Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 16,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Temps, temporalité et complexité dans les activités

De
223 pages
Les conceptions du temps expriment les convictions les plus profondes de toute époque et de toute culture. Cet ouvrage est centré sur les temporalités sociales articulées aux temporalités individuelles et sur les interactions qui se tissent entre ces temporalités. L'intention est d'organiser une diversité de points de vue d'auteurs soutenus par le paradigme de la complexité. Le contenu des articles conduit à discuter des temporalités éducatives et formatives.
Voir plus Voir moins
s Leudt no speitoccnbienssi , auempssinagro nos euq ete alcison ioatemirl tnc seivnoul cretue,llxp erpfonoed sedt uoctions les plus uc etuotC .erutlqupo étee  dete  éusnert set reluvraet ost cge elécu aess letiars séaicoropmtilaelles etindividuarilét sxut meopis tsei qus onticaretni sel rus  Lités.raliemposet erc e tnestn dtésiertsinpoe  euv ed ruetuadtionnten do estsiregrnad viu encoa lemptéxier pttem tnac alrpmos soutenus par l eaparidmg eedl tseuq tse li tnoav fent ou tn,ioc nod seisnohénels dpore temitse evertnrc éitaéntcou enux ee .Lgélamenerosina tcursivitt une réed set rrolaetpmduit coniscu à drvuo tecsuon egatiars dee  descleptcviseé ovuqeétravers les persf teamroevit à sésitdu éticas veune , dentepréss  emespeLt sr .euutibtron ctsenréffid sel rap se formule à toutrfcaatrinnle ,érrr iioatnohénemè emmp nutrapoc ,pren il er, sent nanafoçnu e ddctpeasle llretuord engil enud tuelle, e concepuart eapamsi ,doquesn , rts dèr elérpeeyas ed v sioisn àpona tr deposermess foeréffid  ed setnvés mpteteu  acuti.eeL sraugemtns développés parsel tua srueuos gnlit ens lensteneirépxed semro fes dnsdat enivt meruse sg eedvoirne, umaice he tetsixrevi lesueiqun, s mpsmcos isnrcrolatiséLes tempentiel. clinn ion  entuau snad staler ensent/préur.L/futnaneepmrsaésecp teise nc ldetrêeropsell ed xelou insaisissable,es iaisssbael semist entrenroechc reuqarépoap éns la siorent danod u nngiacitem tes dtéxilemplpxes sétilaropxe dmplet coéta aoctel pm s uetl snuqse slep lit euenpre drs deidffrénestn viaeux temporels, daeirépxe  al ,ecnanltmusie  dtééividii dniue ,uq be, nglo sondansspi oséld set meues dansnces vécpxe eirée euertnleiaiqctu d dneategvanatid sga Il ées.rsidive tnemelagé selleormptes ontisipoces de léducatireisét snes icnessfer eus deivunoR lteuqtse orp ativformascaes.Pcuta sdée  tviseles an drehèsps sid te ssunitnoc départecteur due  tideroctnnieucaduontides é lics ecnetnemsed ier pellMont de isétvirelnud  elar sut enrtpos ehcrehcer seS .3 éedM noptleilreon à luniversit ua DRIL .FEe lI e 3apt rtpantietcueiderS re rudctuest aent llemoF ed er noitamrni uceviaiitrsveeudiselli sévidnutitnniot  estinir aoJésleel.saMes, doct Gonçalvsecneics ne erueonticadu éle  de  tueesrehc ,hcnseiu core dmembom céhprsien donp seecorsuss ed professionnalisaitnod na sel scas tévitiivatrmforp te senoissefoes anelluléertic xet sualatipmrosstienprapds uroc srueisulp tia a fs etnantseigdneoi nmrta aofdes ins ceanan dnnocssiaed n al e gestionel et dinasitnoga eroaglevéd tetnemeppoéde chern ioatucinétl uerhcd  eientl sce deiquvartlliaad él sn dvaLie oasba , Uinevsrdida eoN (UIED/FCT) de l nnetaoiofmrl  ae tres dtext cone ,etrop ehcrehcur ss,reut arentm luitérparpcoehlle et mférentiefni emroiavate lt ane un, lsivsu comeur,rofeme peri ssueeé .vntiioutitstnse dnsnemengieirépus tes et chapitres edl vier.sS  aerleEl p aliubdeé mon uerbra xlcité dersitrbro Sheehà ehcrinevl u. 1320t avtrs Sertne ekoe 5002 ea occupé des fon 7te2 00,3p iu sonsillnedee ec roitcd snrp esefoe  nirecmrta éofa étlle n. Eatio991 ertne cebéuQu  aretuulicrthooReg rse.euLic eiplinairultidiscl ecudécneid se erescn dot euctsriovas sseforp s elnnio ses detitnotiauparp sdssagentiofese prniserét esstrapulicreièntmeux aq eutsoisnd set emporalités, des lden ioctrustonp egassitnerppa en nnelssiorofell e.nE taoiofmrheechercx au rderus  al rop tnetnsion decompréheus sedc  srpcoseit taiul drele noitrp ,seforuesences de léducad coetru enes ica-anVia o,anetCa.sisenorluaP anA en quee Phlignveeualr neits icnoit ed r edcadétarée irntmeec stsé agel .lEele achelardGaston B ed xuavart sel ur sntmeamot nntupeispaeh sehcr rec Sesnel.siontngéérd na selR éseau IntelligenédoMasilnoit ed  Claplomitex ié,udp 3  4maemorrgopée eurX  n MCÉd tutinoitacud ldet  eerliteaenseignaion des  elnItstn s,»d « e rrCu gduuproof ttamrlucie muonneLisb de sitéci eanrtroid .oCcaduÉ dutitstInrevinul ed noitnticus, Milan, Busd ,oCed xtAals,actu És de ndeV edicninE ,lert
teMPs, teMPoralité et CoMPlexité dans les aCtivités éduCatives et forMatives
Coordination PasCal roquet, Maria José Gonçalves, luCie roGer, ana Paula viana-Caetano
.naiacetoilbisorbmA acniruapius xsteje  dchrechersoe ecd  ealC molpxeité  RIC. Ses pngiesne té ,stnapre quhionsiesoftceutna ne tllmeormala f destionlareontie,iva  le evl tudé itaca médiatnelle, l-odécutaoi nosicveou cden ioattr dranoéL : erutrtercn inatioéducllsu.eI erllluut
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Temps, temporalités et complexité dans les activités éducatives et formatives
Ingenium Collection dirigée par Georges Lerbet et Jean-Louis Le Moigne  « Car lingenium a été donné aux humains pour comprendre, cest-à-dire pour faire ». tAeimnspis  »G,.  Vmiéctoh ocdaer acotéur ispalitu-tiôl t dècsh e1m7i0n8e m« elna t Mé thcoeds e cdhese méitnusd esq udee  nnooturse  construisons en marchant  que restaure le vaste projet une Nouvelle Réforme de lEntendement. contemporain d dDirééetp rladoney gaedn ot ntnoeur teés se nlse sà  sfeasc ueltxépsé ideie n lqa u ir daluiu si« o pnm eorhnmudemet  addiene  ecl, olnjionignednrie u»m,  ce cste-tàte- « facult de lesprit huma  r nces a vie »  nous rend intelligibles ces multiples interactions entre connaissance et action, entre dceosm sporceinétdérse  hetu fmaairien,e sq.u e nous reconnaissons dans nos comportements au sein A la résignati onc ioqcmuoleplsre ecntsidavrceer  aàl ilsaaqànu t eilnlrevé ednnuotceutris o inennnvi sitfmeonretm tarnotp  spéordouujvecettsin,vt  iseanmvceore d esà  sscacoivneojniorcisne sd rsdci ienàngtiefnium » opposeet nt la fascina cietté  dde, « les ante cap lesprit humain éee ,rigunt témoignait déjà Léonard de Vinci. ec cette « obstin eur » do dLeas  c«o élnleocutvioelnl e«s  Isncgieennicuesm  d»e  vleiuntg xcéponéinretirreiineb cu»ee srq  uà dec el e ormen doaédppéploeileaimt oennna t gcduoeè rnets eistmcuipaeotnirocaeinnss   du g nie, dans nos cultures, nos enseignements et nos pratiques, en lenrichissant des multiples e complexes quse apnrt atpicriaegnsm aetti qcuheermcehnetu rls adsécvèesleo péppeinstt édmlaiinsqsau ttie ouqsu lee sr edomaines, et en simpo quiert la tragique et passionnante Aventure humaine.   AINA, Le paradigme de la complexité et la sociologie , 2012. JAalcvqauroe s MAMILERMONT, Écologie des liens, Troisième édition revue et rigée , 2012. c L o o r uis-José LESTOCART, Entendre lesthétique dans ses complexités , 2008. Julien MAHOUDEAU, Médiation des savoirs et complexité , 2006. P. ROGGERO (dir.), La complexité territoriale : entre processus et projets, J2. 00C6L. ÉNET, D. POISSON, Complexité de la formation et formation à la complexité , 2005. P. LEGUY, L. BREMAUD, J. MORIN, G. PINEAU, Se former à lingénierie de formation , 2005. Jacques MIERMONT, Ecologie des liens (2 ème  édition revue et augmentée) , 2005. Marie-José AVENIER (dir.), Ingénierie des pratiques collectives. La Cordée et le Quatuor , 2000.
