Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,49 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Partagez cette publication

Du même publieur

Odette-Claire Brousse
Eliette, Anaïs, Louise et les autres...
Éliette, Anaïs, Louise et les autres…
Odette-Claire Brousse Éliette, Anaïs, Louise et les autres…
© L'HARMATTAN, 2015 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-05853-5 EAN : 9782343058535
L’arrivée à Sainville
Dans une des ruelles étroites de ce petit village de Beauce, Sainville, cheminaient deux fillettes étroitement serrées dans leur pauvre fichu de laine. Elles marchaient à grands pas, grelottant sous les morsures de la bise. – Sais-tu, dit Anaïs, l’une des deux, à sa compagne Éliette, sais-tu que je l’ai revue, la dame au sourire ? – Quelle dame ? – Celle de la diligence d’Étampes. Elle m’avait donné deux liards, l’autre fois. Mais surtout, elle m’avait souri avec des yeux si gentils ! Ça c’est rare, tu sais. D’habitude, les dames nous regardent comme si on allait les voler. – Elle t’a donné quelque chose ? – Non ! je n’ai pas osé l’approcher. Avec cette robe trop courte et ces taches qui ne veulent pas partir… – Oui, c’est comme moi : ma mère soupire toujours parce qu’on grandit, et rien pour nous habiller. Regarde cette passoire ! on voit à travers ! Ma mère portait déjà cette nippe avant son mariage. – N’importe, Éliette, on va s’en sortir si la récolte est bonne. – Si la récolte est bonne, on aura à peine de quoi acheter les haricots, c’est mon père qui le dit. – Je n’ai pas fini avec la dame. Elle est descendue avec une grosse malle. – Et alors ?
7
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin