Tête de lune

De
Publié par

Tête de lune est un recueil de 10 jolis contes mettant en scène divers personnages de la nuit : docteur fou, fantôme débutant plus drôle qu'effrayant, jeune fille qui a peur de sortir de chez elle et se lie d'amitié avec une mouche... de belles histoires pour ravir vos enfants et leur apprendre le goût du fantastique.

Superbement illustré par Maïté LABOUDIGUE.

Dès 9 ans.


Publié le : samedi 30 janvier 2016
Lecture(s) : 1
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782371690417
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
img

Illustration intérieures et de couverture : Maïté LABOUDIGUE

Première Publication : Rageot Editeur, 1994.

Exploitation en vertu de la licence confiée par la SOFIA dans le cadre de la loi n° 2012-287 du 1er mars 2012 relative à l’exploitation numérique des livres indisponibles du XXe siècle.

Directrice de collection ReLIRE : Cécile Decauze

ISBN : 978-2-37169-041-7

Dépôt légal internet : février 2016


IL ETAIT UN EBOOK
Lieu-dit le Martinon
24610 Minzac


« Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou de ses ayants droit, ou ayants cause, est illicite » (article L. 122-4 du code de la propriété intellectuelle). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par l’article L. 335-2 du Code de la propriété intellectuelle. Le Code de la propriété intellectuelle n’autorise, aux termes de l’article L. 122-5, que les copies ou les reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective, d’une part, et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration.

IEUEB LR


TETE DE LUNE

FANTURLU

NUIT DE NOCES

COMMENT LUBY DEVINT UN ETRE DE LA NUIT

VAMPIRE ?

LA VIEILLE AU BOIS DORMANT

YIN ET YAN

L'ENFANT DE L'AUBE

UN BOUT DE NUIT AU COIN DE LA BOUCHE

LES NUITS DU DOCTEUR M.






Dédicace
Tête de lune titre

TETE DE LUNE

Je n'avais pas envie de dormir. Je voulais continuer mon dessin. Dans la soirée, j'avais commencé à dessiner la lune. Le rond était parfait, ainsi que les points qui figuraient les yeux, le trait pour le nez. Restait la bouche. Je n'arrivais pas à dessiner la bouche. Plusieurs fois de suite, j'avais esquissé une ligne, mais je la gommais aussitôt. Ça n'allait jamais. 

Énervé, j'étais sur le point d'abandonner, lorsque je me rendis compte que je n'avais pas eu besoin d'allumer la lumière. Ma chambre était éclairée d'une lueur vive : la lune, la vraie. 

Le modèle de mon dessin était là, à ma portée. J'ouvris la fenêtre. Là-haut, dans le ciel étoilé, la lune avait l'air d'une énorme citrouille, ronde, rousse, presque rouge. Sur ses reliefs lointains, les yeux et le nez apparaissaient, comme je les avais dessinés. J'observai la bouche : une ligne trouble, légèrement courbée vers le bas. Pourquoi cette expression triste, alors qu'elle était si belle ? 

tête de lune 2

Au bout d'un moment, à force de fixer cette ligne, je crus la voir bouger. Une bouche qui bouge... La lune parlait ?! Au même moment, dans le lointain, un petit cri retentit, étouffé... Si la lune me parlait, il fallait à tout prix que j'entende ce qu'elle me disait, il fallait que je lui réponde. 

Ma chambre était au rez-de-chaussée. J'ai enjambé la fenêtre et j'ai marché vers la vallée. Guidé par le clair de lune, je n'avais pas peur. Plus je marchais, plus j'avais l'impression que la lune se rapprochait de moi : oui, je la voyais qui descendait, chassant sur son passage les étoiles comme de vulgaires obstacles. Et puis le cri que j'avais entendu une première fois a retenti de nouveau. Au loin, dans la pénombre, j'ai aperçu un petit point blanchâtre. 

Je me suis arrêté. Qu'est-ce que c'était ? Un animal ? Un animal dangereux peut-être ? La peur commençait à me gagner. Je lançai un nouveau coup d'œil vers le ciel : la lune avait une expression moins triste que tout à l'heure, derrière ma fenêtre. Sa clarté se fit plus vive. D'un rose intense, elle illuminait la vallée. Alors j'ai vu que le petit point blanchâtre, c'était un panier. Un panier qui miaulait. Je me suis approché, j'ai soulevé un bout de drap et j'ai découvert... un bébé. 

tête de lune 3

Un bébé avec une tête toute ronde, lisse comme un caillou, des yeux aussi bleus que des billes, un nez écrasé, une bouche qui se tordait, hésitant entre le rire et les pleurs. Comme tous les bébés, il avait les quatre pieds en l'air, enfin, je veux dire, un pied dans la main, et une main sur un pied. 

- Tête de lune ! ai-je murmuré en lui faisant une chatouille sous le menton. D'où tu sors ? De là-haut ? 

Je regardai la lune de nouveau : cette fois, la ligne qui figurait la bouche était légèrement courbée vers le haut : elle souriait, la Belle Dame Blanche ! 

J'ai pris le panier et je suis rentré à la maison. J'ai déposé le couffin devant la chambre de mes parents : paquet cadeau... 

tête de lune 2

Voilà l'histoire de mon petit frère. Mon « demi-frère », comme disent les gens. Pourquoi « demi » ? Il est entier, mon frère, ce n'est pas une demi-portion. 

Parfois, les gens disent n'importe quoi. Ils affirment que mon frère a été abandonné par sa mère lors d'une nuit de pleine lune, parce que la pleine lune a une mauvaise influence sur certaines personnes... Racontars tout ça, blabla d'adultes. Moi je sais que sa vraie maman, à mon frère, c'est la lune. D'ailleurs, il s'appelle Pierrot. Il est rêveur, souvent dans les nuages, souvent... dans la lune. 

Fanturlu titre

FANTURLU

Cette nuit-là, les maîtres de l'É.N.F. (l'École Nocturne des Fantômes) devaient se réunir en conseil exceptionnel. Dans la grande salle du manoir, illuminée de flambeaux, une longue table d'ébène se dressait. Elle bougeait toute seule, cognant le sol de ses lourds pieds de bois. 

Les sept maîtres entrèrent. C'étaient de vieux fantômes très expérimentés. Dans leur jeune âge, ils avaient hanté les châteaux d'Écosse et d'Irlande, infligeant à leurs habitants de terribles frayeurs. Ils s'assirent autour de la table et attendirent le directeur : Fantissimo, le fantôme le plus redouté de tous les temps... Sous quelle forme allait-il apparaître ? 

Un brouillard envahit la pièce. On entendit des bruits de chaînes, des ricanements aigus, puis soudain...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

L'Univers de Marie-Soleil

de les-editions-quebec-amerique

Joëlle et le grand brun

de bouton-d-or-acadie

Agathe en flagrant délire

de il-etait-un-ebook

L'ABC du tissage danois

de il-etait-un-ebook

Sur la route de ses rêves

de il-etait-un-ebook

suivant