Bêtes de guerre

De
Publié par

Pigeons, chevaux, chameaux, éléphants, ou encore dauphins : voici quelques exemples des nombreux animaux utilisés par les hommes en temps de guerre. Si certains soldats les considèrent comme de fidèles compagnons, d’autres les utilisent plus cruellement comme force armée, pour des missions suicidaires.
Alain Grousset nous présente ici sept récits d’animaux réquisitionnés à Verdun, au Niger, ou encore aux États-Unis, de l’Antiquité à nos jours, et même dans le futur...
Publié le : mercredi 21 mai 2014
Lecture(s) : 5
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782081343559
Nombre de pages : 161
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
BÊTES DE GUERRE
© Flammarion, 2014 87, quai PanhardetLevassor – 75647 Paris Cedex 13 ISBN : 9782081343566
ALAIN GROUSSET
BÊTES DE GUERRE
Flammarion Jeunesse
Merci au CNL pour son aide et sa patience…
INTRODUCTION
uand il part faire la guerre, l’homme réqui Qnourriture des soldats. Il s’en sert ensuite sitionne les animaux pour le transport et la rapidement comme d’une force armée. Et là, son imagination n’a plus de limites. Outre les chevaux, les éléphants, les dromadaires, utilisés comme monture, chiens, cochons, bœufs, félins sont mis à contribution pour briser les rangs ennemis. Abeilles, serpents, scorpions servent aussi à semer la terreur, surtout dans des lieux confi nés tels les navires de guerre. D’autres espèces plus improbables sont également réquisitionnées comme le montre cette tentative avortée d’exploi ter les chauvessouris pour mettre le feu aux mai sons japonaises en 1945 ! Si, chez certains, l’animal est un loyal compa gnon soldat sur lequel on peut compter, au point de se faire enterrer avec lui après une mort au
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

11 contes des îles

de flammarion-jeunesse

La Reine des mots

de flammarion-jeunesse

Hôtel des voyageurs

de flammarion-jeunesse

suivant