//img.uscri.be/pth/437401db34e8287de6b53579f56f0435522f8d98
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF - MOBI - EPUB

sans DRM

4 Histoires de Lily-Rose et Galibert

De
56 pages

Voici 4 histoires à lire ou à raconter aux enfant dès six ans.

Un génie dans une lampe à huile, on connait déjà, mais un génie dans un fer à repasser, c'est nouveau et ça peut réserver quelques surprises !

Lily-Rose, une petite fille d'aujourd'hui, va faire la rencontre de Galibert, un génie bien particulier qui va lui faire vivre d'étranges aventures...

4 Péripéties drôles dans lesquelles se mêlent les ingrédients traditionnels des contes et éléments actuels.

Faites de bons rêves !


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture
Copyright
Cet ouvrage a été composér Edilivre
175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis
Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50
Mail : client@edilivre.com
www.edilivre.com
Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction, intégrale ou partielle réservés pour tous pays.
ISBN numérique : 978-2-334-12655-7
© Edilivre, 2016
Dumême auteur
Du même auteur :
CD avec livret illustré « La Souris Verte & l’orchestre farceur » raconté par Patrick Bouchitey (2008 Ed. Éveil et Découvertes)
Bande dessinée « Le tour du monde musicale de Gluck » parue dans le magazine Musickeys (2010-2014)
Les méthodes des Souris Vertes Le piano pour les 5/8 ans tout simplement » de Christophe Astié – Ed. F2M / Distribution ID Music) La guitare pour les 6/9 ans tout simplement » Damien Robillot L’accordéon pour les 6/9 ans tout simplement » de Ludovic Beier et Estelle Sauvain
Album illustré des Souris Vertes
Les instruments au fil du temps
Toutes les créations de Mito Mann sont sur :www.mitomann.com
Galibert le génie farceur
Le conte que voici est l’histoire d’un génie qui tourna mal. Galibert était le fruit de l’union peu banale de la fée Lucye qui était myope et d’un lutin vagabond. Lucye n’avait vraiment pas bonne vue, sa myopie était si forte, qu’elle lui faisait commettre les plus graves erreurs. Le jour vint où l’heureux événement arriva : la naissance de Galibert ! Il fallait respecter la coutume. La fée devait déposer sa progéniture dans une lampe à huile pour devenir un bon génie obéissant à celui qui le réveillerait. N’y voyant vraiment rien, elle déposa son fils Galibert non dans la lampe magique mais dans un vulgaire fer à repasser ! Grave erreur ! Car un génie dans un fer à repasser ne donne jamais rien de bon !
Un jour, le fer habité par le génie en sommeil se retrouva par on ne sait quel mystère, (sans doute grâce à l’intervention de quelque gnome malicieux ?) dans la vitrine d’une boutique. Passant devant un magasin d’électro-ménager, Lily-Rose et sa mère regardaient l’étalage où figuraient différents articles domestiques et où trônait, bien en vue, un fer à repasser. “ Oh maman, voilà celui qu’il te faut ! N’est-il pas beau ? Et le prix est intéressant ! ” En effet, le fer était en promotion, de plus, une affichette en vantait les qualités merveilleuses, on ne croyait pas si bien dire… L’affaire conclue, Lily-Rose et sa mère rentrèrent à la maison. Tandis qu’elle rangeait les achats du jour, la mère demanda : “Dis donc Lily-Rose, puisque tu as pensé à changer notre fer, tu pourrais peut être m’aider… – Il s’agit de repassage n’est ce pas ? – Oui, je suis débordée et je dois encore faire des courses et… – N’en dis pas plus ! Ton vœu sera exaucé ! Lorsque tu rentreras, le linge sera plié et repassé ! ” La mère ne se le fit pas dire deux fois et repartit aussitôt. Désormais seule, Lily-Rose sortit donc le fer de sa boîte et se mit à la recherche d’une prise de courant. Tandis qu’elle mettait le fer sous tension, un hurlement se fit entendre… “Waaaaaaaooooooh !… Oooooh… c’est chaud ! ” Lily-Rose surprise, lâcha le fer sur la planche à repasser, car la voix semblait provenir de l’intérieur. “Oulala oulalala… oooh, au feu ! Ça brûle ! ” Continuait la voix. Celle-ci était plus proche à présent. Les yeux écarquillés, Lily-Rose vit alors sortir du fer une fumée multicolore qui se transforma en un curieux personnage… Il avait une tête qui ressemblait un peu à certaines gargouilles que l’on peut voir sur les murs des cathédrales et la face noircie de fumée. « Quel réveil… ooooh ! » Eructa l’apparition en se frottant les yeux. Pétrifiée, Lily-Rose en fit autant mais pour être sûre, elle, de ne pas rêver. « Mais que faisiez vous dans mon fer, monsieur… monsieur ? – Galibert, pour te servir ma belle ! – Pour me servir, êtes vous un… – Oui, un génie, on peut le dire ! ” Et il se mit à chanter : “Je suis Galibert Le génie farceur
Je n’ai pas mauvais cœur Mais c’est les farces que j’aime faire.
Je suis Galibert Le génie farceur Des jeux que je préfère C’est causer de grandes peurs S’il y a quelque chose à faire
Attention je suis un tricheur Car venu de mon fer Je suis le génie des farces et de la peur”
Et le coquin disparut instantanément dans un nuage d’étoiles, ne laissant à sa place, que le fer, renversé sur le carrelage. Lily-Rose était encore sous le coup de la surprise, les bras ballants, le regard hébété.
“Où es-tu ? Tu ne vas pas me faire peur, dis ? Galibert, tu m’entends ? ” Aussitôt, un incroyable grondement monta à travers toute la maison. Tous les appareils électriques se déclenchèrent en même temps et se mirent à exécuter un étrange ballet sur une musique démoniaque. C’est ainsi qu’on vit un aspirateur danser dans le salon avec une télévision, un guéridon avec une plante grimpante ! Tous les objets de la maison valsaient autour de la petite fille terrorisée. Réfugiée dans un fauteuil, Lily-Rose s’envola à son tour pour entrer dans la danse malgré elle…
“Assez ! Stop ! Au secours… Je t’en supplie ! ” Tout à coup le ballet s’arrêta. Un rire lointain résonna d’on ne sait où… “Hi hi hi hi hi… – Tu trouves ça drôle ? Regarde-moi ça, tout est sens dessus dessous, range moi ça tout de suite ! Maman ne va pas tarder à rentrer et je lui ai promis de repasser le linge. – Quoi ? Travailler ! Tu n’y songes pas ma jolie, moi le fils d’une fée, faire du repassage, c’est juste impossible. n’y pense plus mon amie ! ”
Il se saisit d’une pomme, la croqua à grands coups de dents et disparut. Lily-Rose résignée, commençait à remettre de l’ordre lorsque que son regard tomba sur le fer hanté. Une idée lui vint… Galibert était-il encore à l’intérieur ? Elle hésita d’abord, puis elle enclencha la mise sous tension…
“Waooooooh ! C’est chaud ! Stop ! Je t’en prie, coupe le courant… Je… Je ferai ce que tu voudras...