Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Dino

De
115 pages
Quel adolescent n'a jamais rêvé de faire une grande découverte ? Dénicher un trésor, un objet historique ? Philippe va vivre un rêve éveillé. Grâce à sa grande passion pour les dinosaures, ses fouilles dans les carrières non loin de sa cité vont finir par porter leurs fruits et faire de lui un découvreur d'Haliterium Shinzi. un mammifère marin datant de plusieurs millions d'années ! Pour l'aider dans cette belle aventure, son meilleur ami Pascal, Momo l'ouvrier et la belle Justine. Une histoire inspirée d'un fait divers arrivé à un jeune garçon de 12 ans il y a une trentaine d'années. Aujourd'hui le lieu de la découverte est recouvert d'un terrain de foot après être devenu une décharge !
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

2 Titre
Dino

3Titre
Samantha Vandersteen
Dino

Littérature pour la jeunesse
5Éditions Le Manuscrit























© Éditions Le Manuscrit, 2007
www.manuscrit.com

ISBN : 978-2-304-00412-0 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782304004120 (livre imprimé)
ISBN : 978-2-304-00413-7 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782304004137 (livre numérique)

6 8
CHAPITRE 1
Le terrain est immense, les carrières, dorées
par le soleil, s’étalent à perte de vue. Comme un
immense désert sans fin.
Philippe est au fond. Il hurle, mais personne
ne semble l’entendre. Pourtant les ouvriers sont
là, devant lui, avec leurs grosses pelleteuses. Ils
creusent, ils creusent des trous de plus en plus
grands. Leurs machines ont des allures de
mantes religieuses en colère. Philippe essaye de
les prévenir. Il est là, en dessous. « Aidez-
moi ! » Chaque nouveau trou creusé dans la
terre le fait s’enfoncer davantage. C’est comme
des sables mouvants. La terre l’avale tout entier
et l’accapare pour l’emmener en son centre. Elle
l’aspire. Il a beau essayer de s’accrocher aux
parois avec son couteau, rien n’y fait. Il hurle à
nouveau. Quelqu’un semble l’avoir entendu. Du
fin fond de son trou, il croit apercevoir une
pelleteuse.
Non !
C’est une tête de dinosaure !
9 Dino
Elle est monstrueuse, disproportionnée,
comparée à ces montagnes de sable dont elle se
détache avec une force quasi magnétique.
Les gros yeux globuleux se tournent vers lui.
Le voilà revenu 60 millions d’années en arrière
lorsque les dinosaures… Non… les
mammifères marins, ancêtres des éléphants de
mer, nageaient librement dans les eaux qui
recouvraient la région parisienne.
L’animal le regarde, l’observe. Ses pupilles
grosses et maladroites, qui ressemblent à deux
supers calots, scrutent Philippe d’un air
suspicieux et interrogateur.
Que peut bien être ce petit objet non
identifié qui respire et gigote sur la paroi ? doit
se demander la bête.
Philippe, qui menace pourtant de tomber
dans le vide, s’est arrêté de bouger et de
respirer. Les naseaux de l’animal sont désormais
à quelques centimètres de ses cheveux qui se
soulèvent sous leur souffle particulièrement
chaud. Philippe sent une goutte de sueur perler
sur son front, se séparer en deux et couler le
long de chacune de ses tempes. Il est fatigué, il
est las de se retenir de tomber. Et puis il ne veut
pas finir dans la mâchoire d’un tel animal.
Il va lâcher…
La grosse tête bascule, à droite, à gauche. Il
se recule. Désormais, Philippe est submergé par
l’ombre immense de la bête. Sa queue
10 Dino
infiniment large et longue passe au-dessus de
son crâne comme une liane, en sifflant. Philippe
a tout juste le temps de se baisser pour ne pas
se faire emporter comme une brindille. Son
cœur bat à 100 à l’heure.
La mer. Il entend le bruit de la mer. Elle
arrive, elle approche. Elle va tout emporter sur
son passage. Il parvient à s’accrocher grâce à
son couteau et sa petite cuillère, et remonte
progressivement les immenses et larges parois
qui le séparent maintenant du corps
démesurément grand du monstre. Tandis qu’il
se trouve désormais sous la voûte que forme
pour lui le ventre de l’animal, Philippe aperçoit
soudain les pelleteuses. Elles foncent sur la
bête.

– Non ! Non ! Ne lui faites pas de mal. C’est
un ami !

Philippe est remonté. Il contourne le
monstre en courant et se met devant les
pelleteuses pour protéger ce mammifère géant.
Mais elles ne le voient pas. Elles foncent sur lui.
Philippe s’aplatit ventre au sol pour éviter de se
faire écraser. Quand il se retourne, l’animal est
au fond d’un trou, d’autres l’ont rejoint. Ils sont
des centaines de mammifères et de dinosaures
au fond du trou béant. La mer arrive droit sur
eux. Ils vont pouvoir nager, comme avant.
11