I@wanadoo.fr ISBN: 978-2-296-059 I 0-8 EAN : 9782296059108

Avant-propos

L'école rurale aujourd'hui: école de la modernité ou fabrique d'exclus?

Le débat sur le système éducatif en milieu rural, généralement désigné par l'expression « école rurale », qu'il faut entendre au sens large, est particulièrement vif en France depuis la fin du XIXO siècle, et reste très actif aujourd'hui, malgré (ou à cause?) des grandes transformations socioéconomiques et culturelles qui ont affecté le monde rural, surtout depuis une quarantaine d'années. Entre les tenants de l'école villageoise idéalisée et ses adversaires résolus qui la condamnent au nom de la modernité et de l'efficience, les affrontements restent vigoureux, et les arguments relèvent plus souvent de la conviction que de la démonstration scientifique. Les mouvements de défense de l'école rurale, le plus souvent animés par des parents d'élèves et des enseignants, s'attachent à démontrer les avantages pédagogiques et sociaux d'une école de proximité, tandis que les élus locaux, assistés en cela par de nombreuses associations, font porter leur action sur l'école rurale comme service public, dernier rempart contre la désertification.

7

Depuis les années 80, les recherches sur les performances du système éducatif en zone rurale ont montré que l'école rurale faisait preuve d'une indiscutable efficacité pédagogique à court terme. Mais de nombreuses questions restent à ce jour sans réponse satisfaisante: qu'en est-il des trajectoires scolaires à moyen et long terme? L'orientation des élèves ruraux après la troisième est en effet non conforme à ce que l'on pourrait attendre au vu des seuls résultats scolaires; par ailleurs, les caractéristiques des parcours scolaires observés sont-elles liées au caractère rural de l'environnement des structures scolaires, ou bien à d'autres variables (sociales, économiques, culturelles...), dont le caractère « rural» ne serait que contingent? Enfin, quel est l'effet des rapports au territoire: la plus grande lisibilité d'un espace de proximité, de taille réduite, permet-elle une meilleure inscription spatiale des projets d'acteurs, apporte-t-elle une plus grande capacité à lire socialement les espaces de vie et de projets, et en fin de compte améliore-t-elle la qualité de la vie? Dans une première partie de l'ouvrage seront présentées les grandes orientations du débat sur le système éducatif en milieu rural, au travers de trois grands thèmes: école rurale et citoyenneté, école rurale et aménagement du territoire, école rurale et inégalité des chances. Un éclairage sur certaines situations étrangères particulièrement révélatrices complètera l'analyse. La deuxième partie sera consacrée à l'état des connaissances. Après la présentation des principales recherches menées depuis une vingtaine d'années sur le sujet, nous poursuivrons par l'actualité de la vie scientifique, en particulier les résultats de la

8

recherche pluridisciplinaire engagée depuis 1999 dans le cadre de l'Observatoire de l'Ecole Rurale. Nous nous attacherons également à comprendre des trajectoires singulières d'élèves, par la description des configurations familiales, des manières de faire et de voir, de la place des savoirs scolaires dans les projets de vie. La troisième partie dégagera les grandes questions d'actualités, à partir de regards croisés et de problématiques émergentes: existence d'une «forme scolaire rurale», rôle des modèles éducatifs familiaux et des stratégies « socio-scolaires» des familles, spécificité du lien social dans l'espace rural.

9

Les auteurs: Yves Alpe, maître de conférences en sociologie, habilité à diriger des recherches en sciences de l'éducation, est directeur de l'IUT de l'Université de Provence. Il a travaillé pendant plusieurs années sur les problématiques des systèmes éducatifs en zone de montagne en tant que chargé de mission à la DATAR, et a effectué plusieurs missions en Roumanie pour le compte de l'Union Européenne (programme Tempus) et pour la Banque Mondiale. Il collabore avec les Universités de Barcelone (Espagne) et Salerno (Italie) pour des recherches sur les systèmes éducatifs ruraux. Il est co-fondateur et co-responsable de l'Observatoire de l'Ecole Rurale. Il est membre du Comité Scientifique du programme européen CAENTI*, responsable du projet WP6E« Observatoire Européen de l'Ecole ». Jean-Luc Fauguet, maître de conférences en sociologie, est responsable des relations internationales à l'IUFM d'Aix-Marseille, Université de Provence, où il pilote de nombreux projets de recherche, développement et formation avec l'Afrique, l'Europe, ou le Moyen Orient. Ses recherches portent sur les écoles et les milieux populaires; il est également chargé d'une mission « Grande pauvreté et réussite scolaire» pour le Ministère de l'éducation nationale. Il a effectué plusieurs missions au Gabon (projet FED, Union Européenne) et au Burkina Faso. Il est membre de l'Observatoire de l'Ecole Rurale et co-responsable du projet WP6E « Observatoire Européen de l'Ecole» dans le programme européen CAENTI*. Il est secrétaire du RAIFFET (Réseau Africain des Institutions de Formation de Formateurs de l'Enseignement Technique) et membre du RIFEFF (Réseau International Francophone des Établissements de formation de formateurs).

