Journal sans faim

De
Publié par

Un roman fort où l'adolescence, période des extrêmes, et l'acceptation plus ou moins facile de la féminité sont dépeintes avec justesse.

Elise, 15 ans, ne supporte plus ses rondeurs et le surnom de « Boudin » dont ses camarades l'ont affublée. Elle se met alors au régime, mais doit faire face à l'incompréhension de ses parents restaurateurs et à la difficulté de perdre les premiers kilos. A sa rentrée en seconde, elle a visiblement minci, toutefois ces résultats ne la satisfont pas. S'ensuivent des privations draconiennes où la nourriture devient pour elle une obsession et où l'anorexie mentale s'installe.
Publié le : mercredi 8 septembre 2004
Lecture(s) : 73
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782700241440
Nombre de pages : 128
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

SOMMAIRE

JEUDI 10 JUILLET

VENDREDI 11 JUILLET

VENDREDI 18 JUILLET

MARDI 29 JUILLET

DIMANCHE 17 AOÛT

LUNDI 1ER SEPTEMBRE

MERCREDI 10 SEPTEMBRE

LUNDI 22 SEPTEMBRE

JEUDI 16 OCTOBRE

LUNDI 20 OCTOBRE

LUNDI 10 NOVEMBRE

JEUDI 27 NOVEMBRE

LUNDI 8 DÉCEMBRE

SAMEDI 13 DÉCEMBRE

SAMEDI 20 DÉCEMBRE

LUNDI 5 JANVIER

MERCREDI 14 JANVIER

LUNDI 19 JANVIER

MARDI 20 JANVIER

MERCREDI 21 JANVIER

JEUDI 22 JANVIER

VENDREDI 23 JANVIER

SAMEDI 24 JANVIER

JEUDI 29 JANVIER

DIMANCHE 8 FÉVRIER

SAMEDI 14 FÉVRIER

Couverture de Magali Schmitzler

978-2-700-22936-3

ISSN 1639-6480

 

© RAGEOT-ÉDITEUR – PARIS, 2000-2004.

Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés pour tous pays. Loi n°49-956 du 16-07-1949 sur les publications destinées à la jeunesse.

Dans la même collection

  • Alpha clone, Paul Thiès
  • Collapsus, Sarah K.
  • Le dernier défi, Isabelle Chaillou
  • Des pas sur le sable, Rémi Stefani
  • Deux ailes dans le dos, Jean-Luc Luciani
  • Écoland, Christian Grenier
  • Espoir de star, Isabelle Chaillou
  • L’étincelle, Jean-Marie Defossez
  • La fille de 3e B, Christian Grenier
  • Gaspard in love, Stéphane Daniel
  • Gazoline café, Christine Barbay
  • Harlem blues, Walter Dean Myers
  • H.S., Isabelle Chaillou
  • Ijimé, la loi du plus fort, Huguette Pérol
  • Journal sans faim, Marie et Roselyne Bertin
  • Mon beau miroir, Véronique Petit
  • Le pianiste sans visage, Christian Grenier
  • Quand l’amour s’en mail, Jean-Marie Defossez
  • Sexy story, Marc Cantin
  • Un si terrible secret, Évelyne Brisou-Pellen
  • Le trouble-fête, Roselyne Bertin
  • Villa Miseria, Alicia Dujovne Ortiz
  • 29 février, Rémi Stefani

À toutes les filles qui rêvent d’être aussi minces que des top models, à celles qui souffrent d’anorexie, à Marie, ma fille, sans qui ce livre n’aurait pas été écrit.

 

Roselyne Bertin

Jeudi 10 juillet

Cher journal,

 

Voici donc notre première rencontre… Si j’ai décidé de te tenir, c’est parce qu’une ère nouvelle commence pour moi. Eh oui ! Aujourd’hui je viens d’avoir mon brevet et, en septembre, j’entrerai au lycée. Je laisserai derrière moi le collège, ces profs que j’ai vus pendant quatre années consécutives, ces élèves trop souvent stupides et cruels…

Et surtout, surtout, je laisserai derrière moi mon surnom de Boudin.

C’est vrai, je ne me suis même pas présentée à toi : je m’appelle Élise, j’ai quatorze ans et demi, je mesure 1 m 60, enfin, soyons honnête, 1 m 59, et je pèse 62 kilos. Une silhouette très ordinaire, manquant de finesse, d’élégance.

Mon portrait ? Rien d’exceptionnel. J’ai le teint clair, les joues roses, des yeux noisette, des taches de rousseur, surtout l’été avec le soleil. La seule chose qui me plaise chez moi, ce sont mes cheveux : très longs, souples, ondulant naturellement ; par temps de pluie, plein de petites boucles encadrent mon visage et, ces jours-là, je me trouve jolie. J’aime aussi leur couleur, un châtain assez foncé avec des reflets auburn.

Je suis ce que les profs appellent une « bonne élève » et j’aime bien l’école ; je l’ai aimée dès la première rentrée des classes. D’ailleurs, pour le brevet, je ne me faisais pas vraiment de souci, car il ne me manquait que quinze points pour l’avoir. Mais ça fait malgré tout plaisir de voir son nom sur la liste officielle !

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Coupable idéal

de rageot-editeur

Double disparition

de rageot-editeur

suivant