//img.uscri.be/pth/060ca95ee528f676da5501f056b84a08ea00edac
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Fifi et Compagnie à Oméga-Z

De
115 pages
Nous sommes en 2518, et un équipage terrien est prisonnier dans un système galactique lointain. Le Professeur Témani fait appel à Fifi et à sa bande de copains pour se porter à son secours. Leur mission est d'épauler une équipe déjà sur place, et il leur faudra faire preuve de courage, de détermination et d'une parfaite coordination avec le premier groupe pour espérer réussir... En arrivant à Oméga-Z, ils découvrent quelques alliés hors du commun, comme Gwen et Gaëlle, les jumelles aux pouvoirs extraordinaires... Mêlant agréablement fantaisie, drôlerie, instants dramatiques et merveilleux, l'auteur vous entraîne du bout de sa plume, et vous laisse au dernier mot avec un sourire au coeur.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

2 Titre
Fifi et Compagnie
à Oméga-Z

3Titre
Florence Cauliez
Fifi et Compagnie
à Oméga-Z

Littérature pour la jeunesse
5Éditions Le Manuscrit























© Éditions Le Manuscrit, 2007
www.manuscrit.com

ISBN : 978-2-304-00310-9 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782304003109 (livre imprimé)
ISBN : 978-2-304-00311-6 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782304003116 (livre numérique)

6 . 8
CHAPITRE 1
La sonnerie aigrelette du téléphone retentit,
tirant Fifi des délices de son rêve. Comme elle
persistait, Fifi, agacée, repoussa d’un coup de
pied ses couvertures sur le bout de son lit, et
sortit en trombe de la chambre qu’elle
partageait avec Joëlle, elle aussi réveillée par la
sonnerie. Elle bondit littéralement sur l’appareil,
et arrachant le combiné, elle aboya :
– Allô !
Puis, au grand étonnement de Joëlle qui
l’avait suivie, son visage changea d’expression et
elle balbutia :
– Euh… ! bonjour, Professeur… ! Mais oui,
Pro… non… non… Mais naturellement !
Intriguée, Joëlle s’empara de l’écouteur, et
entendit juste la fin de la conversation.
– À onze heure au plus tard, n’est-ce pas, ma
petite Sophie ? disait une petite voix qu’elle
identifiait mal. Venez à mon bureau avec tous
vos amis. C’est très important !
– Entendu, Professeur ! acquiesça Fifi avant
de raccrocher.
9 Fifi et Compagnie à Oméga-Z
La main encore posée sur le récepteur, elle
regarda pensivement Joëlle qui désigna
l’écouteur et demanda :
– Qui c’était ?
– Le Professeur Témani.
– Téma… quoi ?
– Témani.
Puis, comme Joëlle ouvrait des yeux grands
comme des assiettes à dessert, elle précisa :
– Le plus grand savant de tous les temps. Il
fait des études et des expériences sur le présent,
le passé, le futur et l’espace-temps.
– L’espace-temps… fit Joëlle rêveuse.
Cela fit revenir Fifi sur terre. Elle lâcha le
téléphone, et s’en alla résolument vers la
chambre en emmenant Joëlle par sa manche de
pyjama et en continuant :
– Ouais ! Et il faut y être à onze heures. Or,
il est déjà neuf heures, et il y a une heure de
route, et les autres ne sont pas encore réveillés,
et on n’a pas déjeuné, et…
– Oh ! Stop ! interrompit Laurence qui
émergeait de sa chambre et avait entendu la
longue énumération.
– Et rien n’est encore prêt ! termina tout de
même Fifi. Ah ! Laurence ! reprit elle est – ce
que Gilles, Sylvain et Bruno sont réveillés ?
– Eux ? ! ? s’exclama la brunette avec un air
qui en disait long. Pfff ! Ils ronflent encore !
Mais… où faut-il donc aller ? s’avisa-t-elle, en
10 Fifi et Compagnie à Oméga-Z
suivant Fifi et Joëlle dans la chambre des
garçons tout en remontant son pantalon de
pyjama.
– Je te le dirai plus tard, répondit Fifi en
s’avançant vers Sylvain et en secouant le
ronfleur, dont l’air apaisé racontait qu’il faisait
de beaux rêves.
Le visage du dormeur se crispa et son nez se
fronça, mais Fifi ne tînt aucun compte de ces
signes précurseurs et continua à le secouer,
tandis que Laurence et Joëlle, qui avaient
compris la marche à suivre, en faisaient autant
avec Gilles et Bruno.
– Ooooonnnnh ! grogna Sylvain en se
retournant pour essayer d’échapper à la poigne
implacable de Fifi.
– Allez ! Allez ! Allez, debout ! cria
joyeusement Fifi en contournant le lit pour faire
virer le matelas dans un style splendide, et
Sylvain se retrouva en bas du lit avec son
matelas en moins de deux.
– Descendez, on vous demande ! s’exclama-
t-elle tandis que son camarade avait du mal à
faire surface.
Il y parvint cependant en entendant Fifi leur
enjoindre de se dépêcher de s’habiller pour ne
pas manquer le rendez-vous chez le Professeur
Témani.
11