Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 6,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Vous aimerez aussi

Coupable idéal

de rageot-editeur

Les monstres de Fort Boyard

de rageot-editeur

Double disparition

de rageot-editeur

suivant

Sommaire

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

978-2-700-23233-2

ISSN 1951-5758

 

© RAGEOT-ÉDITEUR – PARIS, 2007.

Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés pour tous pays.

Loi n° 49-956 du 16-07-1949 sur les publications destinées à la jeunesse.

Du même auteur, dans la même série :

Au cœur du complot
La vérité en face

9 novem bre 1989.
Compus de l’université de Harvard,
état du Massachusetts, USA.

Sur l’écran de télévision, la foule rassemblée devant le mur gris qui sépare Berlin en deux devient de plus en plus épaisse, les visages sont remplis d’espoir, mais la peur n’a pas encore disparu. Un petit groupe décidé se fraie un chemin jusqu’à l’unique portail aménagé dans le mur.

Quelqu’un crie en allemand :

– Ils ont dit que la frontière était ouverte. On sort !

Il brandit une énorme tenaille et brise le cadenas qui maintient fermés les deux lourds battants du portail. Il les écarte. Pendant quelques secondes personne n’ose franchir la porte ouverte. Puis une grappe d’hommes marchant au coude à coude s’avance et très vite c’est la ruée.

« Les Allemands de l’Est sont en train de passer à l’Ouest par milliers, commente la journaliste, et la police ne bouge pas. »

La caméra zoome sur les silhouettes des gardes-frontières en uniforme vert sombre, casqués, mitraillette en bandoulière, qui tournent le dos à la foule et remontent vers les miradors.

De l’autre côté du portail, une foule en délire, bouteille à la main, accueille les arrivants. On s’étreint, on s’embrasse, le champagne jaillit, les bouteilles circulent de main en main. Et les habitants de Berlin Est continuent à s’engouffrer dans la brèche ouverte vers l’Ouest.

– Ils peuvent remercier Gorbatchev, dit Norman qui n’a pas quitté l’écran des yeux depuis que CNN a annoncé que les Allemands de l’Est étaient désormais libres de sortir de leur pays.

– Et tous ceux qui ont bravé la domination soviétique, ajoute Rachel, Vaclav Havel, Solidarnosc…

– Et la CIA, ajoute Klaus un sourire en coin.

– Sans doute, soupire Norman, mais c’est le résultat qui compte. La guerre froide est finie. Le monde va vivre en paix, une ère nouvelle commence.

– Espérons, souffle Klaus.

– Toujours ton pessimisme, grogne Norman.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin