Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 14,25 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Contes de la mythologie persane

De
208 pages
Le livre des Rois, oeuvre monumentale de FERDOWSI, le grand poète persan (940 - 1020), représente la mythologie perse, très riche en symboles universels. Au centre de cette épopée se trouve Rostam, le héros par excellence : le héros endormi au fond de notre coeur.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

CONTES DE lA MYfHOLOGIE

PERSANE

Sammaire

I - Zâl, le héros aux cheveux blancs II - Zâl et Roudâ'beh III - Naissance de Rostam, le héros légendaire IV - Les sept exploits de Rostam V - Rostam et Tahmineh VI - Rostam et son fils Sohrab VII - La mort de Rostam Bârbad, le grand musicien perse La naissance du feu

5 23 43 53 93 109 143 169 191

@ L'Harmattan, 1995 Isbn: 2-7384-3291-3

Homa SAYAR

CONTES DE LA MYTHOLOGIE PERSANE
Contes adaptés du
Lt'vre

de la Légende des Rot's

Illustrations de Pascale Brun

Editûm8 L 'Hannatltm 5..7,rue de l'Ecole..Polytechnique 75005Paris

J Ij -,
\5,. ~ Ü I~

~6

j

'J T

\'

°0

I:

J

I.) J"'"

I

U ~;oJ

f Lw 6.S ..sA J~ 4~~ T~ JjJ

~

J j-J

T

~
I
6

.)~

...s~jri

~

I.) ~

.~
4.SJ t.5J.J---:'''''> ~ J ~

IJJ.J";'

J.) ~j ~~ T ~ 1

u I~ L:, J f

~

~Jr:' I~

6~JJ

~
~~...s~

'--:J~
~

U t~

~6~

a.S~J~

J

~j

~JJT

loA ~

~j-4

~~~ 'J...sJ ~

! ~~

I lo 1 ù-::'~

.

~

lo ~ .u Lw ~
6~

~J~ lw

.J ~

~

J

'j

.~

.

I~

.1.J~ ..

U I~ L:, 6 ~ .J _.:.. I
Y'-'

~
~
u ~ L,

..;~~
J":"'> Lw ~

...s.J-O A.JJb

~

U L., .r:' ~ ~
J
.J ~

,s.:.,

4 Ij ~,....:.,....:. jMJ

J

6

J.1.J'

:~

J~ ~

,

.J f L......, 6~~ U

J

Lo..T ...s~

~

5

I - Zâl, le héros aux cheveux blancs

Sâm-é-Narimân, le vénérable commandant en chef de l'armée perse n'avait qu'un seul désir: avoir un fils, un héros digne de servir sa patrie. Ce désir fut satisfait et sa belle épouse mit au monde un fils dont le visage vermeil rappelait le soleil. Il était beau et robuste, mais hélas! Ses cheveux étaient blancs comme ceux des centenaires. C'est pourquoi on l'appela Zâl qui veut dire très vieux. Cette naissance plongea Sâm dans le chagrin et dans l'angoisse. Il leva la tête au ciel disant:

IJJ

~~.

~
" ~ ..s..).. ,

u-o

.,]-!I ~ ~

~

'-:'
1J-O

I 6

I~J t.:"S ~
IJ

I~

'-:' ~

"

.ri

~

~ ~

~
~

1..\

f.S.J-O ~..)

~j;-i

~

j 1 ..\~ 'A u '+> J ..)JJ T ..).,s IJ J,:.s u Lt:, Ij;-i ~ I L:,

J u I~ ~~

..\JJ-O

~,

J..\ 'J

u L:,T cS 'J
: ~

J~

,.l.....w ~ l.....w ~, j 1 U 1..:,T
U
I.)-:!-:!

~
~

L;.

~
~

U I..\~

~4.:.I..\A .)-!

! ..\ ~ ~ Ij,) I ~
cSI~

~
"

~

_

.
"

~

.J-:! L:,

~ ~J~

~~

c5J-O l.oHjJ 1.1.0 IJ,) ~

~
t....

. ~~~~
I~ 1 1..:,

:~
.)

~

6..J

-

.~.

1.)'-'-0

c5~j;-i

~
J If":'

~
~~~

