Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 3,99 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Publications similaires

Juillet 1942 - Les enfants aussi

de livre-de-poche-jeunesse

Mademoiselle Pot-de-Colle

de le-polygraphe

Vous aimerez aussi

Te xtede Lise Drapeau
Illustrations de Christian Quesnel
collection cassette d’or
texte de Lise Drapeau illustrations de Christian Quesnel
4
Tic!Plouc! luc! o !P c Ti Ce matin, Fanny se réveille au son du plouc. Elle se tourne dans son vieux lit qui grince. Elle ouvre les yeux et regarde par la fenêtre de sa chambre. Elle ne voit pas le soleil parce qu'il est caché derrière de gros nuages gris. T ic ! Plouc ! fait la pluie. Fanny referme ses yeux et un beau sourire se dessine sur ses lèvres. Quel bonheur ! Il pleut. c! Tic!Plou Tic !Plouc!
6
este inouche r e M rosse chatt La g is allongée sur le sofa. Aujourd'hui, elle esse ne chasse pas les petites sour Tic ! Plouc ! ! mpagne. Minouche par de la ca ic ! Plouc au son de la pluie. T Elle s'étire, elle se roule en boule et o onrnne.Commeelleestdarcôhleés elle r t ses poils t entre e avec son gros v de jaune, de noir et de blanc ! On dirait ! un pyjama
8
yenlacete annnd ,Frem xent au re r a c àé.Fannye férmm é reprène D ueo u, thd ro cué eut vli e uc pi o r cn!t et elec daen nl uhéa oc' s ardm u hsa uaa c opm ea a'ya nl snmil êSurthalet,cre outa oauc sm sê um pasM o, on ,tdejeu. Suxvidéonivisi lé detét oun o dods e tFts uranen n oa'estpaslà.Sespar yn . ple Ddb ivm orse céen ss etilplu t snhabiten
s p m e t e d p u o c e ur a eu t b ô sl rc o l ala a Fe aar np nyad p padn ooreni ulesmsoe rep. e joatinqurt ee e ursdepluarc,l et,pa oavieauchaln ueczoch a relleg a ép.Sousllele radres n Ierluie,ilnepeutpaston lpa nlad ebar l ses raançose sire.are! p emIlprs êmedecesjournéespourt ofite en pa asu p lesjouesiq tes ,eu t ellesdeviennentto
9
Hum ! Ça sent les crêpes et le délicieux lait au c hocolat chaud. Fanny met ses pantoufles bleues, celles avec d'immenses pompons qui tournent dans tous les sens quand elle marche. Mais, ce matin, Fanny ne marche pas. Elle court vite à la cuisine pour rejoindre son papa. Elle a faim, et son ventre crie aussi fort que son vieux lit qui grince.
1
0