//img.uscri.be/pth/1c84eb5bed4812f73a476e6200afe100b0e91b4f
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,75 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Carnets de bord

140 pages
Au Nord de Paris, une petite ville occupée. Le jeune Charles Joubert, facteur de son état, écrit ses carnets de bord. Sentinelle du quotidien, il se fait l'écho des drames, petits ou grands, qui rythment ces années sombres. Les Carnets de bord de Charles Joubert constituent un second volet d'une trilogie centrée sur la famille Joubert et consacrée aux grandes guerres du XXe siècle. Ce remarquable texte rédigé par les élèves, mélangeant roman et fiction, dans lequel rien n'est oublié de cette sombre période, rend quasi réel le destin de ces personnages de fiction.
Voir plus Voir moins

CL~

ch&rul (

0t~ -~-3J)

--A<jLO-~9~~

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris

FRANCE
L'Harmattan Hongrie Kosuth L. u. 14-16 1053 Budapest

HONGRIE
L'Harmattan ItaUa Via Degli Artisti, 15 10124 Torino ITALIE

cg L'Harmattan, 2005 ISBN: 2-7475-8742-8 EAN : 9782747587426

A toutes les victimes du nazisme A tous ceux qui nous ont aidés à ne pas les oublier

Préface

«J'ai décidé hier d'aller voir maman. Elle tousse beaucoup... ». Ainsi commencent les Carnets de bord, Villiers-leBel, 1940-1944, ouvrage de fiction historique conçu et réalisé par deux classes de troisième du collège Léon Blum de Villiers-le-Bel (Val d'Oise). Avec le soutien de partenaires d'autant plus précieux que notre collège se trouve classé en Zone d'Education Prioritaire, nos jeunes auteurs ont suivi les traces de leurs camarades des deux promotions précédentes (Le Journal de Louis Joubert, Verdun, 1916 et Lettres croisées, OranVilliers-le-Bel, 1961-1962) et imaginé à leur tour la vie du facteur Charles Joubert sous l'Occupation allemande, mettant un point d'orgue à la Trilogie: « Ecrire sur le XXe siècle ». De recherches historiques en entretiens avec des témoins (déportés, enfant caché, témoins de l'exode ou de la vie à Paris en 1940), de visite (le camp d'internement de Drancy) en voyage (Berlin, le camp de déportation de Sachsenhausen), chacun, selon ses compétences, a nourri ce livre à sa manière, qui par son goût pour I'histoire ou l'écriture, qui encore par ses talents de poète ou de dessinateur, qui enfin par sa sensibilité et son vécu personnel - l'importance grandissante de la figure du père disparu à Verdun ne s'explique pas autrement. Peu à peu, au fil des rencontres, des lectures et des écrits, s'est dessiné le profil d'un personnage attachant et assez proche de ce que devaient être les Français sous l' Occupation. 9

Charles est, en effet, un jeune homme bien ordinaire, amoureux de la jolie maîtresse d'école Marie comme son père le fut avant lui de la belle Catherine. Mais il est avant tout facteur, c'est-à-dire guetteur de vie, à la croisée des expériences de chacun. Il est là quand on arrête un otage, là encore lors de la rafle d'une famille juive. Le soir, il écoute Radio-Paris et Radio-Londres, apprend par le journal le sabordage de la flotte française à Toulon, l'arrivée du général De Gaulle à Bayeux... Sentinelle du quotidien, s'imprégnant des événements, touchants ou dramatiques qui ont rythmé ces quatre années, il va devenir, insensiblement, une sentinelle de «l'armée des ombres ». Tous ces fragments de vie, recueillis jour après jour, lui auront donné un destin. En cette année anniversaire de la libération des camps de déportation, cet ouvrage de fiction nous semble venir tout naturellement renforcer et enrichir un travail de mémoire plus que jamais nécessaire auprès des jeunes générations. Et quelle meilleure manière d'aborder l'Histoire que de s'en approcher au plus près, que de s'immerger dans ces années terribles au point de les faire revivre à travers un personnage imaginé de toutes pièces? A présent, lecteur, l'instant est venu pour toi de pousser doucement la porte de Charles Joubert. C'est l'heure du couvre-feu. Sur un coin de table, Charles écrit. Penche-toi sur son épaule et, sans faire aucun bruit, à la lumière de sa petite loupiote, commence à lire: Tf I

J ai. décidé

fua d:&

row\. cmarmo.m.