1..\ j 1 U ~..\

-

f

lo 1

"

,~ fi c5..)I~I~jjMl 1 ~ j ri " . ..:.,..., 1 ~.Yb
~ u~~.J--A

J~
~ 1 I.J-t!j

j...\~ ~1,>
..\ l:a..i I ~ 1,>

J-ib
1 ~~ ~
~
\

~.J---'b J

u~

~

~j

I

u
u ~ ~
~~

~ L.:..S.:.,..\ ~
~ I

~

J

~

T ,....;:-

::
~ 1
a.S

~ ~~
..),>

J-:!..\ c:~

~

~

~

~~JJ..\~ U

~

u l+o v-o ~

~~

u~
L.A,) j~

J

J LS:.:, J..\

T

l ,~~~

~ tJ-:/ j 1 1..\ J..\ IJ..s..\,.s

L:, ..\1..\U lo.ri ~
~

.
~

..\..\.,s

U 1..\..\

~
'"'J-f'

L:, ~

Lo..:,

I..).J--!
j-:I J

..; L.:,
u T j I
A

~

,

~
~

r.,

I~

JJ..\

f~

,.~
4J.,s j I JJ..\ J ~.,)~ ..)~
.,)

c

"_.11 L:, ~ .J;-:-""" ~J'> A.-:,~ ~ IJ É~

. ,.C ~

<.

cS ~ u I~

~

A.j

~ ...

I.:... ....,.....,. J
~

j j IJ..)

.I ~

. A.:I L> ü
A

T 6.S
J

e

'

6,s

j-!'

~..\

~

c5.JLJjJJ

~~

~ T.J-:'

~

7

"ê> mon Dieu, pourquoi cette humiliation? Quel pêché ai-je commis pour être puni de la sorte ?" Il réunit les sages du royaume, leur raconta son malheur et demanda leur avis. "Que tes jours soient heureux! Dirent les sages, ne sois pas ingrat envers ce don de Dieu. Les cheveux blancs ne sont pas le déshonneur pour un corps brillant et pur." Mais dans sa déception Sâm dit: "Mes ennemis seront contents et se moqueront de moi. La honte et la malédiction tomberont sur le royaume de mes ancêtres, car cet enfant de mauvais augure n'est que le diable incarné." Aussi ordonna-t-il d'éloigner l'enfant de son palais et de l'abandonner au pied du célèbre Mont Albroz, en espérant qu'il serait dévoré par les bêtes sauvages.

~

IJ ~J

J "'~

"'~

IJ~'> J I,>

.
~

'" Ij,.:.. J-ib
. '" .)-:fMI..; J '-:aAJ ~

J~

U t., ~~

..:.w.. 1...::...:.,.:...J-M' '"

1 J ~~ ~.;S

.J-+o

J~

J I~

~

...s",,s

~

~

.

"'~

~

IcLj

W 1 ~"~.J-!!
J'"

Ê.~

~
~
~'"
'" ~

j~
J

1

",s

~w

I

\oSJ

~
Ij

"'J-:'j

IJ..H

~ I~jri
~j
U

~ IJ.,> ~~

J'" Ê~

~T U Ij.J---M' "':-'
J'" j.J-4,J-O

,,~
l.o.tb

~ 'J T f'"

.

~
~~

IS" a.S IJ ..s.J-4~ ~

as

~

: ~,~,
..s",,s
J
~~j

,,~~ ~
~

J

I.SJ.H

~A..J ~
J'" I~j

T~ IJ ..sJ
I

. yS
"

~ ~
"'~
~~

\.:1-:11 ~

-"
~~,>
1

Ê.~

J'"

.,).,)~

....u:, ~ ~

~

~~
j 1

j 1 L:,

.

,,~
~I~
Ê..J--I

AS

~J

~

U,

~T

f.~

~

~.,) ..s L..;. ~,,~
J J
'-='

~
'"

,~*
~

..s' aS
..s~,...s 4J-:!' J I~

6-:' ~

TJ

..s~ .J-O

~:r-S
j

u~ u~j~~~~~

Jul~u~~

~

9

Le nouveau-né fut donc délaissé par son père et laissé à son triste sort.

