Un jeu pour Jérémie

De
Publié par

Guidé par la coccinelle Mélanie, le kangourou Jérémie s’amuse à découvrir la nature à l’aide de ses cinq sens.
Publié le : vendredi 15 juillet 2011
Lecture(s) : 56
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782896826636
Nombre de pages : 28
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Un jeu pour Jérémie
Émerise LeBlanc-Nowlan
Un jeu pour Jérémie
texte et illustrations de Émerise LeBlanc-Nowlan
2
J
érémie le petit kangourou s’est amusé tout l’après-midi avec son amie Chanelle.
Il se prépare à se mettre au lit quand il entend son papa dire à sa maman que tout est réglé : ils iront s’installer dans leur nouvelle maison le lendemain.
– Papa, qu’est-ce qu’on va faire de notre maison ? Et ça veut dire que je ne verrai plus Chanelle, dit Jérémie, prêt à pleurer. – Nous garderons toujours de bons souvenirs de cette maison et de nos amis au fond de nos coeurs, Jérémie. Cette nuit-là, le petit kangourou met bien du temps à s’endormir.
4
Lccinelle dès leur entrée dans l’allée ui e lendemain, les trois kangourous sont accueillis par une petite co q mène à leur nouvelle maison. – Bienvenue dans notre voisinage ! dit la coccinelle. Elle s’avance et présente une fleur au petit kangourou. – Je m’appelle Mélanie. Et toi ? – Jérémie, lance très fort le petit kangourou.
6
R endue dans la maison, maman kangourou mesure d’un coup d’oeil tout le travail qu’elle aura à faire avant que la famille soit bien installée. Papa kangourou va faire des provisions. Jérémie, lui, a bien hâte d’aller jouer dehors : il veut revoir Mélanie, la petite coccinelle. – Je sors dehors, maman ; je n’irai pas trop loin.
8
M élanie se roulait dans l’herbe. Aussitôt qu’elle entend Jérémie, elle s’envole à sa rencontre. – Allons, viens jouer, s’écrie-t-elle. – À quoi peut-on jouer ? Mes jouets sont encore empaquetés dans des boîtes. – Si on utilise notre imagination, on découvre plein de jeux, répond Mélanie. Jouons à mon jeu favori. Ferme les yeux... Maintenant, ouvre-les. Qu’est-ce que tu vois ? – Je vois seulement toi, Mélanie. – Ah oui ! Moi, je vois des arbres, des branches, un maringouin, des nuages, des feuilles, des roches, une araignée, un papillon…
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Tête de lune

de il-etait-un-ebook