Supervision et analyse des pratiques professionnelles

De
Publié par

Praticiens et chercheurs formalisent ici leur expérience d'analyse des pratiques professionnelles. Leurs différentes contributions abordent la question des systèmes de références théoriques auxquels viennent puiser les animateurs de groupes d'analyse des pratiques et celle de l'analyse des pratiques dans le secteur du travail social. Enfin, la troisième et dernière partie est consacrée à des " pratiques de supervision et de formation ".
Publié le : dimanche 1 juillet 2012
Lecture(s) : 25
Tags :
EAN13 : 9782296498310
Nombre de pages : 184
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
    
 
 
      
Supervision et analyse des pratiques professionnelles
dans le champ des institutions sociales et éducatives
  
Savoir et Formation Collection dirigée par Jacky Beillerot (1939-2004), Michel Gault  et  Dominique Fablet   A la croisée de l'économique, du social et du culturel, des acquis du passé et des investissements qui engagent l'avenir, la formation s'impose désormais comme passage obligé, tant pour la survie et le développement des sociétés, que pour l'accom-plissement des individus.  La formation articule savoir et savoir-faire, elle conjugue l'appropriation des connaissances et des pratiques à des fins professionnelles, sociales, personnelles et l'exploration des thèses et des valeurs qui les sous-tendent, du sens à leur assigner.  La collection Savoir et Formation  veut contribuer à l'infor-mation et à la réflexion sur ces aspects majeurs.  Dernières parutions  Frédérique LERBET-SERENI et Franck VIALLE (sous la dir. de), Mythes et éducation , 2012. Joël CLANET (coord.), Pratiques enseignantes. Quels ancrages théoriques pour quelles recherches ? , 2012. Solange CIAVALDINI-CARTAUT (coord.), Innover en formation. Accompagner autrement les enseignants entrant dans le métier , 2012. Marguerite ALTET, Marc BRU et Claudine BLANCHARD-LAVILLE (coord.), Observer les pratiques enseignantes , 2012. Jacqueline FONTAINE et Bénédicte GENDRON, La retraite au miroir du genre , 2012. François AUGÉ, LÉcole de A à Z. Petit Dictionnaire personnel , 2012. Daniel ARANDA (textes réunis par), Lenfant et le livre, l fant en dans le livre , 2012. Michel FEBRER, Enseigner en prison. Le paradoxe de la liberté pédagogique dans un univers clos , 2011. Marianne HARDY, Brigitte BELMONT, Elisabeth HUREAUX (coord.), Des recherches-actions pour changer lécole. Expériences faites , 2011.
 
Ouvrage coordonné par Dominique Fablet          
Supervision et analyse des pratiques professionnelles
 
dans le champ des institutions sociales et éducatives                                                                                           
 
Ouvrages collectifs  Blanchard-Laville C. et Fablet D. (coord.), (1996), Lanalyse des pratiques professionnelles, Paris, LHarmattan, 264 p. (édition revue et corrigée, 2000, 287 p.). Blanchard-Laville C. et Fablet D. (coord.), (1998), Analyser les pratiques professionnelles, Paris, LHarmattan, 358 p. (édition revue et corrigée, 2000, 384 p.).  Blanchard-Laville C. et Fablet D. (coord.), (1999), Développer lanalyse des pratiques professionnelles dans le champ des interventions socio-éducatives, Paris, LHarmattan, 291 p.  Blanchard-Laville C. et Fablet D. (coord.), (2000), Pratiques dintervention dans les institutions sociales et éducatives , Paris,  LHarmattan, 320 p. Blanchard-Laville C. et Fablet D. (coord.), (2001), Sources théoriques et techniques de lanalyse des pratiques professionnelles , Paris, LHarmattan, 207 p.  Blanchard-Laville C. et Fablet D. (coord.), (2003), Travail social et analyse des pratiques professionnelles. Dispositifs et pratiques de formation , Paris, LHarmattan, 212 p. Blanchard-Laville C. et Fablet D. (coord.), (2003), Théoriser les pratiques professionnelles. Intervention et recherche-action en travail social , Paris, LHarmattan, 252 p.  Blanchard-Laville C. et Fablet D. (coord.), (2003), Écrire les pratiques professionnelles. Dispositifs d analyse de pratiques et écriture , Paris, LHarmattan, 245 p.  Fablet D. (coord.), (2004), Professionnel(le)s de la petite enfance et analyse de pratiques , Paris, LHarmattan, 234 p. Fablet D. (coord.), (2008), Intervenants sociaux et analyse des pratiques , Paris, LHarmattan, 180 p.  Chami J. et Fablet D. (coord.), (2011), Professionnels de santé et analyse des pratiques , Paris, LHarmattan, 198 p.             
 
