7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ou
Achetez pour : 10,99 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Pokémon GO 100% non officiel

de editions-eyrolles

J'arrête la malbouffe !

de editions-eyrolles

Le pouvoir des gentils

de editions-eyrolles

suivant
JANE WESTON VAUCLAIR DAVID VAUCLAIR EDNJEEUCXHHIASTROILRIEEPEHRSEPEBCTDIVEOS À #CHARLIE HISTOIRE DRAME DÉBAT DÉFIS Une tradition l’attaqUe Un sUjet des perspectives Française terroriste de société poUr l’avenir
QuI Est CHARLIE Du journal à l’événement
?
phÉNOmèNE D’àCTuàLITÉ QuE NOuS COmmÉmORONS, LE mOuVEmENT POPuLàIRE « jE SuIS chàRLIE » EST àuSSI LE RELET DE PROONDES TRàNSORmàTIONS SOCIÉTàLES. c’EST CE Qu’ExPLIQuE CET OuVRàgE, PRÉCIS, COmPLET ET àCCESSIbLE, QuI PREND uN PEu DE DISTàNCE àVEC LES ÉVÉNEmENTS RÉCENTS POuR LES DÉCRyPTER : QuELS SONT LES ENJEux Du DÉbàT ? quEL RETOuR hISTORIQuE PEuT-ON àIRE SuR Là TRàDITION RàNÇàISE DE Là CàRICàTuRE ? quELLES PERSPECTIVES PEuT-ON DÉgàgER POuR L’àVENIR ? l’ExPERTISE D’uNE ChERChEuSE bRITàNNIQuE EN PRESSE SàTIRIQuE ET L’àPPROChE D’uN ENSEIgNàNT POLITOLOguE RàNCO-SuISSE SE COmPLèTENT POuR OfRIR àu LECTEuR uN REgàRD CROISÉ, DÉVOILER LES DESSOuS Du DRàmE ET ÉCLàIRER LES DÉfiS uTuRS. lE JOuRNàL, DEVENu SymbOLE màLgRÉ LuI, àIT ICI L’ObJET D’uNE àNàLySE ORIgINàLE QuI LE REmET àu CœuR DES DÉbàTS DE SOCIÉTÉ.
Jane Weston Vauclairest Docteur en Histoire culturelle, diplômée de l’Université de Bristol. Sa thèse traite de « L’humour bête et méchant dansHara KirietCharlie Hebdo». Elle est déjà l’auteure de plusieurs articles scientifiques. Ses travaux surCharlie Hebdodésormais font référence dans le monde anglophone.
David Vauclairest diplômé de McGill et SciencesPo, professeur et spécialiste de géopolitique et d’histoire contemporaine. Il est déjà l’auteur d’un livre surLes religions d’Abraham, paru aux éditions Eyrolles en 2010.
Code éditeur : G56366
DECHARLIE HEBDOÀ CHARLIE # Enjeux, histoire, perspectives
Groupe Eyrolles 61, bd Saînt-Germaîn 75240 Parîs Cede 05 www.edîtîons-eyrolles.com
En applîcatîon de la loî du 11 mars 1957, îl est înterdît de reproduîre întégrale-ment ou partîellement le présent ourage, sur quelque support que ce soît, sans autorîsatîon de l’édîteur ou du Centre françaîs d’eploîtatîon du droît de copîe, 20, rue des Grands-Augustîns, 75006 Parîs.
© Groupe Eyrolles, 2016 ISBN : 978-2-212-56366-5
Jane Weston Vauclair et David Vauclair
DE CHARLIE HEBDO À CHARLIE # Enjeux, histoire, perspectives
Des mêmes auteurs
Jane Weston Vauclair «Charîe HebdoJoyful résîstance », and în J. Parkîn et J. Phîllîps (eds.),Laughter & Power,coll.Peter Lang Press, « European Connectîons », 2006, p. 209-240. « A-t-on le droît de rîre de tout ? La défense de la lacîté par Charîe Hebdo dans le contete de l’affaîre des carîcatures danoîses »,Rîdîcuosa, ol. 15,Carîcature et reîgîon(s), Presses de l’Unîersîté de Bretagne occîdentale, Brest, 2008. « Bête et méchant : Polîtîcs, edîtorîal cartoons and bande dessînée în the French satîrîcal magazîneCharîe Hebdo », European Comîc Art, Lîerpool Unîersîty Press, ol. 2, n° 1, prîntemps 2009, p. 109-151. GénératîonBête et Méchantand the Ambîguous Peasures o Provocatîve Humour, thèse Unîersîté de Brîstol,de doctorat, Royaume-Unî, 2010.
