Elise et la classe fantôme

De
Publié par

Stanislas a sept ans en septembre 2003 et il entre en CE1. Il rencontre une très étrange petite fille de son âge qui va devenir sa meilleure amie. Elle entre aussi en CE1, malheureusement, elle semble venir d'une autre époque et elle a besoin d'aide. Les parents de Stanislas, des maîtres d'école bienveillants et même deux prêtres, vont guider les enfants dans leur recherche de la vérité. Ils les aideront à accepter l'inévitable tout en gardant espoir et joie de vivre, ce dont Stanislas ne manque pas!
Publié le : dimanche 19 juin 2011
Lecture(s) : 207
EAN13 : 9782748184129
Nombre de pages : 239
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Titre
Élise et la classe fantôme
3
Titre Pascale B
Élise et la classe fantôme
Littérature pour la jeunesse
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-8412-2 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748184129 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-8413-0 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748184136 (livre numérique)
6
.
Pour Jean-Paul
.
8
I S
ISEPTEMBRE2003,ÉCOLE DES« PRÉS FLEURIS»ÀSAINT-AUBIGNY DANS LA BANLIEUE DEPARIS
Élise n’est pas venue à l’école depuis deux jours, elle me manque. Je joue avec les copains à la « déli-délo » comme ça les récréations sont moins longues mais j’ai trop envie de parler avec ma vraie copine ! La maîtresse ne me fait pas trop peur, je préfère quand même savoir Élise derrière moi. Je travaille bien surtout en calcul, pourtant je me méfie toujours un peu de cette dame qui se met parfois en colère sans raison ! Stanislas, tu ne m’écoutes pas ! Je vais encore devoir te mettre une mauvaise note alors que tu es parfaitement capable de réussir ces exercices ! Tu es décourageant ! Vraiment ! Redresse-toi et fais attention cette fois-ci ! (le tout dit sur un ton agacé qui me fait très honte devant les autres) en plus, elle a le chic pour me faire sursauter, ce qui provoque immanquablement la chute de mon stylo, de ma trousse ou, mieux encore, d’objets qui ne
9
Élise et la classe fantôme
devraient pas traîner sur ma table. Je ne conseille à personne de ranger ses billes dans sa trousse, leur chute est inévitable comme le bruit. Résultat : confiscation sans grand espoir de retour (même en travaillant double pour faire plaisir à la maîtresse) Parfois je tombe moi-même, c’est assez comique, le rire des autres déclenche alors une série de reproches que je connais par cœur : -Tu ne sais pas t’asseoir sur une chaise, ce n’est pas une balançoire, tu abîmes le mobilier, vous ne respectez rien… , et le mot de la fin quand les idées finissent par manquer : - Ah la-la – la-la ! ! ! (quatre fois les « la-la » pour bien marquer le ton d’une pauvre personne excédée) Quand Élise est là, c’est plus rassurant. Je sais qu’elle me regarde pour me soutenir si j’ai peur et ça m’aide à parler si la maîtresse me demande quelque chose. Élise ne se moque pas ! C’est une fille un peu spéciale. Son absence ne gêne que moi parce que personne ne peut la voir. Pourtant elle vient à l’école régulièrement depuis le début, elle trouve ça intéressant ! ! ! (je me demande bien pourquoi !) Elle ne risque pas d’être interrogée, c’est évident, mais de là à aimer le travail scolaire !…
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.