Validation des Acquis de l'Expérience et Ingénierie territoriale

De
Publié par

Il s'agit ici de donner une lisibilité sur les leviers d'action, le repérage de points d'appui pour mettre en oeuvre une vraie stratégie de développement de la VAE dans les politiques globales de qualification des actifs sur les territoires. Par une approche pratique et l'analyse des expérimentations menées sur les territoires, des conditions de réussite, des facteurs facilitant le développement de la VAE ont émergé. Les auteurs proposent une modélisation du développement de la VAE et d'une ingénierie territoriale.
Publié le : mardi 1 septembre 2015
Lecture(s) : 50
Tags :
EAN13 : 9782336390055
Nombre de pages : 182
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Validation des Acquis de l’Expérience Anne Massip-Zillhardt
et Ingénierie territoriale
Si ce livre avait une ambition, ce serait de donner une lisibilité sur les leviers Validation d’action, le repérage de points d’appui pour mettre en œuvre une véritable
stratégie de développement de la VAE dans les politiques globales de
qualifcation des actifs sur les territoires. des Acquis de l’Expérience
Par une approche pratique et l’analyse de nombreuses expérimentations et Ingénierie territoriale
conduites sur les territoires, des conditions de réussite, des facteurs facilitants
du développement de la VAE ont émergé :
- le désenclavement de la VAE dans les politiques globales de
qualifcation des actifs et de gestion des ressources humaines ;
- la coordination et l’animation des partenariats sur les territoires ;
- la structuration d’une ofre de services sur la formation, individualisée
et en proximité ;
- la mise en œuvre de la complémentarité des fnancements ;
- une stratégie, une volonté politique, autrement dit un système de
pilotage centré sur les territoires intégrant la complexité.
C’est ce que nous expliciterons tout au long de cet ouvrage en proposant une
modélisation du développement de la VAE et d’une ingénierie territoriale
autour de cinq pôles, intitulée « le tournesol qualifant ».
Avec les textes de Gaston Pineau et Hervé Breton.
Anne Massip-Zillhardt, titulaire d’un DESS en Droit et d’un
Master en Ingénierie de la formation, antérieurement directrice
de formation. Elle est responsable d’un pôle chargé d’accompagner
les politiques publiques sur la formation professionnelle auprès des
réseaux, des acteurs et des territoires au sein d’un CARIF-OREF.
Préface de Gaston Pineau
Postface d’Hervé Breton
Ingénieries
et
ISBN : 978-2-343-06778-0 formations
19 €
Validation des Acquis de l’Expérience
Anne Massip-Zillhardt
et Ingénierie territorialeValidations des Acquis de l’Expérience
et Ingénierie territorialeCollectionIngénieriesetFormations
Collection dirigée par Jean-Noel Demol et Catherine
Guillaumin
« Ce que tu verras d’abord n’existe plus, ce que tu verras
ensuite n’existe pas encore »
Ainsi s’exprimait Léonard de Vinci, il y a 500 ans. Pour
l’inventio était la vertu cardinale de l’ingénieur: « deux
sentiments s’éveillèrent soudain en moi : la crainte et el
désir. La crainte de la caverne sombre et menaçante, le
désir de voir si elle recèle quelque merveille »(Codex
Arundel f.155r°). Ainsi se donnait-il la folle ambition de
comprendre du vivant, d’apprendre du vivant et de s’en
inspirer afin de résoudre des problèmes concrets, en
exerçantsoningéniosité.
L’exploration de la conjonction entre Ingénieries et
formations est opérée par des professionnels, des
enseignants ou formateurs, des chercheurs universitaires. Les
auteurs de cette collection inventent leurs propositions
dans l’ère du nouvel esprit scientifique (1905) et de
l’épistémologiebachelardienne(1938).
En privilégiant un travail de recherche qualitative, ces
productions s’inscrivent dans cette théorie de l’enquête
qui décrirait Dewey en 1938. La collection ouvre de
nouvelles pistes d’analyse et d’interprétation dont les
points de départ sont toujours authentiques selon les mots
de C.S Peirce, une interrogation sincère sur les situations
professionnellesetl’exercicedumétier.Anne Massip-Zillhardt
Validations des Acquis
de l’Expérience
et Ingénierie territoriale
PRÉFACEDE GASTON PINEAU
POSTFACE D’HERVÉ BRETONDéjàparusdanslacollectionIngénieriesetFormations
Jean-NoëlDemol,CatherineGuillaumin(dir.)2014. Former
et prendre soin.Paris:L’Harmattan.
Martine Beauvais Azzaro, Agathe Haudiquet et Pamela
Miceli (dir.)2014. Ethique et formation.Paris:L’Harmattan.
Martial Rambaud, 2015. Un compagnonnage instituant en
santé mentale.Paris:L’Harmattan.
Encouverture:aquarelled’AntoineMassip.
©L'HARMATTAN, 2015
5-7,ruedel'École-Polytechnique;75005Paris
http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
ISBN :978-2-343-06778- 0
EAN: 9782343067780Je remercie chaleureusement toutes les
personnes qui m’ont soutenue dans cette
démarche de production Gaston, Jean-Noel,
Hervé et Catherine, mais aussi tous les
partenaires, collègues engagé-es sur les
territoires, Céline, Valérie, Josette, les
conseillers des Points Relais Conseil… et qui
font de mes fonctions un métier passionnant
à Christophe,
à mes fils que j’aime à l’infini,
à Alain qui m’a fait à nouveau espérer.Il faut montrer qu’une chose est possible
pour qu’elle le devienne.
AndréGorz–Misèreduprésent,richessedupossible
(1997,p.134)Préface
LESAUTEURS
Gaston Pineau, professeur émérite de l’Université de
Tours. Enseignant-chercheur en sciences de l’éducation et
sciences sociales, il est parti en 1969 comme responsable
de recherche à la Faculté de l’éducation permanente en
création à l’Université de Montréal au Québec. Il devient
en 1985professeur à l’Université de Tours. Il est auteur de
la théorie tripolaire de la formation entre soi, les autres et
les choses et des histoires de vie en formation. Gaston
Pineau a participé à la naissance de plusieurs associations
de recherche et de formation en histoires devie etva créer
en 1996 la collection Histoires de vie et formation aux
éditionsL’Harmattan.
Hervé Breton, Maître de conférences associé à
l’Université de Tours – Département des sciences de
l’éducation et de la formation des adultes. Ses principaux
axes de recherche sont la formation expérientielle, dans
ses dimensions phénoménologique, herméneutique et
pragmatique. Il est docteur en Sciences de l’Education en
2103, avec une thèse intitulée Formation expérientielle -
Voyageetmobilité.
Anne Massip-Zillhardt est une professionnelle, titulaire
d’un DESS en Droit (ParisXI) et d’un Master en
Ingénierie de la formation (Lille 1). Ancienne directrice de
formation, elle est aujourd’hui responsable d’un pôle
chargée d’accompagner les politiques publiques de la
formation professionnelle auprès des réseaux, des acteurs
et des territoires au sein d’un CARIF-OREF (Centre
d’Animation Ressources d’Information sur la Formation /
ObservatoireRégionalEmploiFormation).Préface
POURUNEINGÉNIERIESTRATÉGIQUE
DEFORMATIONCONTINUETERRITORIALE
GastonPINEAU
Professeur émérite, Université de Tours.
Par la formalisation audacieuse de ses réflexions en action
sur ses actions et interactions de formation, Anne Massip
s’inscrit dynamiquement et de façon originale dans le
passage du paradigme de la science appliquée à celui des
acteurs réflexifs (Schön, 1992). Ce passage
paradigmatique a été amorcé à la fin du siècle dernier. Dans le
mouvement d’ouverture des apprentissages à tous les âges
et dans tous les secteurs de la vie, il semble bien être le
etournant socio-éducatif obligé du XXI siècle. Aussi son
ouvrageest-ilstratégiquementimportant.