Au sommet de cette haute montagne vivait l'oiseau fabuleux Simorg. Simorg, s'envolant à la recherche de nourriture pour ses petits, vit l'enfant seul, pleurant de faim sur le rocher noir, sous le soleil ardent. Alors une voix mystérieuse résonna dans son cœur: "Emmène cet enfant chez toi, aie pitié de lui, ne le laisse pas mourir de faim car il est destiné à jouir de la . 19 VIe.

A.......:' I,;

U lS ~ ".s-

J Ij ~ J

~,~
~ .) r:'

~4~..H

,>

~

t~ a..:, ~ T

".s
'-=' 1J

~~ ÛJ

~
' ~

~
ft!

1 J l.:t
~..).J

j,.,.;

.

~JJj:J~':'

~~

j 1

fi

~

J~ J~ u ~rJ

f
~

Lw

...::......:, ..::......:,

\A)

J ~

l...,
U.)~

~"J4~
..)j-!'
j 1 ~j.ri
~

~
4~ I~
~~~

Li

. .)J,>
1 )~ ~
J.,)

..sA t-i.w

l:,

J

Ij~,> ~

..).Jj;S J
~j

1oS~

4..:' 4J~

1 J ~

J~

Ij

J-Î ..sJI,..,

~
: ~

~

J J

.

~
~.)

~

t.S 1A~ j' ~ ..:.....w ~ ~ ~j J .,) ~ 4..:t...i.J..:.....w
JJ~ 6..:' c.Sllb ~jjMI j I
fi

~
~ A.o-a..b

4~

T c.SJ ..)~
L.o.s-

u,.:as

I c.S.,) ~
J

U 1..).)

~,;. u
t;: l:, ~~

".s
~J~~

~

_
~

~

~

I

4..1

.~

J

.

L:. J

1

~
~

1~

~ ~ c.SJ ~~
T ('
~

cS'

..).JJT..);S 1) u I~ J-O ..)..);4 J ~

L., jj)

u T loSI..).ri
c.S

: ~.J-:! u ~
fi <;'

1j 1 ~
~

~~,;.
1 ~~

~
..

~JJ
fi

j 1 J

.

< 4.> f:. ., r~ ~ ~

. ..., L J) ~ ..
I) U I~J-O ).,) ~jJ

..).J I~

J I~ ~~

~ ~

~

I.H ~,s

. l::,., I~ u

I.) u L:.:a.... ~ I .)\~ I ~ I . L:,..)j> . .. .H u j~ ..s~,s .)~

u T ~c)~j

60S

j~

j

.J+.o J

l.o;w j ~

~

J

: ~
I.) U I..)~ ~ ;4 ..)~ r.~~ J-l.
\.

tIjMI
\,;;r

L;.

J-.\ U I~j-O

.,),>

,.

'..

. L 1 c.S..) .JA-l W.r'.J ~ TJ b ,

~ ~ loS ~

! j ';3 .'~ .. L:. ~,

u I~
. ~~ J -r-

_
~

It

.

c\.,j.j

.L.:., ~...

~

U

1-.\..)

J l:w.. I,>

'.J ~

L:,.S

..s-:' ...s..)".s-

. ~
~ ~

~

I~,,> J ~~h;.

u I~jri j-! J~

r.4~.Jjj:! ~

j ~ A.S

b

UJ.J~I~T

~ ~ la ~

'1

Il

Ainsi Simorg, l'oiseau sage l'adopta, l'emmena dans son nid et l'éleva avec ses petits. Les années passèrent. Sâm regrettait profondément en son cœur d'avoir rejeté son fils. Ses cheveux et sa barbe étaient devenus blancs sous le poids du remords et du chagrin. Une nuit alors qu'il pensait encore à son fils à jamais perdu, il rêva d'un sage cavalier venu des pays lointains qui lui disait: "L'enfant que tu crus avoir donné en pâture aux bêtes sauvages est à présent un homme digne du trône. Qu'attends-tu pour aller le chercher ?" Le lendemain, Sâm, perplexe et