Conspiration 365 - Mars

De
Publié par

Une nouvelle fois, Cal échappe de justesse à la mort dans un laboratoire de recherche médicale. Épaulé par Boris, le seul ami qui lui soit resté fidèle, il se méfie de tous, même s'il voudrait faire confiance à la belle Winter et à Jennifer Smith, l'ancienne infirmière de son père. Il dérobe l'Énigme Ormond à l'un de ses poursuivants mais est pris en chasse par un 4x4 sur la route qui le mène à la maison de son grand-oncle. Cal a 306 jours pour survivre.

Une série qui fait la part belle à l’action et au suspense, en imprimant un rythme qui va crescendo. Cal, le héros, est presque seul au monde et doit faire preuve de réactivité, de prouesses athlétiques tout autant que de qualités de déduction et d’analyse pour survivre à la Malédiction Ormond… jusqu’à la prochaine épreuve.
Publié le : jeudi 3 janvier 2013
Lecture(s) : 2
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782700246292
Nombre de pages : 208
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Couverture : La cidule*grafic/Nathalie Arnau.
Suivi de la série : Claire Billaud et Guylain Desnoues.
ISBN 978-2-7002-4629-2
ISSN 1772-5771 © Gabrielle Lord, 2010. Photographies © Wendell Levi Teodoro (www.zeduce.org) © Scholastic Australia, 2010, © Robynmac, © Kelpfish, © Nathalie Arnau. Cet ouvrage a d’abord paru sous le titreConspiracy 365 : March
chez Scholastic Australia Pty Limited en 2010.
Cette édition est publiée avec l’accord de Scholastic Australia Pty Limited.
© RAGEOT-ÉDITEUR – Paris, 2010-2013, pour la version française.
Loi n° 49-956 du 16-07-1949 sur les publications destinées à la jeunesse.
À Hana, Jonathan, Liam et Lucy.
Je m’appelle Cal Ormond,
j’ai quinze ans,
je suis un fugitif...
Les personnages de mon histoire...
Ma famille : les Ormond
• Tommon père. Mort d’une maladie inconnue, il a emporté dans la tombe le secret de : notre famille Pu’il avait découvert en Irlande. Il m’appartient désormais de percer le mystère de la Singularité Ormond grâce aux dessins Pu’il m’a légués. • Erin: ma mère. J’aimerais tant lui prouver mon innocence ! • Gaby: ma petite sœur, 9 ans. Elle est ce Pue j’ai de plus cher au monde. • Ralf : mon oncle. Il est le frère jumeau de mon père. Dérouté par son attitude depuis la disparition de ce dernier, je ne peux m’empêcher de me méfier de lui. • Bartholomé: mon grand-oncle. Très âgé, il vit à la campagne. Il a transmis sa passion de l’aviation à mon père. Il détient peut-être des renseignements précieux sur notre famille. • Piers : un jeune homme mort au combat en 1918 pendant la première guerre mondiale. Un vitrail du mausolée de Memorial ark le représente sous les traits de l’ange dessiné par mon père. Serait-ce lui, l’ange Ormond ?
Les autres
• Boris : mon meilleur ami depuis l’école maternelle. assionné par le bricolage, très ingénieux, c’est un pro de l’informatiPue. Il est toujours là Puand j’ai besoin de lui. • Le fouje l’ai rencontré la veille du nouvel an. Il m’a parlé le premier de la Singularité : Ormond et conseillé de me cacher 365 jours pour survivre. • Jennifer Smith: elle affirme avoir été l’infirmière de mon père. Il lui aurait confié PuelPue chose pour moi. J’ai manPué nos rendez-vous. Réussirai-je à la recontacter ? • Erik Blair: un collègue de mon père. Il se trouvait en Irlande avec lui et pourrait avoir des renseignements sur son secret. • Oriana de Wittcélèbre avocate criminaliste à la tête d’une bande de gangsters, elle : cherche à m’extorPuer des informations sur la Singularité Ormond. • Kevin: jeune homme à la solde d’Oriana de Witt. • Mon sosiePui donc est ce garçon croisé près de la Gare Centrale Pui me ressemble : comme deux gouttes d’eau ? • Vulkan Sligo: truand notoire, chef d’une bande de malfrats. Il souhaite percer le secret de la Singularité Ormond et me pourchasse sans relâche. • Gilet Rouge: le surnom Pue j’ai donné à l’un des hommes de main de Vulkan Sligo, car il en porte un. Il est toujours à mes trousses. • Winter Frey: jeune fille belle et étrange. Après la mort de ses parents, Vulkan Sligo est devenu son tuteur. Souhaite-t-elle sincèrement m’aider ou joue-t-elle un double jeu ?
Ce qui m’est arrivé le mois dernier...
er 1 février
Alors que je vais me noyer dans une cuve à mazout, le couvercle se soulève et la mystérieuse Winter Frey me sauve la vie. Puis elle m’apprend que Vulkan Sligo, celui de mes poursuivants qui m’a fait enfermer dans la cuve, est son tuteur. Comment lui faire confiance ?
3 février
Boris me retrouve dans la planque de St Johns Street. Il m’aide à créer un blog pour que je puisse m’expliquer, raconter ma version des faits et laver mon honneur.
9 février
Winter ne répond pas à mes appels. Je décide d’enquêter dans l’entrepôt de voitures avec l’espoir de la retrouver et d’obtenir davantage d’informations. Pendant que je surveille discrètement l’endroit, j’aperçois un ado qui furète entre les voitures à la recherche de pièces détachées. C’est... Winter !
13 février
À force de recherches, je parviens à découvrir la maison où l’on m’a enfermé durant mon enlèvement. Caché dans un arbre, je prends une photo de la femme qui se trouve à l’intérieur – la terrible rousse qui m’a interrogé.
14 février
Près des terrains de basket du quartier de la Gare Centrale, je repère un ado qui est mon portrait craché ! J’essaie de l’aborder mais il s’enfuit comme s’il avait vu un fantôme.
16 février
Boris reconnaît la rousse que j’ai prise en photo : il s’agit d’Oriana de Witt, la célèbre avocate criminaliste. On manque se faire surprendre par Ralf, en grande discussion avec un notaire au Burger Bar. J’apprends ainsi qu’il veut mettre sa maison au nom de ma mère pour assurer sa sécurité financière. Me serais-je trompé sur son compte ?
19 février
Mon nouveau squat, un collecteur d’eaux pluviales, est inondé après un violent orage. Le courant m’emporte. Il s’en faut de peu que je ne perde tous les dessins de mon père.
20 et 21 février
J’essaie de joindre par téléphone Erik Blair, un collègue de mon père, mais il est en congé maladie. Finalement, Winter m’appelle et m’emmène à Memorial Park afin de me montrer sa découverte. Éclairé par la lune, un vitrail du mausolée – monument dédié à la mémoire de
Piers Ormond – représente exactement le même ange que celui du dessin de mon père.
28 février
Attaqué par un lion après m’être introduit dans le zoo pour rencontrer Jennifer Smith, je réussis à m’échapper, mais Gilet Rouge me pourchasse jusque dans un tunnel ferroviaire. Je fais semblant de tomber, lui plante une seringue anesthésiante dans le cou et m’enfuis. Le grondement d’un train qui arrive m’oblige à retourner sur mes pas : je ne peux pas laisser mon poursuivant inconscient sur les rails. Après l’avoir tiré sur le bas-côté, je trébuche. Mon pied reste coincé. Je suis pris au piège et le train fonce sur moi...
MARS
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Coupable idéal

de rageot-editeur

Double disparition

de rageot-editeur

suivant