L'heure du renard

De
Publié par

Isa est une petite fille peu ordinaire. Elle connait chaque plante, chaque animal, chaque étoile. Elle aurait même de mystérieux pouvoirs... Isa aime se réfugier dans la forêt où elle peut écouter la nature lui souffler ses secrets. Un jour, à la tombée du soleil, elle rencontre un renard sauvage. Les destins de la bête et de l'enfant semblent liés...
Publié le : vendredi 27 août 2010
Lecture(s) : 30
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782081298255
Nombre de pages : 95
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
L’HEURE DU RENARD
© Flammarion pour la présente édition, 2010 © Éditions Flammarion, 2009 87 quai Panhard-et-Levassor – 75647 Paris Cedex 13 ISBN : 978-2-0812-4221-0
MARIECLAUDE BÉROT
L’HEURE DU RENARD
Flammarion Jeunesse
À mes petits enfants : Paul Di Cicco Arthur Di Cicco Alexis Bérot Gabriel Di Cicco Eléna Bérot
CHAPITRE1
oussotte ! Roussotte ! IsaRa de la peine. Le seul moment de sa vie où — Sotte ! Sootteeeeee ! Soooootttteeee ! — répond l’écho. elle a vraiment de la peine. Chaque fois c’est pareil. Dès qu’ils l’appellent, les autres, ceux du village, ceux de sa classe avec ce nom qu’ils lui ont trouvé et qu’elle déteste, Isa a de la peine, elle a de la peine à cause de l’écho, l’écho des montagnes qui la traite de sotte. Elle sait bien qu’ils vont encore lui demander quelque chose d’amusant pour eux, de compliqué. Elle ne se presse pas. Elle n’a pas envie de répondre à leurs questions. La plus sûre manière de les faire taire c’est de parler avant eux. De leur dire ce qu’ils n’attendent pas et qui va leur clouer le bec. Cela, elle l’a compris depuis le début, dès sa première année d’école.
9
— Il va neiger ! dit-elle. Les enfants lèvent les yeux vers le ciel. De gros nuages touchent les toits d’ardoises. Et puis comme si la petite fille rousse avait donné le signal, les premiers flocons tourbillonnent. Sylvain happe avec sa langue une fleur de neige. Aucun ne s’étonne. La Roussotte ne se trompe jamais. Elle ne peut pas se tromper puisqu’elle est sorcière. Oui, une vraie sorcière comme sa mère et sa grand-mère et peut-être même la mère de sa grand-mère. C’est ce qu’affirment les très vieux qui se souviennent encore. Sylvain danse sur place, heureux de voir cette première neige tomber. — T’as raison Roussotte ! T’as raison Roussotte ! Soottteeeee ! reprend l’écho. À part l’écho personne ne la contrarie jamais. Ni les grands, tellement plus grands qu’elle, ni les petits, à peine plus petits qu’elle. Tout le monde sait qu’il vaut mieux ne pas contrarier les sorcières. À l’âge où tous les enfants commencent à faire des études difficiles : dictées, rédactions, mathéma-tiques, Isa ne sait pas écrire et à peine lire. Mais elle sait tout le reste. Elle devine le moment exact où la première étoile va apparaître dans le ciel pur. Reconnaît le chant de chaque oiseau. L’insecte en vol ne lui est jamais inconnu. Elle distingue vite, dans une fourmilière, la petite bestiole paresseuse
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

11 contes des îles

de flammarion-jeunesse

La Reine des mots

de flammarion-jeunesse

Hôtel des voyageurs

de flammarion-jeunesse

suivant