Etranges connexions (Les gardiens du secret, T1)

De
Publié par

Regroupés au sein d'une Fondation secrète, des scientifiques ont programmé des enfants pour qu'ils relèvent les défis d'une humanité en danger. Parmi eux, Mike et Jonas, deux métis élevés séparément par des familles adoptives. Devenus adolescents, ils se reconnaissent, comprennent qu'ils disposent de capacités cognitives exceptionnelles et que des individus œuvrent dans l'ombre pour les manipuler. Pourchassés par des biologistes coréens, Mike et Jonas tentent d'entrer en contact avec d'autres adolescents adoptés dans les mêmes circonstances?

Ce premier tome d'une trilogie d'anticipation ambitieuse intitulée Les gardiens du Secret se déploie sur plusieurs continents et met en scène les questionnements de jeunes prodiges qui vont affronter les périls majeurs de notre époque, au cours de différentes épreuves. Une réflexion sur les dérives possibles de la science, sur le libre arbitre de l'être humain et ses idéaux.
Publié le : mercredi 16 mai 2007
Lecture(s) : 105
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782700241174
Nombre de pages : 224
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Sommaire

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

978-2-700-23233-2

ISSN 1951-5758

 

© RAGEOT-ÉDITEUR – PARIS, 2007.

Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés pour tous pays.

Loi n° 49-956 du 16-07-1949 sur les publications destinées à la jeunesse.

Du même auteur, dans la même série :

Au cœur du complot
La vérité en face

9 novem bre 1989.
Compus de l’université de Harvard,
état du Massachusetts, USA.

Sur l’écran de télévision, la foule rassemblée devant le mur gris qui sépare Berlin en deux devient de plus en plus épaisse, les visages sont remplis d’espoir, mais la peur n’a pas encore disparu. Un petit groupe décidé se fraie un chemin jusqu’à l’unique portail aménagé dans le mur.

Quelqu’un crie en allemand :

– Ils ont dit que la frontière était ouverte. On sort !

Il brandit une énorme tenaille et brise le cadenas qui maintient fermés les deux lourds battants du portail. Il les écarte. Pendant quelques secondes personne n’ose franchir la porte ouverte. Puis une grappe d’hommes marchant au coude à coude s’avance et très vite c’est la ruée.

« Les Allemands de l’Est sont en train de passer à l’Ouest par milliers, commente la journaliste, et la police ne bouge pas. »

La caméra zoome sur les silhouettes des gardes-frontières en uniforme vert sombre, casqués, mitraillette en bandoulière, qui tournent le dos à la foule et remontent vers les miradors.

De l’autre côté du portail, une foule en délire, bouteille à la main, accueille les arrivants. On s’étreint, on s’embrasse, le champagne jaillit, les bouteilles circulent de main en main. Et les habitants de Berlin Est continuent à s’engouffrer dans la brèche ouverte vers l’Ouest.

– Ils peuvent remercier Gorbatchev, dit Norman qui n’a pas quitté l’écran des yeux depuis que CNN a annoncé que les Allemands de l’Est étaient désormais libres de sortir de leur pays.

– Et tous ceux qui ont bravé la domination soviétique, ajoute Rachel, Vaclav Havel, Solidarnosc…

– Et la CIA, ajoute Klaus un sourire en coin.

– Sans doute, soupire Norman, mais c’est le résultat qui compte. La guerre froide est finie. Le monde va vivre en paix, une ère nouvelle commence.

– Espérons, souffle Klaus.

– Toujours ton pessimisme, grogne Norman.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Coupable idéal

de rageot-editeur

Double disparition

de rageot-editeur

suivant