* CAENTI: Action de coordination des réseaux européens PCRD (Programme communautaire de d'intelligence territoriale, 6ème recherche et développement), Union Européenne.

10

Table des matières
Introduction
Chapitre 1 : Ecole rurale et réussite scolaire
Permanence du débat, évolution des problématiques. L'école rurale et la construction de la citoyenneté L'école rurale et l'aménagement du territoire L'école rurale et l'inégalité des chances L'école rurale, objet de recherche mal défini L'école rurale et ses défenseurs p. 15

p. 19

p.21

L'évolution du système éducatif en milieu rural Le milieu rural aujourd'hui Le système éducatif en milieu rural aujourd'hui
Les performances des élèves ruraux: un bilan des recherches depuis 1962 Les premières études de l'INED: les élèves de CM2 en 1962 Les travaux commandités par le Ministère de l'Education Nationale dans les années 1980-1990 L'enquête sur les élèves de l'Ain La « géographie de l'école» Bilan provisoire

p.49

p.59

11

L'école rurale dans le monde L'école rurale dominante L'école rurale dynamique Conclusion du chapitre 1: les formes multiples de la ruralité et les politiques publiques d'éducation Références bibliographiques du chapitre 1

p.73

p.87
p.89 p.97

Chapitre 2 : Les trajectoires scolaires des élèves ruraux Une recherche de longue haleine: l'Observatoire de l'Ecole Rurale (GER) L'origine de l'OER La méthode de travail de l'OER Pourquoi un observatoire?

p.99

Les caractéristiques des élèves ruraux
Les caractéristiques géographiques. Les caractéristiques scolaires Une population scolaire très ordinaire... Les parents: caractéristiques L'origine socioprofessionnelle Les niveaux d'étude Les lieux de résidence: départements et milieux ruraux

p.I07

p. 119

12

PCS et type de milieu Niveau d'études et milieu p.129

Les représentations des élèves et de leurs parents sur la scolarité
La situation au CM2 L'évolution des opinions sur la scolarité

Les représentations

du milieu rural

p.143

Les opinions des élèves sur le milieu: lieux attractifs et répulsifs Les représentations du milieu rural chez leurs parents

Conclusion: les formes trajectoires scolaires. Références bibliographiques

multiples

des
p.153

du chapitre 2

p.156

Chapitre 3 : Une. « forme scolaire»

rurale?

p. 159
p.161

Les particularités de l'école rurale Les caractéristiques « objectives» de l'école rurale Les spécificités supposées Les dispositifs particuliers

13

Gestes et pratiques des enseignants: de l'enseignant en milieu rural L'innovation et l'ouverture

le « métier»

Identités et territoires de vie Lire l'espace, se l'approprier L'empreinte de l'histoire et des représentations L'esprit des lieux Un espace rural plus simple à décrypter? Territoires prescrits, vécus, rêvés Les formes de la sociabilité

p. 185

Conclusion du chapitre 3 : Les formes multiples du lien école-famille-territoire Références bibliographiques du chapitre 3

p.199 p.201

Conclusion générale: « bonne école» ?

l'école rurale:

une

p.20S p.210

Annexe: liste des sigles

14

Introduction

« il Y avait, au mois de mai 1899, 19 724 élèves fréquentant les écoles, tant publiques que privées, du département, soit une proportion de 2,82 élèves par kilomètre carré. C'est là une condition géographique et économique exceptionnelle, qui force à multiplier les écoles au-delà des besoins réels, parce qu'on veut, et avec raison, éviter aux jeunes enfants des parcours longs et pénibles pour se rendre en classe et se procurer les bienfaits de l'instruction ».

Cette citation est extraite d'un ouvrage intitulé «L'école primaire dans les Basses Alpes, depuis la Révolution jusqu'à nos jours », rédigé par P. Dauthuile, Inspecteur d'Académie à Digne, et publié en 1900. Derrière la curieuse méthode de calcul utilisée, elle témoigne de l'ancienneté d'un problème commun à tous les départements ruraux: comment assurer l'offre d'éducation dans des territoires vastes et peu peuplés, où les conditions de déplacement sont difficiles et I'habitat dispersé? En France, cette problématique a émergé dès la fin du XIXO siècle, avec les lois Ferry, qui rendent la présence de l'école publique obligatoire (en principe...) dans chaque commune. Dans le même temps, commence à se constituer une véritable «iconographie» de l'école rurale, dont les grands traits vont persister jusqu'à nos jours.

15

« Les écoles de St PaulI étaient installées dans le coin d'une écurie, au milieu du caquetage des poules et du bêlement des moutons... Quand arrivait la leçon de géographie..., le maître enfonçait un trident dans le fumier, piquait la lame d'un couteau dans le manche, et, à ce support improvisé, suspendait une petite carte de géographie, qui était sa propriété » Extraite du même ouvrage, cette phrase montre que le discours sur le «retard» ou le déficit de modernité de l'école rurale
était lui aussi présent dès la fin du XIXO - et lui aussi, sous des

formes plus édulcorées, s'est perpétué! Reste à ajouter une dernière image.

Crédit photo: archives de l'auteur

1 Saint Paul sur Ubaye, Basses Alpes, en 1834.

16

Cette photographie représente l'école de Lardiers (Basses Alpes) en 1952. Tous les traits qui fondent encore aujourd'hui la vision de l'école rurale y sont présents. Il s'agit bien entendu d'une école à classe unique, dont l'effectif est plus que réduit (sept élèves), et dans laquelle tous les âges sont représentés. Si l'on ajoute que l'institutrice est mariée à un instituteur qui enseigne dans une autre école à classe unique distante de dix kilomètres, et qu'il est aussi secrétaire de mairie, on a défini le stéréotype parfait: isolement, manque de moyens, retard, petite taille, cours multiples, implication locale des maîtres... Une véritable « image d'EpinaI» ! Mais le plus étonnant, c'est que, dans une large mesure, elle est encore d'actualité aujourd'hui, même si le contexte a fortement changé! Depuis longtemps, en effet, l'école rurale, ou plus généralement le système éducatif en milieu rural et montagnard2, constitue un objet social assez bien identifié, tout particulièrement à travers les conflits qu'il génère: affrontements sur la qualité de l'enseignement dispensé, sur les suppressions de classes et les regroupements, sur le rôle de l'école rurale comme acteur du développement local... Chaque année, dans toutes les zones rurales, la présentation du projet de « carte scolaire» par les Inspections Académiques amène son lot de manifestations, que les médias nationaux ignorent généralement, mais dont la presse locale fait largement état. Les syndicats d'enseignants3, les associations de parents
2

Dans la suite de ce texte, l'expression «école rurale» est employée au

sens large de « système éducatif en milieu rural », ce qui renvoie de fait aux écoles et aux collèges, les autres structures étant presque totalement absentes en zone rurale. 3 Le SNUIPP, syndicat qui regroupe les enseignants du premier degré, s'est toujours montré particulièrement attentif à ces questions, auxquelles il a

17

d'élèves et les élus ruraux se mobilisent, chacun à leur manière, pour défendre avant tout la présence de « l'école au village ». Il s'est aussi créé, en France, des associations spécifiques qui œuvrent sans relâche pour faire valoir la qualité de l'enseignement dispensé dans les petites structures scolaires, à travers publications, rencontres, colloques, etc. Le système éducatif en général faisant l'objet en France d'une attention soutenue de la part des citoyens, des médias et des chercheurs, apparaît depuis de nombreuses années comme une « question vive» dans la société française. Les problèmes de la ruralité aussi: le « rural» pèse très lourd en France, beaucoup plus par les prises de position politiques qu'il suscite que par son poids économique réel, et ce depuis au moins le début du XXC siècle. Dans ces conditions le croisement des deux problématiques (scolaire et rurale) produit un objet d'analyse particulièrement exposé aux controverses et aux prises de position idéologiques. Mais qu'en est-il en sociologie, dans les sciences de l'éducation, et dans les sciences sociales en général? S'il est assez facile de caractériser les grands éléments du débat social, la définition d'un objet de recherche spécifique est loin d'être aussi évidente. . .

consacré, ces trois dernières années, une part non négligeable de ses « Universités» d'été ou d'automne.

18

Chapitre 1

Ecole rurale et réussite scolaire

Permanence du problématiques

débat

social,

évolution

des

Le débat sur «l'école rurale» a pris des formes multiples depuis la fin du XIXo siècle. L'évolution des thématiques tient d'abord à l'évolution du système éducatif lui-même, mais elle reflète aussi les vastes transformations du monde rural, et plus généralement les changements dans les attentes sociales vis-àvis de l'école et dans les formes de la demande d'éducation.

L'école rurale et la construction de la citoyenneté Avant la première guerre mondiale, la question de l'école rurale s'insère dans un enjeu beaucoup plus vaste: celui de l'unification nationale et de la modernité. Comme le souligne A. Prost (1992, p. 63), « l'une des fonctions du patriotisme de l'école primaire était de concourir à l'unification des esprits ». Il faut que tous les petits Français, et particulièrement les ruraux, qui sont les plus éloignés du modèle national qui se met en place, acquièrent les mêmes bases langagières, les mêmes habiletés pré-professionnelles que leurs homologues urbains, et assimilent les valeurs de la République. L'école se voit assigner explicitement une fonction d'intégration sociale: «Depuis la Révolution, le modèle français se réclame d'un corps politique unifié et aménage le territoire de façon centralisatrice, affirmant la primauté de la capitale et des pouvoirs qui y résident. L'appartenance primordiale sinon unique à « la nation» est inculquée à l'école» (Berard & alii, 2005, p. 1). Cette fonction a d'ailleurs attiré très tôt l'attention

21