//img.uscri.be/pth/93a3eee7d47ee7d5451599b7fc199477f4479ed2
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Territoires musicaux mis en scène

De
423 pages
Les auteurs de ce livre s’intéressent à des enjeux encore peu explorés par les ethnomusicologues. Quel est, par exemple, l’impact sur les pratiques musicales, de la mondialisation culturelle, des nouvelles migrations humaines et du tourisme de masse ? Au coeur du problème, il y a la double nature de la musique : patrimoniale, elle se définit dans la reproduction de sons et de gestes immémoriaux ; expressive, elle est un véhicule de créativité ouvert aux influences les plus diverses. Les auteurs se penchent sur la « mise en spectacle » de la musique traditionnelle, où cette tension entre expression et mémoire est spécialement forte. Questionnant tout particulièrement les effets du tourisme sur les pratiques, ils observent les ajustements contemporains de performances traditionnelles et offrent des perspectives inédites sur la mise en valeur des patrimoines musicaux et culturels.
Voir plus Voir moins
Territoires musicaux mis en scène
Sous la direction de Monique Desroches, Marie-Hélène Pichette, Claude Dauphin et Gordon E. Smith
Les Presses de l’Université de Montréal Extrait de la publication
Extrait de la publication
territoires musicaux mis en scène
Extrait de la publication
Sous la direction de Monique Desroches Marie-Èlne Pichette Çlaude Dauphin Gordon é. Sith
territoires musicaux mis en scène
Les Presses de l’Université de Montréal
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Vedette principale au titre :  Territoires musicauX mis en scÈne  Çomprend des réf. bibliogr.  Çomprend du teXte en anglais.  ïŚB 978-2-7606-2246-3  1. usique folklorique. 2. Éthnomusicologie. 3. usique - Aspect social. 4. Çoncerts -Production et mise en scÈne. 5. Art de performance. 6. Arts du spectacle. î. Desroches, onique. L3545.678 2011 781.62 ç2011-940613-6
ïŚB (version imprimée) 978-2-7606-2246-3 ïŚB (version numérique F) 978-2-7606-2684-3
e Dépôt légal : 2 trimestre 2011 ibliothÈque et Archives nationales du Québec © es Presses de l’Ûniversité de ontréal, 2011
es Presses de l’Ûniversité de ontréal reconnaissent l’aide financiÈre du gouvernement du Çanada par l’entremise du onds du livre du Çanada pour leurs activités d’édition. es Presses de l’Ûniversité de ontréal remercient de leur soutien financier le Çonseil des arts du Çanada et la ŝociété de développement des entreprises culturelles du Québec (ŝÔDÉÇ).
ïMRIM àU çàNàà EN àRI 2011
Extrait de la publication
Introduction Monique Desroches Marie-Hélène Pichette Claude Dauphin Gordon E. Smith
’ethnousicologie s’est dÈeloppÈe au dÈbut du sicle dernier par l’ana-lyse de productions usicales dont l’essentiel Èanait de groupes spÈci-fiques encore peu arquÈs par la odernitÈ. es utations profondes des sociÈtÈs conteporaines obligent les chercheurs á considÈrer de nouelles rÈalitÈs et á en esurer les ipacts sur les pratiques usicales. Pari ces phÈnones, la ondialisation, le dÈeloppeent fulgurant des cou-nications, la crÈation et l’Ètaleent de l’espace usical irtuel, les igra-tions et, aec elles, la circulation des patrioines. es dÈfis que confronte la perforance usicale dans le cadre de ces utations peranentes ont inspirÈ la rÈfleion des auteurs de ce collectif á la suite d’un colloque consacrÈ á cette thÈatique á la FacultÈ de usique de l’ÛniersitÈ de MontrÈal, en octobre , colloque qui a rÈuni plus d’une centaine de participants d’éurope et des AÈriques. Çe lire fait le point sur ces Èchanges en en fiant les Èchos et en en prolongeant les rÈpercussions bien au-delá de ce que pourraient tre de siples « actes de colloque » au sens conentionnel du tere.Territoires musicaux mis en scènerÈsulte ainsi de ce dÈsir conJoint, epriÈ par la SociÈtÈ canadienne pour les traditions usicalesŝCTm) et par le aboratoire de recherche sur les usiques du onde Rmm), auquel s’est Joint un peu plus tard l’bseratoire inter-disciplinaire de crÈation et de recherche en usique OICRm), de dÈbattre d’enJeu Èthodologiques et thÈoriques conteporains. Çet ourage aborde plus spÈcifiqueent des problÈatiques issues d’espaces prÈcis
