Le concours

De
Publié par

A tous les passionnés d'équitation, cette histoire peux vous séduire par la relation très particulière qui lie le héroe à son cheval. Ce lien si fort et qui fait rêver nombre de cavaliers. A ceux qui ne connaissent pas bien le millieux, c'est une approche relativement imagée qui est proposée. Certaines libertés ont été prise vis à vis de la réalité concernant les compétitions nationales.vous serez guidé par un lexique pour les quelques mots vraiment techniques utilisés. Mais dans le fond cette histoire, comme tout livre, permet, le temps d'un instant, de s'échaper et de se plonger dans un monde parallèle.
Publié le : mercredi 2 juillet 2008
Lecture(s) : 219
EAN13 : 9782304006162
Nombre de pages : 277
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Titre
Le concours
3
Titre Ludivine Naud
Le concours
Littérature pour la jeunesse
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit 2008 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-00616-2 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304006162 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-00617-9 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304006179 (livre numérique)
6
A mon grand-père paternel qui m’a légué le plus beau des cadeaux : sa passion pour les chevaux
.
8
CHAPITRE1
5 h 30. La radio se met en marche. Dans son lit Victor se réveille lentement. C’est un garçon de 19 ans, brun aux yeux clairs et fier de son mètre 78 ainsi que de sa musculature. Pendant que le jeune homme émerge doucement, dehors le soleil commence, lui aussi, tout juste à poindre à l’horizon et tout est calme. Après une douche rapide, son esprit est plus clair. La veille il avait pris soin de préparer ses affaires afin de ne pas perdre de temps. Une fois le petit déjeuner avalé, il vérifia une dernière fois tous ses sacs. Il ne restait plus qu’à charger la voiture. 6 h 15, départ. Juste avant de fermer silencieusement la porte, il prit le temps d’écrire un mot à ses parents pour leur souhaiter une bonne journée. Les rues sont calmes, mais son esprit est en ébullition et tout en conduisant il se pose mille questions : n’a-t-il rien oublié ? Pourra-t-il s’entraîner un peu avant les
9
Le concours
épreuves ? Et ce matin le moniteur sera-t-il bien là comme il l’avait promis ? Allons calme-toi Victor se dit-il. Il est maintenant 6 h 30 et il arrive au club. Il n’y a pas un chat, pas un bruit. Il gare sa voiture et descend. A ce moment le moniteur vient à sa rencontre. Bonjour Victor, bien dormi ? Oui, merci Paul.Pas trop stressé ?Si un peu mais cela va passer. Du moins je l’espère.Il fait frais en ce matin du mois de mai. L’herbe est encore humide de rosée et une fine brume s’étend sur la carrière, le paddock et les champs alentour. Victor entre dans la sellerie. Il procède comme d’habitude. D’abord il descend la selle du porte-selle ensuite il décroche le filet et le pose en travers de la selle. Puis dans l’autre main il prend la boîte de pansage, la cravache et sa bombe. En arrivant à l’entrée de l’écurie il émet un court sifflet. En le reconnaissant, le cheval se redresse et passe la tête par-dessus la porte du box. C’est un superbe Selle français* de neuf ans. Alezan clair*, avec trois balzanes* sur
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.