troublé assembla de nouveau les sages du royaume, leur raconta son rêve et leur demanda: "Que signifie ce songe étrange? Que dois-je faire ?" "Ô héros vertueux! Répondirent les sages, tu as refusé le don de Dieu tout-puissant qui t'avait donné un fils magnanime. Tu as souhaité la mort de ton enfant innocent, alors que même les bêtes féroces protègent leurs petits.

~
~

I
I.) ~

6~
'-:' L.:.

'JJ..H

IJ

~
I.)

6JJb

1

6~

l..., J

Û

~
t.J-O

l:....,

..rJb ~ ~
~
"0 . .0' 0 0

~
AS 1J

~

IJ

~ l.o1

~~
~J

~~1~~1~
I~

~

4.5 J

j-:l

~

J

I~

~

.

c.JT u 1~
~~ ~

1~

~

J

1~ ~

u 1~~ AS IJ
t.SJ-W~
.)~

~
JJ u~
J.) 60S

~
U T I~j
~

J

I ~~~ Ji'-

.J-:l
~

~ ~
J.)

~ ~
~j,roi

I~
.).J I.)

J .J T u I.)~
IJJ ~

1

...~ ~

..sJ.J

~

~

1 Jo>
. ~~

~

. ~

~

..s~

~

J J I~ f IJ T J.)

~ I~

~

13

Mais l'être sur lequel Dieu a jeté un regard ne périra pas. Maintenant tourne-toi vers Dieu pour demander pardon, car quiconque n'est pas reconnaissant envers Lui ne connaîtra jamais le bonheur, et pars à sa recherche".

J ù ,~

,s---A 'p

. ~.J

~
f

j.r3 u..::..i~ ~ j~ 1 6,s '~1~
~

J ~

tt L-..,

6..:' Ù l$.:, Ij.r3

1...,

.j

~~

IJ L> -s.;..., ù I~ 4.S t~

f'UJ~ ul ~J~
Ay

J Éj4~ùl~
I ù~~

~

~~

j IJ.J":f ,J~ 4~

j ',ri.H

J~I

4~,JI.riJlj IJ t..J-O ,~~
~~j J ~

J JI ~1~uLoj : ~ T~
J

J I~
~

L...AWI
"

~.,> ~ t LS .J.3 ' U

~ 6.S ~~

4.S~I~ ï J Ij ~ 4-.\.0

-"
~

t:: ~

\oSIj-:' Ù~ '~j

I c.5~~
(j.j

Ù I~

~~
,J

.

...::..... .J-'

~

fi l......, t.:.J.JJTf' l,.J~ .,J~ 1 A...t . - . I I 4~ < '~I..1
f' l,. J.H
ItS

l.oT

.J ~. U

L:, I~- I.. .

~ é.~ ~ I~ ~
f l.,

~
,J~

f ~J~
U 1 40 U

~,J

4~~

1 6.S

u ~u '+o~
;:'j l.ril.)"'"

..:......, ~ T r..S->~ j ~ 4 J ~~ T c.5J~ T c.5J ..)~ ~.J ~.JT~JI~~~ ~ I~;:, J'jT~ ..;.. ..~ ~ ..r- 1-. I .:.J-:! "--' . I.;::. AS Ù~

(j,s

~

~

I ~

~

IJ,J

I, i:. J .J v~
j Ù~

., .J b..iS .J
Ù 1~

~

t.~

~J~

I J~

J ~~T

j I j!J

: ~
~.JJ ',.:. '4..J

~

T
c.5 IJ

". ~
..
~j
(j~.J

. ('-MW
~
1;-0

Ê~
u-o

~
j ~

~
.~

c.5J~ ~

~

~

J~

~..s~
.
J~
11

..
4~LS

. ...
.JT J
..)

t;: l::. ~ 4 ~4~.ri

J ~
~

~
~ É.~

.rS ~
~~
~.JJ.J-:!

:

~ I~ t:w L;.

~
Ù

4 4..:'

1~

c.5J,J j I AS .J-:'-OÙ W
,J~ ~ ~~J 60S Ù I~

-

~ '-='

~

.~

"

1.),;S

%1

15