Extrait de la publication
8wŝ C è N EE N m I ŝ m U ŝ I C àU x T E R R I T O I R E ŝ
encore peu eainÈs á ce Jour par les ethnousicologues. îl ient en ce sens cobler une lacune disciplinaire, ais, surtout, il ontre la perti-nence et la richesse des regards analytiques portÈs sur ces espaces. rois thÈatiques structurent l’ourage. a preire coprend les processus de ise en spectacle et questionne tout particulireent l’ipact du ilieu touristique sur les perforances usicales. a deuie aborde les fores que peut retir la notion de patrioine usical en notre re de ondialisation, ÈcartelÈe par la olontÈ des usiciens hÈritiers d’une tradition culturelle donnÈe, d’affirer leurs otiations sociopolitiques et Èconoiques, de reendiquer l’authenticitÈ de leurs pratiques etde claer leur dÈsir de reprÈsentatiitÈ. Dans cette optique, quel rle doit-on attribuer au politiques culturelles dans la ise en aleur des patrioines prÈsentÈs ? énfin, la troisie thÈatique renoie á l’analyse de perfor-ances dites traditionnelles, ais qui s’aJustent nÈanoins au conduites d’attentes et au nouelles stratÈgies de productions conteporaines. es auteurs y eainent alors les dÈfis que confronte la perforance tradition-nelle dans le cadre des igrations et de la porositÈ des frontires. D’autres eplorent l’aenture des crÈations indiiduelles prÈsentÈes lors d’ÈÈne-ents collectifs qui reendiquent nÈanoins le priilge de reprÈsenter le patrioine usical des sociÈtÈs « aancÈes », traersÈes par les Èchanges interondialistes. én ce sens, cet ourage dÈborde des cadres d’une eth-nousicologie traditionnelle tant par ses obJets d’analyse encore peu eplorÈs usiques touristiques, par eeple) que par ses angles d’attaque noateurs processus de ise en usÈe, crÈation de patrioines, eaen des signatures perforancielles singulires). oin de constituer des suJets indÈpendants, chacune des thÈatiques que nous enons d’ÈnuÈrer sont abordÈes de faon interactie. Dans cette optique, l’ourage approche de anire dynaique la tradition usicale ue, d’une part, coe obJet patrionial et, d’autre part, coe source de crÈation. es auteurs de ce lire partent du principe que tout patrioine usical est iant et changeant. én effet, les frontires entre les diensions patrioniale et crÈatrice ne sont pas Ètanches. a diension patrioniale renoie certes á la transission du geste ancestral, celui transis d’une gÈnÈration á l’autre, ce ode de transission se oulant gage d’authenticitÈ historique. Mais la part de crÈation usicale inscrit aussi ce patrioine dans une olontÈ d’actualisation, dÈarche qui soutient bien souent les ises en scne des traditions usicales. Çoent s’opre donc cette
Extrait de la publication
I N T R O  U C T I O Nw9
circulation entre la part de crÈation singulire du patrioine et celle rele-ant de la Èoire collectie ? Pour qui et coent sont crÈÈes les ises en spectacle et en itrine) des patrioines ? es questions de Èoire et de patrioine sont intieent liÈes et ne renoient pas qu’á des espaces collectifs et qu’á des consensus. e patrioine est aussi singulier, et cette diension se anifeste notaent par diers procÈdÈs perforanciels is en eergue dans cet ourage. Qu’on pense ici á la gestuelle et á la chorÈgraphie de la danse, au conduites d’Ècoute, au odalitÈs de techniques de Jeu instruental, c’est-á-dire des lieu où la crÈation se conJugue aec les traits eblÈatiques du patrioine. Çependant, les logiques qui anient ces deu parcours sont rareent en parfaite haronie. es dÈcisions des acteurs locau dans les ontages de spectacles sont ici questionnÈes á plus d’un titre. n ne peut alors aborder la problÈatique de la ise en scne des patrioines usicau sans ana-lyser de