L'ogresse et les enfants

De
Publié par

Ces contes et mythes des différentes ethnies des hauts-plateaux et des régions frontalières du Nord Viêt Nam célèbrent l'amitié et l'amour conjugal, condamnent l'injustice et l'oppression ou tentent d'expliquer l'origine de l'homme. Vous y découvrirez pourquoi les femmes H'Mông se font tatouer la bouche, pourquoi les Co Ho appellent la source Da Nimh "la source des pleurs", comment les Dao combattent les fauves et les ogres, pourquoi les Tay tolèrent l'amour entre un pauvre orphelin et une "Trên"...
Publié le : dimanche 1 janvier 2006
Lecture(s) : 261
EAN13 : 9782336255170
Nombre de pages : 61
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

L'ogresse et les enfants
Contes ethniques du Viêt Nam

site: www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr e.mail: harmattan1@wanadoo.fr (Ç) L'Harmattan, 2005 ISBN: 2-7475-9514-5 EAN: 9782747595148

Thérèse Pham

L'ogresse et les enfants
Contes ethniques du Viêt Nam

L'Harmattan

L'Harmattan
5-7, rue de l'École-Polytechnique; 75005 Paris

FRANCE
L'Hannattan Hongrie

Espace L'Harmattan Kinshasa

Kônyvesbolt

Fac..desSc.Sociales, Pol.et
Adm. ; BP243, KIN XI Université de Kinshasa - RDC

Kossuth L. u. 14-16
1053 Budapest

L'Harmattan Italia ViaDegliArtisti,15 10124 Torino ITALIE

L'Harmattan Burkina Faso 1200logements illa96 v 12B2260 Ouagadougou 12

La Légende des Mondes Collection dirigée par Isabelle Cadoré, Denis Rolland, Joëlle et Marcelle Chassin

Dernières parutions
Iulia TUDOS-CODRÉ, La plus maligne, Contes de Transylvanie, 2005. Mehdi AZAR YAZDI, Contes persans de sagesse, 2005. Amoussa ROCKY ATH, Sinantou et la calebasse de la chance, 2005. Madeleine GUERIN, Les trois fennecs suivi de La gazelle, 2005.
Madeleine GUERIN, Le petit grain de sable suivi de Le chant du calame, 2005. Xavier LUFFIN, Le long voyage d'Ashik Garip, 2005. Aboubacar Eros SISSOKO, Sadio et Maliba l 'hippopotame,

2005.
Mira et Messouda HAMRIT, Contes bédouins d'Algérie, 2005. Lê Mông NGUYÊN, Contes philosophiques d'Asie, 2005. Bruno TABUTEAU et Lucien KABORE, Contes du Burkina Faso en pays Gourma et Dagara, 2005. Jean-Marie TOURE,Le lion et l'homme. Contes de Guinée, 2005. Jean-Marie TOURE, La bataille des deux coqs et autres contes de Guinée, 2005. Marig OHANIAN, Un rubis pour le roi. Contes et Merveilles d'Arménie, 2005. Adèle CABY-LNANNAH, La case maléfique suivi de Samana et les panthères du Congo, 2005. Nathalie BELIN-RIDW AN, Contes d Indonésie, 2005. DOUMBI-F AKOL Y, Une veillée au village. Contes du Mali, 2004

Marie-José et Joseph TUBIANA, Contes Zaghawa du Tchad tomes I et TI(nouvelle édition), 2004. Alain GRINDA et François BARRE, Une semaine de contes dans le Mercantour, 2004. Koumanthio Zeinab DIALLO, Daado l'orpheline, 2004.

Koumanthio Zeinab DIALLO, Lefils du roi de Guémé, 2004.

INTRODUCTION
Il existe au Viêt Nam cinquante quatre ethnies dont les Viêt ou Kinh, majoritaires, représentent 86,2% de la population. Les autres ethnies se localisent soit dans les hauts-plateaux des régions frontalières du Nord Viêt Nam: ce sont les Tày, les Thai, les Nùng, les H'mông, les Dao, les Thô, les Man, les Lô Lô, les Bô Y, les Kho Mu, les Giày qui sont les descendants d'anciens émigrants de la Chine méridionale et du Laos, soit dans les hauts-plateaux de la chaîne Truong Son du Centre Viêt Nam: ce sont les Ba Na, les Êdê, les Hrê, les Jaraï, les Sê Dang, les Mnong, les Brâu-Vân Kiêu, les Triêng, les Co Ho, les Cho Ru.. .qui sont d'origine malaise-polynésienne, ou du Centre et du Sud Laos et du Nord Est du Cambodge. Ces ethnies ont subi les influences de diverses cultures: la culture indienne par l'intermédiaire des Cham, la culture cambodgienne ou laotienne et plus récemment la culture vietnamienne, soit sur le littoral du Centre Viêt Nam: les Cham, soit dans le delta du Mékong: les Khmers, soit dans les villes et les bourgs: les Hoa, émigrants Chinois, pratiquent le commerce. Les cinquante-quatre ethnies sont réparties en huit groupes linguistiques et culturels différents: - Le groupe Viêt-Muong comprend quatre ethnies: les Chut, les Kinh, les Muong et les Thô. - Le groupe Môn-Khmer avec vingt et une ethnies; ce sont les Ba Na, les Brâu, les Bru- Vân Kiêu, les Co Ho, les Co Tu, les Hrê, les Kho Mu, les Ma, les Tà Ôi, les Sê Dang, les Xtiêng, les Mnông etc... - Le groupe Tày-Thai avec huit ethnies: les Bô Y, les Lào, les Giay, les Nung, les Tày, les Thai, les Lu, les San Chay. 5

- Le groupe Mông-Dao avec trois ethnies: les Dao, les Mông et les Pà Then. - Le groupe Kadai avec quatre ethnies: les Co Lao, les La Chi, les La Ha et les Pu Peo. - Le groupe Malais-Polynésien avec cinq ethnies: les Chàm, les Chu Ru, les Ê Dê, les Jaraï, les Ra Glai. - Le groupe Han avec trois ethnies: les Hoa, les Ngai et les San Diu. - Le groupe Tang-Miên avec six ethnies: les Công, les Hà Nhi, les La Hu, les Lô Lô, les Phu La et les Si La. Les ethnies des hauts-plateaux du Nord ou du Centre pratiquent l'agriculture sur brûlis ou la riziculture sur les rizières en terrasses ou sur les rizières inondées. Elles chassent avec des lances, des pièges, un arc et des flèches, pêchent avec des pièges et sennes, cultivent le coton et le lin, élèvent le bétail et la volaille. Leur habitation faite de bois et de paille se dresse sur pilotis à deux mètres ou deux mètres cinquante du sol, pour se protéger des bêtes sauvages. Une petite échelle permet d'y accéder. Les hommes construisent des maisons, travaillent le métal, fabriquent des objets et bijoux en argent, chassent, pêchent, défrichent les terres, forgent les outils aratoires. Les femmes tissent, cuisinent, s'occupent des enfants, cueillent les fruits de la nature (safran, pousses de bambou...) Les enfants eux-mêmes aident leurs parents en gardant le bétail ou en portant leurs jeunes frères et sœurs, en moissonnant. .. Les grands-parents fabriquent les arcs et les flèches, tresssent les paniers et les nattes. Certaines ethnies adoptent le régime matriarcal
6

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.