Une situation transitionnelle et transactionnelle
complexe
L’ampleur de ce mouvement auto-, socio- et
écotransformateur est encore voilé par la complexité de ses
difficultés de déploiement. Ces dernières sont aux prises
avec les forces reproductives instituées d’une société
escolaire héritée du XX siècle, et celles, émergentes, d’une
production créatrice de nouveaux comportements
personnels, organisationnels et territoriaux. Des lois ontheureusement institué des pistes d’ouvertures temporelles,
spatiales et socio-institutionnelles. Mais, comme elle le
dit, « plus qu’une loi, l’orientation et la formation tout au
long de la vie est un changement de paradigme et de
posture»(p.44).
Son ouvrage identifie et nourrit des éléments actifs de ce
changement, opérant souvent de façon séparée, à
différents niveaux de problèmes, d’objets, de sujets, de
méthodes, de finalités, de lieux et de savoirs. Et il propose des
stratégies et ingénieries de développements coopératifs.
C’est pourquoi il est inspirant. Il a toute sa place dans le
décollage de cette nouvelle collection «Ingénierie et
formation».
Cette dernière atteste une avancée importante de ce
passage paradigmatique obligé. Cette transition, difficile,
mais passionnante, commence à produire ses
professionnels réflexifs, ses méthodologies et épistémologies pour
traiter ces problèmes inédits de transformations
socioéducatives, aux frontières des organisations, des personnes
etdeshabitatsterritoriaux.
Émergencedereliancesàtravailler
Le premier chapitre éclaire l’ampleur historique de
l’émergence de la Validation des Acquis Expérientiels et
de l’ingénierie de formation, avec ses différentes
variantes, dont l’ingénierie territoriale. Cette émergence s’est
faite apparemment en ordre dispersé, ou du moins sans
grande coordination institutionnelle. Peut-être pour avoir
été trop impliqué dans chacune de ces émergences, «le
nez dans le guidon», je n’avais pas une conscience très
vive de leurs liaisons systémiques qui restaient alors
souterraines. Leur mise en relation actuelle me fascine
d’autant plus. Elle m’est déjà apparue très concrètement
16dans la participation à des recherches-actions-formations
similaires, travaillant les liens entre
reconnaissance/validation des acquis expérientiels, ingénieries, développement
organisationneletterritorial.
Je signalerai la recherche-action suisso-africaine pour
construire des Espaces de Femme pour la Formation et
l’Emploi (EFFE). Cette recherche-action-formation tenace
au long cours, est intitulée Déployer les compétences et
pouvoir agir (Sautebin-Pousse, 2007). Elle m’est apparue
triplement porteuse d’avenir: prise en compte de l’espace
par une démarche originale de bilan portfolio développant
uneautoformationdialoguantaveclemonde.
Et je renvoie aussi à la grande mobilisation nationale des
Établissements et Service d’Aide par le Travail (ÉSAT),
autour de la conception et conduite d’une ingénierie de
transformation organisationnelle, pour pouvoir reconnaître
les acquis que des personnes en situation de handicap
peuvent développer dans une formation tout au long de la
vie (Leguy Patrice, Guitton Christian, Amoureux Pierrot
(dir.,2013).
Mais de façon plus large, ces reliances qui se travaillent
laborieusement à travers et au-delà des déliances actuelles,
constituent lesobjets
transdisciplinairesettransprofessionnels centraux qui alimentent le développement des
nombreuses recherches-formations universitaires en
ingénierie de formation (Brémaud Loïc et Guillaumin
Catherine, 2010). Anne Massip s’inscrit avec vigueur et
intelligence dans ce mouvement pour concevoir,
construire, conduire de la formation avec génie, ingéniosité et
générosité(Pineau,2010).
Elle développe ensuite en cinq chapitres, avec présentation
d’une expérience concrète pour chacun, un modèle de
17

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.