Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Jake Djones - Gardien du temps (Tome 1) - Mission Venise

De
465 pages
Tandis qu'il rentre du collège en un jour londonien pluvieux, Jake Djones, quatorze ans, est enlevé par des ravisseurs peu communs. Ils prétendent agir pour sa propre sécurité et l'emmènent au quartier général de leur organisation, en Normandie au XIXe siècle! Ils connaissent bien les parents de Jake, et veulent comme lui les retrouver. Mais ça ne va pas être facile : ces derniers sont perdus... quelque part dans le passé.
Aux côtés d'agents truculents, embarquez pour un périple qui vous mènera aux quatre coins du monde et du temps, jusqu'à Venise, en plein cœur de la Renaissance. Espionnage et humour pour le premier tome des aventures de Jake Djones.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Gallimard Jeunesse
JAKE DJONES GARDIEN DU TEMPS
TîtrE orîgîNa :The History Keepers : The Storm Begins
ÉdîtîoN orîgîNaE pUbîéE EN 2011, EN GraNdE-BrEtagNE, par DoUbEday, UN départEmENt dE RaNdom HoUsE ChîdrEN’s Books FîîaE dE RaNdom HoUsE GroUp, LoNdrEs © DamîaN DîbbEN, 2011, poUr E tExtE © ÉdîtîoNs Gaîmard JEUNEssE, 2012, poUr a tradUctîoN fraNçaîsE © ÉdîtîoNs Gaîmard JEUNEssE, 2012, poUr a présENtE édîtîoN
D A M I A N D I B B E N
JAKE DJONES GARDIEN DU TEMPS 1 . M I S S ION V E N I S E
TradUît dE ’aNgaîs (GraNdE-BrEtagNE) par LUc RîgoUrEaU
Gallimard Jeunesse
À Claudine. Et à Ali, qu’elle n’a jamais connu.
1 L’escalier du Monument
LE soîr où JakE DjoNEs décoUvrît qUE sEs parENts s’étaîENt égarés qUEqUE part daNs ’HîstoîrE soUf-la a tEmpêtE a pUs vîoENtE jamaîs ENrEgîstréE daNs Es aNNaEs. LoNdrEs N’avaît pas coNNU parEî dérègEmENt cîmatîqUE – avEc pUîEs torrENtîEEs Et boUrrasqUEs fUrîboNdEs – dEpUîs 1703, maîs cEt oUragaN étaît ENtrE-tEmps tombé daNs ’oUbî. AU bEaU mîîEU dEs éémENts déchaïNés, sUr TowEr BrîdgE, UNE vîEîE BENtEy bEU NUît sE frayaît dîfi-cîEmENt UN passagE vErs a rîvE Nord dE a TamîsE aUx EaUx tUmUtUEUsEs. La voîtUrE roUaît EN pEîNs pharEs, Et Es EssUîE-gacEs foNctîoNNaîENt à vîtEssE rEdoUbéE poUr tENtEr d’évacUEr Es rîdEaUx dE pUîE. SUr a vastE baNqUEttE arrîèrE EN cUîr étaît îNs-taé UN garçoN NErvEUx dE qUatorzE aNs à a pEaU matE, aUx boUcEs brUNEs Et aUx yEUx pEîNs dE coU-ragE Et d’îNtEîgENcE. I portaît ’UNîformE dE soN
7
M I S S I O N V E N I S E
coègE : UN bazEr, UN paNtaoN Noîr Et dEs soUîErs EN cUîr Usés. Près dE Uî gîsaît soN cartabE décatî qUî dégorgEaît dE îvrEs Et dE papîErs. SUr ’étîqUEttE EffraNgéE, oN îsaît EN caractèrEs gras soN Nom : JakE DjoNEs. LEs argEs prUNEEs marroN dE JakE ExamîNaîENt Es dEUx sîhoUEttEs assîsEs à ’avaNt dE a îmoU-sîNE, dE ’aUtrE côté dE a vîtrE dE séparatîoN. À gaUchE, UN gENtEmaN graNd, haUtaîN, vêtU d’UN sévèrE costUmE Noîr Et coîffé d’UN haUt-dE-formE ; à droîtE, UN chaUffEUr EN îvréE. ToUs dEUx coNvEr-saîENt à voîx fEUtréE ; dE toUtE façoN, à caUsE dE a paroî, JakE N’aUraît rîEN ENtENdU. CEs îNcoNNUs ’avaîENt ENEvé, trENtE mîNUtEs aUparavaNt. I sE dépêchaît dE travErsEr GrEENwîch Park aiN dE rENtrEr chEz Uî après Es coUrs orsqU’îs avaîENt émErgé dE ’ombrE, jUstE dEvaNt ’ObsErvatoîrE roya. Is Uî avaîENt ExpîqUé qU’î dEvaît Es accom-pagNEr EN raîsoN d’UNE affaîrE ExtrêmEmENt gravE. QUaNd î avaît moNtré UNE rétîcENcE bîEN compré-hENsîbE, îs Uî avaîENt dît qUE sa taNtE Es rEtroU-vEraît à ’ENdroît où îs étaîENt cENsés aEr. JakE avaît faît part dE sEs doUtEs Et dE sEs soUpçoNs, pUîs a pUîE s’étaît mîsE à tombEr – qUEqUEs goUttEs d’abord Et, très vîtE, UN vérîtabE déUgE – Et Es hommEs étaîENt passés à ’actîoN. LE chaUffEUr avaît
8
L’ e S C A L I e R D u M O n u M e n T
appUyé UN moUchoîr sUr E vîsagE dU garçoN ; cE dErNîEr avaît rEspîré UNE odEUr acîdE Et pîqUaNtE avaNt dE sENtîr sEs jambEs sE dérobEr. PEU après, î avaît rEprîs coNNaîssaNcE Et décoUvErt qU’î étaît prîsoNNîEr dE cEttE împosaNtE aUtomobîE. À ’îNstaNt où rEtENtîssaît UN coUp dE toNNErrE qUî parUt ébraNEr Es foNdatîoNs mêmEs dU poNt, JakE fUt sUbmErgé par UNE NoUvEE vagUE dE paNîqUE. I îNspEcta ’îNtérîEUr dE a voîtUrE. DoUbéE dE soîE sombrE, EE avaît vîsîbEmENt été fort UxUEUsE à UNE époqUE aUjoUrd’hUî révoUE. LEs portîèrEs (î avaît tENté dE Es oUvrîr, EN vaîN, pEU dE tEmps après avoîr rEcoUvré sEs Esprîts) avaîENt dEs poî-gNéEs doréEs Et orNEmENtéEs. I sE pENcha aiN d’EN obsErvEr UNE dE pUs près. SoN cENtrE étaît gravé d’UN dEssîN rafiNé : UN sabîEr aUtoUr dUqUE toUr-bîoNNaîENt dEUx paNètEs. L’hommE chapEaUté, vîsagE daNs ’ombrE, jEta UN coUp d’œî désapprobatEUr dErrîèrE Uî. JakE soUtîNt soN rEgard avEc résoUtîoN, jUsqU’à cE qUE a têtE împérîEUsE sE rEtoUrNE facE à a roUtE. L’aNtîqUE BENtEy sortît dU poNt Et s’ENgagEa daNs E abyrîNthE dEs rUEs dE a vîE. eE grîmpa Fîsh Hî Et s’arrêta sUr UNE pEtîtE pacE pavéE où sE drEs-saît UNE îmmENsE cooNNE EN pîErrE. JakE coNtEm-pa a coNstrUctîoN : UN pîîEr gîgaNtEsqUE dE ca-caîrE baNc s’éEvaît vErs E cîE oragEUx à partîr
9
M I S S I O N V E N I S E
d’UNE soîdE basE carréE. SoN sommEt, doNt JakE EUt ’împrEssîoN qU’î sE troUvaît à prEsqUE cîNq cENts mètrEs dE haUtEUr, étaît sUrmoNté d’UNE coUpE dE fEU doréE. LE garçoN sE rappEa aUssîtôt avoîr déjà vU cEt étraNgE mémorîa : rEvENaNt avEc sEs parENts d’UNE vîsîtE catastrophîqUE aU DoNjoN dE LoNdrEs (UNE goUE maadroîtE avaît gîssé daNs UNE laqUE dE faUx saNg, Et E sErvîcE dE sécUrîté avaît été obîgé dE raUmEr Es UmîèrEs, gâchaNt ’ambîaNcE), î étaît passé par hasard daNs E qUartîEr. Prîs d’UN ENthoU-sîasmE soUdaîN, soN pèrE Uî avaît aors racoNté ’hîs-toîrE dU bâtîmENt. ON ’appEaît E MoNUmENt, Et î avaît été coNstrUît par Sîr ChrîstophEr WrEN, EN soUvENîr dU GraNd INcENdîE dE LoNdrEs ; UN Esca-îEr EN spîraE pErmEttaît d’accédEr à sa lammE EN or. JakE, fascîNé, aUraît adoré moNtEr à-haUt ; soN pèrE aUssî. MahEUrEUsEmENt, sa mèrE, d’habîtUdE toUjoUrs prêtE à s’amUsEr, avaît paNîqUé saNs raîsoN apparENtE Et Exîgé qU’îs rENtrENt à a maîsoN avaNt Es hEUrEs dE poîNtE. JakE avaît doNc été ENtraïNé daNs E sîagE dE sEs parENts, Es yEUx rîvés sUr a cooNNE. L’hommE EN haUt-dE-formE dEscENdît dE voîtUrE Et oUvrît soN parapUîE, qU’î fUt coNtraîNt d’agrîppEr poUr EmpêchEr E vENt dE E Uî arrachEr dEs maîNs. PUîs î dévErroUîa a portîèrE arrîèrE Et toîsa JakE.
10