Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 7,45 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Publications similaires

Je suis qui je suis

de editions-du-rouergue

Je suis qui je suis

de editions-du-rouergue

TK

de gallimard-jeunesse

2
Titre
Charivari en coulisses
3
Titre Clara Lauberlah
Charivari en coulisses Sacha Tome 1
Roman
Éditions Le Manuscrit Paris
5
© Éditions Le Manuscrit, 2010 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-03454-7 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304034547 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-03455-4 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304034554 (livre numérique)
6
8
Bord de Scènes
UNE NOUVELLE INESPÉRÉE
Aleksandra Youri Levaska s’engouffra dans le poulailler et observa attentivement le nid de Zoïa, sa poule favorite. Comme tous les jours, elle ne fut pas déçue : deux beaux œufs l’attendaient. La jeune fille n’en prit qu’un afin de laisser Zoïa agrandir sa famille. Un coq, quatre poules et sept poussins batifolaient la plupart du temps à l’air libre, au milieu du terrain jouxtant leur isba. Là, canards, dindons, boucs et biquettes tentaient de cohabiter dans une certaine paix que seul, Volkouch, le berger allemand prenait plaisir à perturber par ses aboiements intempestifs. Brune aux cheveux longs épais, Aleksandra, surnommée Sacha, possédait de grands yeux bleus qui, elle le savait, lui permettaient d’obtenir beaucoup de choses. Depuis son dernier anniversaire qui couronnait ses dix-huit ans, elle se sentait tout à coup mûre et soudain très forte pour contrer l’adversité de ses deux frères jumeaux Andreï et Vladimir d’un an ses aînés. Roux, au teint clair, leur tempérament
9
Charivari en coulisses
joueur et bagarreur n’épargnait pas, en effet, la délicate et sensible Sacha. Pour se défendre contre ces deux hussards, elle recourait à Volkouch qui de ses crocs aiguisés obligeait Vladimir et Andreï à la laisser tranquille. Alors qu’elle achevait de nettoyer le nid de Zoïa, le timbre clair et enjoué de la voix de sa mère, Anna, annonçait un événement inaccoutumé. Sacha ! Tu as une lettre de SaintSacha ! Petersbourg… Le théâtre…, acheva-t-elle émue. Le cœur de Sacha bondit. Enfin, elle allait savoir si le Conservatoire d’Art Dramatique de Saint Petersbourg la prenait. Le concours ouvert aux 18-20 ans qu’elle avait passé il y a trois mois l’avait laissée dans l’expectative la plus complète. Le jury, constitué de cinq personnes, composé d’acteurs célèbres, de professeurs de diction et de lettres, ne lui avaient laissé aucun signe lui permettant d’espérer. La jeune fille savait pertinemment que sa prestation orale correspondait aux critères exigés, mais de là à être meilleure que les cent autres candidats… Avec fébrilité, elle décacheta la grande enveloppe bleue, qu’un logo représentant le Grand Théâtre de Saint Pétersbourg rendait davantage impressionnante. Elle lut à mi-voix :
10