Derniers parus  
                    
     
Coordination : Pascal Roquet, Maria José Gonçalves, Lucie Roger, Ana Paula Viana-Caetano  
Temps, temporalités et complexité dans les activités éducatives et formatives
 
         
 
   
    
          © L'H ARMATTAN , 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris   http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-343-00627-7 EAN : 9782343006277  
I NTRODUCTION  
Les conceptions du temps, aussi bien que son organisation so-ciale et culturelle expriment les convictions les plus profondes de toute époque et de toute culture. Au-delà dune référence au temps cosmologique, cet ouvrage est centré sur les temporalités sociales articulées aux temporalités individuelles, et sur les interactions qui se tissent entre ces temporalités. Chaque sujet individuel sintègre dans différents contextes dont les logiques temporelles sont sou-vent conflictuelles et oppressives. Soumis à des contraintes socié-tales et institutionnelles, à la fois communes et différenciées, les individus interagissent et saffrontent, chacun avec ses différentes visions, expériences et attentes du temps. Quels facteurs sous-tendent ces tensions ? Comment sont-ils vécus, accentués, gérés, intégrés ? Comment léducation et la formation peuvent-elles ren-forcer ces conflits ou bien aider à les comprendre et à faire face ? Les diverses approches proposées dans cet ouvrage sur les questions du temps et des temporalités sont principalement issues dun symposium intitulé « temps, temporalités et complexité » dans le cadre du Colloque international francophone « Complexi-té 2010 : la pensée complexe : défis et opportunités pour léducation, la recherche et les organisations organisées à Lille (31 mars 1er avril 2010) aux temporalités diversifiées. » Lintention est dorganiser une diversité de points de vue soute-nus par le paradigme de la complexité permettant la compréhension des conflits temporels dont il est question, tout en favorisant égale-ment une récursivité créative entre eux. Le lecteur trouvera donc, dune part des approches larges qui situent comment, dans la société actuelle, une pluralité didées et de vécus du temps se trouve en inte-
7
raction et en conflit, et dautre part, des approches plus spécifiques qui questionnent lorganisation, lexpérience et lapprentissage du temps dans le domaine de léducation et de la formation, passant par les questions de la gouvernance et de la nécessité denvisager un temps non linéaire comme un opérateur du processus de modélisa-tion de la complexité. La modélisation complexe est explicitée et testée sous différents aspects de façon distincte en fonction des réfé-rentiels théoriques et des objets danalyse des différents auteurs   une modélisation avec des fonctions diversifiées : des niveaux, des zones dexpérience, des positionnements ou des cadres temporels, ou bien des finalités pédagogiques. De nature surtout théorique et critique, la plupart des approches développées dans la première partie de louvrage portent sur la conceptualisation et la modélisation de ces temporalités hétéro-gènes et de leurs interactions : trois niveaux de temporalités (ma-cro-historique, mésoconjoncturel et microindividualisé) sont proposés pour étudier les activités professionnelles et formatives dans le paradigme du temps vécu (Roquet), la diversité des percep-tions et des représentations du temps est abordée dans une perspec-tive épistémologique liée au paradigme de la complexité (Gonçalves), le rapport collectif et individuel au temps sappuie sur une émergence des positions temporelles de plus en plus articulées (Lesourd), enfin la problématique du vivre présent en éducation est questionnée dans son rapport à la liberté (Viana-Caetano). Par ailleurs les rapports entre sujet et temporalités sont abordés dans deux articles : penser un hors temps du sujet, ainsi quun hors-temps de linconscient (Zerillo) développe la singularité des sujets lorsque se présente la figure du kairos (Paturet). Dans la seconde partie de louvrage, les rapports au temps, les temporalités dans les activités éducatives et formatives font lobjet dune analyse des sociétés, des institutions et des individus dans le vécu des expériences temporelles. La mise en perspective des théo-ries de la critique en Sciences de lÉducation est développée dans leur rapport au temps (Alhadeff-Jones), tandis quune analyse de limagination créatrice en pédagogie et en éducation est proposée à travers les mutations psychosociétales (Gaillard). La complexité des temporalités scolaires au Portugal, mais certainement aussi dans dautres pays, offre la possibilité de penser limprévisibilité comme
8
un atout éducatif (Freire). Les deux dernières contributions québé-coises sintéressent à la formation des enseignants : dune part à la gestion complexe des espaces-temps dans la formation (Roger et Maubant), et dautre part aux temporalités discontinues dans la cons-truction des routines professionnelles (Lacourse et Kalubi). Les différentes approches compréhensives présentes dans cet ouvrage font ressortir un ensemble de tensions qui méritent dêtre définies. Les tensions entre loppression dun temps global qui vise la réglementation spatio-temporelle, mais qui est aussi contrai-gnante et dérégulatrice de notre temps biologique, en sont un exemple. Dautres tensions se développent dans nos sociétés mo-dernes et postmodernes : les tensions entre le temps programma-tique, synchronisateur et de régulation de lhorloge et le temps subjectif, phénoménologique, de notre construction interne. Des tensions entre la rationalité de positionnements aprioristiques qui structurent fortement la gestion du temps et lexpérience de la dé-rive dans laquelle le temps est suspendu et nous échappe. Des ten-sions entre le temps qui se comprime et le temps qui sélargit pour élargir notre autonomie ou bien pour nous piéger dans lennui de ne pas savoir quoi faire. Des tensions entre, dune part la libération qui peut constituer le vécu du temps au présent, où tous les temps sont « au présent », mobiles et, dautre part, lemprisonnement dans linstant, lorsquon perd les repères du passé et quon perd également une ampleur de visions qui se projettent dans lavenir, ces deux formes se révélant nécessaires pour la construction dun regard critique sur soi-même, sur les autres et sur la société. Des tensions entre cette perte de repères et un processus daliénation, qui se traduit par une absence de corps qui découle de labsence de présent, en raison dun esprit qui vit soit dans le présent, soit dans le futur, jamais dans lici et maintenant. Des tensions entre langoisse de lincertitude et le plaisir du moment. À ces tensions concernant la gestion de lexpérience du temps sajoutent dautres tensions qui découlent de la confrontation entre paradigmes, éthos, emplacements temporels ou générations. Bien que ces tensions puissent correspondre à des changements sociaux, elles coexistent éventuellement dans une même période historique. Ces tensions sont vécues par les individus dans les institutions et dans la société en général. Lécole est lun des lieux où ces tensions se manifes-
9