Dans l'espoir de retrouver son fils, Sâm se rendit au pied du Mont Alborz, suivi des sages du royaume. Simorg, alors qu'il s'envolait au sommet du mont, vit le cortège et vint annoncer à Zâl que l'heure de la , . ,. ., separatIon etalt arrlvee : "Toi qui as partagé la misère de ce nid, prépare-toi à présent pour le trône et la vie royale, car ton père, Sâm-énarimân, héros parmi les héros, vient à ta recherche". Mais Zâl pleura amèrement: "Je ne connais pas d'autre parent que toi, dit-il, c'est toi mon père. Ton nid est mon trône et tes ailes sont mes diadèmes glorieux. Je ne te quitterai jamais". "Ce n'est pas par inimitié que je te rends à ton père, dit Simorg, mais mon devoir envers toi est terminé

j'

',;0 jS~

1.0'

.

..::.......

I

.J~

t

LS J-J ~
Ù

Ü

~ ~
~ J
; 1.,) 6~j

~,
j+A
.,)

j IJ

~-JJ.H."J_"-.:1--

JjQ-o

.
.J-:'

'"'Jo':'

fA I,> ~
l::,

;

~ I~ ~ ~

4.S~
60S

1'6):.
J

~
J'"'

ù I~

J.,)

~ ~ ..sJ l$' ~ '"'

6 I~ .J-:'

4

'"''>
.)-:!j

~
4

1;oo..s tA;;,

j' ~
j I
..sJ-J ~
A..:..

~
~

..sJJ-J ,;S I

. .JJJ;;'
~ l::,

J~
1~

È~ ,~ 60S
I~ T .J~
j 1

~

~J

~

u-S-i' ~ T ;.J
\S~
; '"'

f; I,", JJ.J ~.,)

I,.,.::. tt-J Il! ~

W.,)

1.;.

...::.w..I.J,>

I.J-O.J ~

I Û.,) ~

~,
~

I~

~

.:.J-:!j 1 c.JT 1~ u4JJ
u-o ~

~
&

r:'~':'

~
ü

I

.rJ ~u:. ~ ..rA
..s~ ~ j

AA.

la

..\..J-JJ

T r..SJJ-:' ~
j

~

~
..r:'

.).jJJT

j

~

u-o .J":!~ ù-O .rJ ù l.oj .J~ I
T ~

<. ~ ("ÂI ..)-:'~ AnT .

tA ~

60S J.,) 60S

~ I 6.,)JJ~ü.J-:!~j
t" ''"';J .J-:'

~

~,

J.,) j
~

A-:! '.J

.J-+o

~ ~ Iri
;'"' IJ

J..J J '"'
'A.:w I,", ;'"' Ij

u I~

J

~ ~j.

.J4-o I.J-C' ~ ~ 6.S T).) J IJJ";'6.:' U ~T 'J c.SJ''"';J
'"'

J

'J Ê~
,,s
~J.>-:'

~
6~

~j

r:J .J~ IJ lA ~

.J-!''-H J.J j~' ~ ~

U 1~.

'"'.;S ~

Ê~

J ~

~

17

et désormais ta place sera dans son palais. Ne laisse pas s'effacer de ton cœur l'amour de celui qui t'a élevé. Sache que je serai toujours ton ami. Emporte une de mes plumes en souvenir de moi car je t'ai élevé sous mes ailes. Si un jour il t'arrivait malheur, jette cette plume dans le feu et je viendrai à ton secours". Zâl, le cœur triste, les yeux pleins de larmes, fit ses adieux à Simorg et se mit sur ses ailes puissantes. Simorg l'éleva dans les airs et le porta en volant devant , son pere. La beauté du jeune héros, Zâl, assis majestueusement sur les ailes de Simorg éblouissait les yeux. Ses cheveux

6~.1,#

J

~J~

LsA
t.5J

.
~
.J Ij

'-:-'

l:...iT J~

r

L;.

~

u~~~

.)~

.,)

I~ ~
~~
4...:' 6~J

1 "-" J ~.,)~

J ,~~
4..:'

~ I

.J~

~JJ T j IJ..H