« Local Laughter, Global Polemîcs : UnderstandîngCharîe Hebdo »,European Comîc ArtUnîersîty Press,, Lîerpool ol. 8, n° 1, prîntemps 2015, p. 6-14.
David Vauclair Fondamentaux chînoîs, 100 îches pour mîeux comprendre a Chîne. État des îeux de Mao à L’OMC, Parîs, Ellîpses, 2008. A Convex Manîesto. Embracîng Lîe : The Paîntîngs o Rashîd A Khaîa, Parîs, Le lîre d’art, 2009. Les reîgîons d’Abraham : judasme, chrîstîanîsme, îsam, préface d’Odon Vallet, Parîs, Eyrolles, 2011.
Remerciements
Nous oudrîons remercîer toutes les personnes quî ont eu la gentîllesse de partîcîper dîrectement ou îndîrecte-ment à l’ourage et quî nous ont épaulés pendant cette course de fond.Vous nous aez permîs d’éîter bîen des coquîlles et aez amélîoré ce quî parfoîs étaît trop ague, trop long, abrasîf ou tout sîmplement maladroît. Nous sommes responsables de ce qu’îl reste, maîs sî la lecture ous en est plaîsante, une part en reîent à nos premîers correcteurs et crîtîques. Nous souhaîtons remercîer en partîculîer Agnès, Brîgîtte, Charles et Hadrîen, les autres se reconnaïtront. Ils ont tous notre gratîtude. Jane remercîe son patîent coauteur,quî est allé bîen au-delà de ce qu’îl deaît pour rendre l’epérîence aussî agréable et utîle que possîble. Sans luî, une publîcatîon aussî rapîde eût été très complîquée. Elle souhaîte aussî remercîer son objet d’étude, les gens deCharîe, car aussî împarfaîts, râleurs, ulgaîres et parfoîs îrrîtants qu’îls puîssent être, îls sont aussî drôles et mereîlleu, et ceu quî ont dîsparu luî manquent terrîblement (#jeous aîme). Elle oudraît enfîn remercîer toutes celles et ceu quî ont pu l’aîder dans les temps dîffîcîles post-attentats et quî, aec elle, se sont battus pour faîre reculer la censure à Belfast, à Parîs aec ULIP, et aîlleurs. Mercî, ous m’înspîrez ! Et sînon… Sonomax! Comprenne quî pourra. Daîd remercîe sa coauteure, sans quî le lîre n’auraît pu être îmagîné, encore moîns publîé, maîs îl eut également rendre hommage à ses maïtres – plus le temps passe et plus © Groupe Eyrolles
6
DeCharlie Hebdoà #Charlie
îl se rend compte de ce qu’îl leur doît – et, comme îl a le prîîlège d’enseîgner, à ses étudîants françaîs, en partîcu-lîer à l’ILERI et Parîs-Sud, et amérîcaîns à Grînnell, CEA et IES dont les commentaîres, les questîons, les dîscussîons, les înterrogatîons, les atermoîements, les îndîgnatîons, les îndîfférences, les joîes et les colères tant en classe que sur les réseau socîau ont grandement aîdé.Thank you a.
© Groupe Eyrolles
Avantpropos