faon systÈatique les procÈdÈs perforanciels, la ise en acte de l’obJet usical. a prise en charge de la signature perforancielle singulire et crÈatie iplique alors l’articulation des processus d’ethnicisation et de construction identitaire aec les processus d’artialisation, ceu qui ettent en aleur le talent et la crÈatiitÈ de l’artiste, sans pour autant nier les carac-tÈristiques ethniques, historiques et patrioniales des usiques. Dans cette foulÈe, et á un nieau tant ÈpistÈologique que Èthodologique, cette publication cherche á illustrer le rle du geste usical et, plus prÈcisÈent, celui de la signature perforancielle singulire celle du usicien, du dan-seur ou du chanteur) dans la stylistique des patrioines usicau prÈsentÈs sur scne, dans des espaces publics. én choisissant de porter le regard sur les procÈdÈs perforanciels, en incluant le corps « usiquant » et les conduites d’Ècoute, ce lire espre contribuer á une nouelle coprÈhension de la stylistique usicale qui a au-delá de l’œure-obJet. es auteurs qui ont ici abordÈ cette question considrent que la ise en acte du tete contribue autant á la dÈfinition stylistique de la pratique que les ÈlÈents forels, eu aussi certes ipor-tants, ais qui ne disent rien, par eeple, sur les critres d’apprÈciation d’Ècoute ou encore sur les stratÈgies de rÈalisation, processus qui procu-rent nÈanoins une signature identitaire spÈcifique á l’obJet usical. Par ailleurs, certains patrioines ne sont pas ancrÈs dans des espaces dÈfinis, dans des territoires circonscrits et bien dÈliitÈs au sens gÈopoli-tique du tere ; c’est le cas de la usique des os caractÈrisÈe par un
Extrait de la publication
10wT E R R I T O I R E ŝ m I ŝ m U ŝ I C àU x ŝ C è N EE N
noadise incessant, autre caractre original de cet ourage collectif. es auteurs ont, dans cette perspectie, optÈ pour la conduite d’une rÈfleion critique sur le processus de patrionialisation, non seuleent á cause de la diersitÈ des espaces is en cause eposition publique, scne, festial, tourise), ais aussi en raison de la obilitÈ et du noadise de ces usiques qui dÈcloisonnent systÈatiqueent les territoires et rendent plus coplees les analyses autour des processus de construction identitaire. énfin, il iporte de souligner queTerritoires musicaux mis en scènea ÈtÈ conu en concoitance aec un nuÈro spÈcial de la reueMUSICulturesde la SociÈtÈ canadienne pour les traditions usicales ŝCTm), sous le double titre, á la fois anglais et franais, deHeritage and Revival/Patrimonialisation et revivalisme. Fidle á sa tradition bilingue, la reue canadienne a bien oulu se Joindre á l’aenture de la rÈpercussion du colloque. én effet, plu-sieurs contributions, dont le propos se distanciait deTerritoires musicaux mis en scènetout en restant fidle á la notion de patrioine et de son resur-gisseent, ont ÈtÈ rasseblÈes pour constituer cette Èdition spÈciale de MUSICultures. Çette association nous a peris, d’une part, de ettre en interaction, dans ce nuÈro thÈatique, la patrionialisation, couerte par notre collectif, en l’Ètendant á la question du reialise. D’autre part, l’interaction des deu olues inaugure une olontÈ d’intÈgrer l’ethnou-sicologie actuelle dans une dynaique bilingue faorable á une circulation plus large des rÈsultats de recherches. ous tenons á reercier sincreent le Çonseil de recherches en sciences huaines du Çanada CRŝC) qui nous a gÈnÈreuseent financÈs par le biais de son Prograe de soutien au colloques internationau, la FacultÈ de usique, notaent le Secteur des affaires publiques et le Secteur Èlectroacoustique, dirigÈs respectieent par Madeleine Èdard et Mye oy. ous reercions enfin tout particulireent ucie Grisot, essica oda, athalie Fernando, egula Qureshi, udith Çohen, Annie ÇlÈent, StÈphane Pilon, AÈlie Pigeon et Ariane Çouture pour leur aide prÈcieuse lors du colloque ainsi que, pour bon nobre d’entre eu, á plusieurs Ètapes de la rÈalisation de cet ourage.