We huX!œ ~...

71

Alain Degenne et Renaud Farella professeurs de Lettres modernes et d'Histoire-Géographie 10

~~~~
j'ai
NYW.U:x:

déa.d.é
Qo.

~

et ~

N8bt.mnmnm.

me~~et~~de
~~.
C.~ mt

~
~ ~

~

ckywho ~ci

~~~
el

~e.\hLcû.~
fOO'J

~

~)

~c.e\h cme
~0JYJC

~

ci,

~

-{lax»oen...um

~

) el bw.t cie. am ~

&nQ

\\m~

:Jl<lX»'JWœ

fψ)de~
)

quique -peu..

~.
£m

~
~Jlt

omrnnm

~
e\:nù:

l.\M

fetd:
d!.um d1l ~

m\iY.) CÜAl:&wt.

~

~

crw

~.
d..1

~' 0-

~
ci

c.odem~.

}QClc.~

~emt

eWe rm'a.

~\11~~.ume&¥~ ~ ~\mt. ~. 'j'Qi. ~ ~: ~ eœe rme ~\. It ~
:rf01.~~\?e~~

df. -t'-O{tQ.!

~l~.uroe~~\t~
'tUi Y.)' .buwrooi£ ~
)

OJ\J\!C

.xn.

~

cU0Ù:e.

~-t

Je

mi al

jartY\Clir.) CC1YOU.lrmtn'\

~)

~
Y.)gY\

~) dhœc

~
NY\QrIYOm
)

~
(Y\WX)

em -!9M>.
QMJY\)O

~elé

Q'é~~~~de

~~ A~

ci 6.\nil:

\h. ~ too que

~~
nun.

~

~

fu&\JL

f~)~

1l~

l\u. lm0me wuaù:. é.cJtit) rm' UYn~en. ) a. btCWQJt.):)

-

<.a1le'Jœ\. ceo

ce crl œ CliOOÙ: ~C1.l
L~

)

demm~~\h~d.e mtarmam ¥ (Wall: dh \im~
et:mbte .œn C~.
~)
rr- c.~èJt.e

~ f ~ ~ )00:) que â~ ~

~

~
~)

f

~
JœUWl

~


'~101.

~ '71

~

QJ\J'QiefYÙ:

el: ~ldée de xn eu.e

cm'

~ el ~
ci mo. ~

J.u.~.

J.tairJ urmme rrn:trrnarn YJ' erot~ F .bwo \km)
â/ClL

éb!

~

de

rmsY\

F-

~ ~.
~

~

c~

flY)

-.r~ \hcwec

~
-4.t

kn

~ imtÜ1ne hJo~o.u.~te~
Tf eléourooim
71.

f'1{U1-

) 1)

~aL ~enl:
amvme .h,t)

~

~
écni.ne.

~)

~
~

)

...

f-oreuxx:.
d.cmmé
)Qi

~ !&\:~~~de~~
Jë. me

~

~

~

C'IY\e

~

quL «me culemt

~
~

~~Ut)~~) . -.8.__
c'l'a.

L~ \ - -muwtœJmrnx. - - - cz

~
de

~ \h mui\..
cm ~.

~)~~cm~~~

~ cc&me
J

\t. ~

£I~

_
rrt\0.-t-

~

ti

~

Pa.

et

~(~.
Cl100C

.

~

dé.c.~

JOi-~. Jë erne œYUO~.
'Qi

~

d.' é.c.nu-œ.....

A d.enmim ~ ~\h~,\h~ ) dOMY.> ~' cleo ~ ~
-'i3

de f~
)

) darroo œQ

~ ~I~

~

~
bhiù:.

~
~ummù:

)

<kmrJ ci'

\il

Jknt.
ckoo

Jkl <l.UY-»OiJ àe.
~

~

Q,r~

<i ce

q»i-tm~ù.

~..l,