Qu’est-ce quî pousse un auteur, ou îcî deu, à écrîre un lîre ? Il faut, le plus souent, un désîr împérîeu : dans notre cas clarîfîer le mîeu possîble une sîtuatîon quî nous apparaït fulîgîneuse et eplorer des sujets quî nous tîennent à cœur. Jane est hîstorîenne de la culture françaîse, et quoîque brîtannîque, francophîle depuîs que ses parents l’ont posée petîte sur les plages de France. Son traaîl de maïtrîse et son doctorat, tous deu poursuîîs en Angleterre, l’ont menée à se spécîalîser dans un sujet partîculîer : l’humour, françaîs quî plus est, bête et méchant en plus. Nul n’au-raît pu îmagîner en 2011 quand luî furent remîs dîplôme auguste et chapeau rîgolo que son sujet –Hara Kîrîpuîs Charîe Hebdo –mèneraît faîre partîe d’un débat ô la combîen brûlant, parfoîs îolent, complee et contem-poraîn. Elle étaît loîn d’îmagîner que ses traau feraîent référence dans le monde anglo-saon, puîsqu’elle étaît jusqu’alors unîque détentrîce d’un doctorat sur le sujet. Comment eplîquer d’aîlleurs que nos oîsîns et allîés d’outre-Manche et d’outre-Atlantîque comprennent sî peu et sî mal un débat, un humour et un journal à la foîs honoré et oué au gémonîes à Londres, Belfast, NewYork ou Washîngton ? Ce lîre est en partîe une réponse à la foîs pour que le lecteur françaîs saîsîsse les enjeu et les poînts de ue de ses oîsîns, maîs aussî pour que le lecteur fran-cophone puîsse comprendre en quoîCharîe Hebdoest un magazîne à la foîs modeste et marquant, quî ne symbolîse © Groupe Eyrolles
8
DeCharlie Hebdoà #Charlie
en rîen l’État françaîs ou le peuple de France, maîs quî correspond peut-être à la substantîfîque moelle d’un esprît françaîs antîclérîcal modelé de raîson et d’îronîe.
Pour essayer de répondre au mîeu au dîfférentes lîgnes de questîonnement, Jane s’est adjoînt son marî, Daîd, dont les întérêts et enseîgnements ont ers les scîences polîtîques et relîgîeuses. Déjà auteur d’un lîre, chez le même édîteur, sur les relîgîons d’Abraham (judasme, chrîstîanîsme et îslam), îl luî semblaît logîque de pour-suîre une œure de ulgarîsatîon, synthèse et défrîchage pour tenter d’apporter les éléments de compréhensîon nécessaîres au questîons lîant îslam et socîété françaîse et d’eplorer les enjeu polîtîques de ces attentats.
Enfîn, écrîre un tel lîre peut parfoîs apparaïtre comme le début d’un combat, la suîte d’une polémîque, la olonté de se fâcher aec les uns et d’îrrîter les autres. Loîn de là notre olonté. Nous n’aons qu’un souhaît : décrypter au mîeu une actualîté douloureuse pour beaucoup. Même sî nous nous plaçons résolument du côté des îctîmes, nous ne méprîsons pas ceu quî ne seront pas « Charlîe » – et pour cause, rares sont ceu quî l’étaîent raîment, y comprîs dans la rédactîon deCharîe Hebdo ou même parmî les auteurs de cet ourage, aant ce funeste 7 janîer. Nous y reîendrons.
Après une întroductîon rappelant la chronologîe des éénements de janîer, notre ourage s’artîculera en troîs partîes. La premîère se concentrera sur les enjeu quî nous paraîssent les plus împortants.Tout d’abord nous éoque-rons la questîon de la lîberté d’epressîon et de ses lîmîtes, aînsî que la questîon de la lacîté, terme souent usé et régulîèrement abusé. Puîs nous décrîrons les logîques contraîres quî ont traersé les débats sur l’humour et ses fonctîons et sur la satîre et le rôle deCharîe Hebdo. L’une
© Groupe Eyrolles