Je suis ton secret

De
Publié par

Manah, 15 ans, vit heureuse entourée de ses parents, de son petit frère Thibault, de son meilleur ami Lilian, et se prépare à passer sa ceinture noire de karaté. Jusqu’au jour où elle découvre dans son agenda un étrange message. Croyant qu’il s’agit d’une plaisanterie, elle cherche qui, parmi ses amis, en est l’auteur. En vain. Les messages se multiplient…

Le premier volume d’un diptyque fantastique au suspense grandissant, qui traverse les frontières du surnaturel. Par une pratique du karaté au plus haut niveau, Manah, le personnage principal, maîtrise son corps et son esprit… qualités précieuses face à l’ombre qui la manipule. Grâce à une écriture fluide et suggestive, l’auteur tient le lecteur en haleine, ponctuant le récit de son héroïne d’une voix off menaçante.
Publié le : mercredi 13 avril 2011
Lecture(s) : 13
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782700240009
Nombre de pages : 256
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

SOMMAIRE

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

Couverture de Malou

978-2-700-23878-5

 

© RAGEOT-ÉDITEUR – Paris, 2009-2011.

Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés pour tous pays. Loi n° 49-956 du 16-07-1949 sur les publications destinées à la jeunesse.

Du même auteur, dans ce diptyque :

Tu es ma vengeance

Merci à Robin, pour ses encouragements, et à Isabel, pour son aide toujours précieuse.

« Nous n’interromprons pas notre exploration parce que le pays exploré contient quelques créatures néfastes. »

Arthur Conan Doyle, Au pays des brumes

1

– Manah ?

Maître Kaïdo m’attend à la sortie du vestiaire, armé de son sourire paisible qui lui donne l’allure d’un vieux rocher vivant.

– Peut-être désires-tu un conseil avant de rentrer chez toi ? me demande-t-il.

– Un conseil ? Oui, c’est toujours bon à prendre.

– Ta réponse est pleine de sagesse, me félicite-t-il avec une pointe d’ironie. Je suis heureux de constater que ta victoire au championnat régional ne t’a pas… comment dirais-tu ?… donné la grosse tête ?

– Je n’ai pas senti de différence, je lui signale en enfilant mon bonnet. La taille semble la même.

Mon entraîneur de karaté est rarement aussi bavard. Il serait plutôt à ranger dans la catégorie des impénétrables, sec et dur comme une vieille canne, mais en ce moment j’ai droit à une attention particulière.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Lettres secrètes

de flammarion-jeunesse

La folie de Weiss

de editions-pierre-philippe

Les secrets de Faith Green

de casterman-jeunesse

Coupable idéal

de rageot-editeur

Double disparition

de rageot-editeur

suivant