~~~.J-:' ~j
J

~
Ù~

,:.JY!:J.>J J J I~~ J~
rJ-:!' J~ ~ I J~
:

~

~u:.~~

~ ~6~~ ~J J-:' 'J-:' J.,) ~ I J.,) U ,-=,..,s r l... fi ~ .J---:' ~

6..J 'j.,rÏ

U ,~

.

~.3

\":'jJ.J-O u-o \oS..) ~ 'u ~~JT ~..)~,~
j-:"~

'

~
L;.

~
IJ -..sL;. Ê~ !
.JJ '-='

l:...i 1-S' l> ~ 6..)j ,.:., 'j É.~
,..)~ ~J

!.,)

~ ~

Ù

'J'~

u

-"

6 w,..)

4..:' ~J'~ J~"=' J.) ù 'J lS~ J ~ ~6-*, ~Jj ë~

J

~ ' J~

.
~
~

J loS
ItJ

6-:'

~

~ ~
'

J-:' t.5~~ I ~~
~

~

IjJ 1

.J..j1 4~

l,;w ~

~

tJ.J-:' J.ri

~Jj-ij-:'

~~~

~~

~ .;S.31.3 IJ~ Ù lê.J-06 L:, ~IA.S
\oS.)J

~

J l::J 'JJ~
,.,)

..)'.3 Ù ,~

~ ~
4..:'

'J

ù lSJ

~

aS

I.SJJ 'tJ u 'JJ

j-:'

~
~

~
U

~

u~ l!...~ ,::,
6tJ.;S

j

~JJj

U I.)J

l? U ~
,
J

~ J
Ij 4..:' I..SJJ ~
J"\

.~
~ ~.J+.4 ~
J"\ 'J-'

~ J..)
.J+.4

~
,J

4

, r~j.ri ,J":"

~lS

"

~
~

J..)

~

~JA

'.ri
1JJ

4

I,J

.

J 1.3

~~~L;.

U ItJ~ 4..:1 1A.:a..i'-='J I~ r ~
"

60S u~1
~ eo;':> JtJ

'j-:'j
)SjA

. rJ
~J-:'
L;.

I~

t.5~

~
.)-:'

ù~

~

r l...J"\

~

..,..s

T "\.;S

~

j.ri

'-~

ù T

~

19

blancs brillaient au soleil comme des fils d'argent pur, l'expression de son visage révélait sa bravoure et noblesse de ses ancêtres. Émerveillés par ce spectacle extraordinaire, les sages prosternèrent devant lui. Alors le vieux Sâm se mit à genoux devant Simorg
Sfécria en pleurant:

et la se et

"Dieu soit loué! Mon bonheur est parfait en ce jour. Bénédiction à toi Ô Simorg, roi des oiseaux, car Dieu r' a donné la vertu et la force. Tu es le sauveur des malheureux: et les méchants sont confondus par toi". Puis il bénit son fils: "Ô mon fils! Adoucis ton cœur envers moi, oublie ce qui s'est passé et accorde-moi ton amour... puisque je t'ai retrouvé, je promets devant Dieu tout-puissant que jamais plus mon cœur ne sera dur envers toi".

.:.rS

r-~ J.,)~
~lS
\:J I.,)~ uTj I ~ I~
J.,)

~

~ I u..o 4

.:.rS f ~

J~

J

.)

~
.

u-S:.o

~.H

4~

~~

~
j:!~

~.,)j

~~.,)JJï

6.S~

..s.JJ--:'

; I ,. I ~

..s ~

r-.J

I,",-=,

jS.Yb ~

.J-:'

4.S

t~

~~

~

T ~~~

U I~
J ~J J~

.

~

t

'

J

I;

60S

.,)~

~
~..s~

~

IJ
I.)

LS t.5JM1

~