Eliette, Anaïs, Louise et les autres...

De
Publié par

Vers 1690, dans les villages de France, certains connaissaient une grande misère tandis que d'autres profitaient des fastes de la cour de Louis XIV. Un jour, à Sainville, un village de La Beauce, arriva une femme entre deux âges, au coeur compatissant et la vie des fillettes de ce village changera pour toujours.
Publié le : vendredi 1 mai 2015
Lecture(s) : 1
EAN13 : 9782336376202
Nombre de pages : 80
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Odette-Claire Brousse
Eliette, Anaïs, Louise et les autres...
Éliette, Anaïs, Louise et les autres…
Odette-Claire Brousse Éliette, Anaïs, Louise et les autres…
© L'HARMATTAN, 2015 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-05853-5 EAN : 9782343058535
L’arrivée à Sainville
Dans une des ruelles étroites de ce petit village de Beauce, Sainville, cheminaient deux fillettes étroitement serrées dans leur pauvre fichu de laine. Elles marchaient à grands pas, grelottant sous les morsures de la bise. – Sais-tu, dit Anaïs, l’une des deux, à sa compagne Éliette, sais-tu que je l’ai revue, la dame au sourire ? – Quelle dame ? – Celle de la diligence d’Étampes. Elle m’avait donné deux liards, l’autre fois. Mais surtout, elle m’avait souri avec des yeux si gentils ! Ça c’est rare, tu sais. D’habitude, les dames nous regardent comme si on allait les voler. – Elle t’a donné quelque chose ? – Non ! je n’ai pas osé l’approcher. Avec cette robe trop courte et ces taches qui ne veulent pas partir… – Oui, c’est comme moi : ma mère soupire toujours parce qu’on grandit, et rien pour nous habiller. Regarde cette passoire ! on voit à travers ! Ma mère portait déjà cette nippe avant son mariage. – N’importe, Éliette, on va s’en sortir si la récolte est bonne. – Si la récolte est bonne, on aura à peine de quoi acheter les haricots, c’est mon père qui le dit. – Je n’ai pas fini avec la dame. Elle est descendue avec une grosse malle. – Et alors ?
7
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.