© LHarmattan, 2012 5-7, rue de lEcole-Polytechnique, 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-296-96764-9 EAN : 9782296967649
SOMMAIRE
  Avant-propos Dominique Fablet ...................................................................  7   Introduction - Promouvoir l’analyse des pratiques par la publication Dominique Fablet ...................................................................  13   Première partie – Sources théoriques de l’analyse des pratiques professionnelles  1 – Analyse des pratiques professionnelles : de l’intention au changement, Gérald Boutin  .........................................................................  23  2 Intersubjectivité et conceptualisation en supervision . Analyse microdéveloppementale des processus cognitifs dans l’analyse de pratiques réflexive , Suzanne Nadot et Sandra Bruno  ............................................  37  3 Le systémicien et l’analyse des pratiques professionnelles , Jean-Pierre Minary et Philippe Perrin  .................................  57   Deuxième partie – Travail social et analyse des pratiques professionnelles  4 L’analyse des pratiques professionnelles dans le champ du travail social, Joëlle Piovesan  .........................................................................  85  5 – Y aurait-il une fonction transversale à tout dispositif d’analyse des pratiques dans le travail social ?, Laurent Sautereau . ..................................................................  93  6 Quelques enjeux épistémologiques pour l’analyse des pratiques, Patricia Vallet  ........................................................................  111   
Troisième partie – Pratiques de supervision et de formation  7 – La supervision à l’épreuve des changements institutionnels et organisationnels. Une pratique de supervision à la CRAMIF , Anne Ancia  ............................................................................  129 8 L’apprentissage expérientiel de l’approche centrée sur le développement du pouvoir d’agir, en formation d’éducateur  spécialisé,  Bernard Vallerie  .....................................................................  141  9 – Accompagner la professionnalité émergente d’éducateurs de jeunes enfants et d’auxiliaires de puériculture en formation initiale. Propositions pour un modèle multi-focus, Bernard Pueyo  .........................................................................  161   
Avant-propos
Dominique Fablet  
   Voici le douzième volume d’une série d’ouvrages collectifs (cf. liste p. 4) que je coordonne afin de mieux faire connaître dispositifs et pratiques d’analyse des pratiques professionnelles, comme je l’indique dans l’introduction en rappelant le projet qui nous a mobilisés avec Claudine Blanchard-Laville dès 1993. Bien que depuis cette date le nombre d’ouvrages et de numéros de revues consacrés à l’« analyse des pratiques professionnelles  1 se révèle impressionnant, il m’a semblé intéressant d’ajouter quelques compléments aux travaux précédents. Comme auparavant, des praticiens et des chercheurs 2 ont été sollicités et invités à formaliser leur expérience d’analyse des pratiques professionnelles et leurs contributions ont été rassemblées en trois parties. Dans la première, intitulée « Sources théoriques de l’analyse des pratiques professionnelles , reprise partielle du titre donnée au cinquième volume, on a regroupé plusieurs contributions centrées sur les systèmes de références théoriques auxquels viennent puiser les animateurs de groupes d’analyse des pratiques. On reprend tout d’abord un article de Gérald Boutin, qui distingue deux grands courants, en Amérique du Nord, dans le domaine de l’analyse des pratiques : l’approche par compétences (APC) qui procède d’une intention de modélisation et l’approche réflexive qui procède d’une intention d’auto-transformation. C est précisément de l’analyse de pratiques professionnelles réflexive (APPR) destinée à des enseignants dont il est question dans la seconde contribution de Suzanne Nadot et Sandra Bruno, alors que, dans la troisième, Jean-Pierre Minary et Philippe Perrin s’interrogent quant au moindre recours à l’approche systémique, tout en fournissant des points de
                                               1 Sachant que d’autres termes et expressions – analyse de (la) pratique(s), analyse de situations, supervision, régulation… – peuvent être utilisés pour désigner dispositifs et pratiques proches ou voisins et ainsi les différencier. 2 Certains d’entre eux ont déjà collaboré à des ouvrages antérieurs.
 
7
repère qui s’inspirent de cette démarche et de son épistémologie pour l’analyse des pratiques. Trois contributions sont rassemblées dans la deuxième partie qui a pour titre : « Travail social et analyse des pratiques professionnelles , soit celui donné au sixième volume de la série d’ouvrages collectifs. Il s’agit pour les différents auteurs – Joëlle Piovesan, puis Laurent Sautereau et enfin Patricia Vallet – de caractériser les aspects spécifiques (démarche, visée, système de référence, savoirs…) de l’analyse des pratiques dans ce champ professionnel. Enfin, la troisième et dernière partie est consacrée à des « Pratiques de supervision et de formation . D’abord Anne Ancia témoigne de son expérience de superviseur dans un organisme de sécurité sociale, puis Bernard Vallerie présente une étude de terrain réalisée auprès d’étudiants en formation d’éducateur spécialisé. Par des séances d’analyse de pratiques il s’agit de les initier à l’approche centrée sur le développement du pouvoir d’agir ( empowerment ). Dans la dernière contribution, Bernard Pueyo se centre sur la formation initiale de professionnels de la petite enfance : éducateurs de jeunes enfants et auxiliaires de puéricultrices. Il présente la façon dont s’inscrivent des séquences d’analyse des pratiques au sein d’un dispositif global de formation ; comment cet espace de parole prend place à côté d’autres aux fonctions différenciées.  Les textes rassemblés dans ce nouvel ouvrage sont pour la plupart inédits. Quatre textes sont réédités avec quelques réaménagements Dominique Fablet (2010), Gérald Boutin (2002), Suzanne Nadot et Sandra Bruno (2008), Joëlle Piovesan (2000) – et on rappelle bien sûr à chaque fois la référence de la publication originelle.  
 
8
Présentation des auteurs   Elle suit le plan retenu pour cet ouvrage.  Avant-propos et Introduction   Dominique FABLET , enseignant-chercheur à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, est responsable de l’équipe Éducation familiale et interventions sociales auprès des familles  http://www.u-paris10.fr/52377899/0/fiche___pagelibre/  du CREF (Centre de Recherche Éducation et Formation – EA 1589) et de la spécialité professionnelle Éducation familiale et interventions socio-éducatives  du Master de Sciences de l’Éducation. Il a coordonné une série d’ouvrages sur l’analyse des pratiques professionnelles, tous publiés dans la collection « Savoir et formation  aux éditions L’Harmattan.  Première partie – Sources théoriques de l’analyse des pratiques professionnelles  Gérald BOUTIN  est professeur de Sciences de l’éducation à l’université du Québec à Montréal. Chercheur associé au Centre de recherche éducation et formation de l’université Paris Ouest Nanterre La Défense (CREF EA 1589), il poursuit ses travaux en intervention psychosociale et notamment sur la violence scolaire et les jeunes en situation de raccrochage. Il a publié de nombreux ouvrages sur la méthodologie de recherche et l’éducation familiale ainsi que sur l’analyse des pratiques professionnelles. Il est notamment l’auteur de L’entretien de groupe en recherche et formation , aux Éditions Nouvelles, Montréal, 2007, d’un ouvrage en collaboration avec Paul Durning, Enfants maltraités ou en danger ? , LHarmattan, 2008, et co-auteur d’ Élèves en difficulté en classe ordinaire, défis, limites et modalités , 2010, Chronique sociale. Son prochain ouvrage, La guerre des écoles , entre transmission et construction des connaissances , paraîtra aux Éditions Nouvelles en mai 2012.  Suzanne NADOT , enseignant-chercheur à l’Université de Cergy-Pontoise et membre du CREF (Centre de Recherche Éducation et Formation – EA 1589) jusqu’en 2006, est à l’origine de la mise en place de dispositifs d’analyse de pratiques réflexive relevant de l’approche socio-constructiviste. Elle assure des formations et des
 
9
supervisions auprès de différents professionnels (enseignants, personnels d’encadrement, personnels hospitaliers, travailleurs sociaux).  Sandra BRUNO,  est maître de conférences à l’Université de Cergy Pontoise (UCP) et membre de l’équipe Compréhension, Raisonnement et Acquisition des Connaissances  (CRAC), Laboratoire Paragraphe (Université Paris 8 et UCP). Ses recherches visent à décrire le développement micro-cognitif à travers l’étude de la pensée en situation (réflexivité et compétences professionnelles, subjectivité et apprentissages scientifiques, cultures et représentations du changement climatique).  Jean-Pierre MINARY , Psychologue, Professeur de Psychologie sociale clinique à l’Université de Franche-Comté (EA 3188), co-fondateur du GEIPS (Groupe d’Etudes et d’Interventions Psychosociologiques et Systémiques) où il exerce en tant que psychologue clinicien. Ses recherches se situent dans le cadre d’une psychosociologie clinique, au carrefour de la clinique du travail et de l’approche systémique. Dans un ouvrage publié en 1992 chez Mardaga, il avait tenté d’élucider les ressources et les ambiguïtés de l’approche systémique et de l’analyse transactionnelle. Depuis, il a publié plusieurs articles sur les problématiques de l’évaluation en protection de l’enfance, sur les conditions de mise en œuvre des dispositifs d’intervention auprès des groupes et équipes. L’un d’eux, en collaboration avec Ph. Perrin, concerne l’animation d’un groupe de parole, animé en référence à l’approche systémique.  Philippe PERRIN , de formation initiale éducateur spécialisé, a travaillé en pédopsychiatrie comme thérapeute familial pendant près de vingt ans. Aujourd’hui thérapeute de famille et de couple, il est membre titulaire de l’EFTA ( European Family Therapy Association ) et de la SFTF (Société Française de Thérapie Familiale). Co-fondateur du GEIPS (Groupe d’Etudes et d’Interventions Psychosociologiques et Systémiques), il anime dans ce cadre divers groupes d’analyse de pratiques professionnelles auprès d’équipes éducatives ou soignantes, d’avocats d’enfants ou de bénévoles dans le cadre des visites médiatisées. Il est l’auteur de plusieurs articles dont l’un écrit en collaboration avec J.-P. Minary sur « l’élaboration d’un cadre de travail pour un groupe de parole avec des ˝personnes dites exclues˝ ,
 
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.