Kat, apprentie magicienne

De
Publié par

Kat apprentie magicienneEn 1803, les jeunes filles de bonne famille apprennent à faire des révérences. Mais, à 12 ans, Kat est bien trop espiègle pour cela...Afin de protéger sa soeur Elissa d'un mariage arrangé par sa belle-mère avec l'inquiétant Sir Neville, Kat récupère les livres de magie interdits de sa défunte mère. Et joue à l'apprentie sorcière. Ses pouvoirs naissants font des envieux et la mettent en danger ? Peu importe, Kat sera magicienne, comme sa mère, et sauvera sa soeur. Même si elle doit, au passage, provoquer quelques... catastrophes.Une héroïne drôle et impertinente pour le premier tome d'une série pliene de fantaisie.
Publié le : vendredi 10 mai 2013
Lecture(s) : 8
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9791023500134
Nombre de pages : 312
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait de la publication
Extrait de la publication
KAT, APPRENTIE MAGICIENNE
Extrait de la publication
Stephanie Burgis
KAT, APPRENTIE MAGICIENNE Tome 1
Traduit de l’anglais (ÉtatsUnis) par Rosalind EllandGoldsmith
Illustration de couverture : Alexandra Huard
Édition originale publiée en 2011 sous le titreKat, Incorrigible par Atheneum Books for Young Readers, une marque de Simon & Schuster, New York. © 2011 Stephanie Burgis Tous droits réservés.
Pour la traduction française : © 2013 Éditions du Seuil ISBN : 9782023500141
Conforme à la loi n° 49956 du 16 juillet 1949 Sur les publications destinées à la jeunesse.
www.seuil.com
Extrait de la publication
Pour Patrick, dont l’amour et la confiance prouvent que la magie existe vraiment.
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Chapitre1 1803.
l’âge de douze ans, je décidai de sauver comÀme ungarçon, et m’élançai pour accomplir ma famille de la ruine. Je me coupai les cheveux, m’habillai ma mission. Mais je n’atteignis même pas la grille du jardin. – Katherine Ann Stephenson ! La voix stridente d’Elissa me figea sur place, mon baluchon suspendu à l’épaule. – Où croistu aller comme ça ? criatelle par la fenêtre de sa chambre. Misère ! Mes deux sœurs ne comprendraientelles donc jamais que j’étais la seule à pouvoir secourir ma famille… ?! Si elles me faisaient tant soit peu confiance, je ne me retrouverais pas à m’enfuir en pleine nuit, comme une criminelle !
9
Extrait de la publication
La grille n’était qu’à deux mètres. Si je pressais le pas… – Je vais le dire à papa ! menaça Elissa. Derrière elle, j’entendis s’élever des gémissements miensommeillés mifurieux : c’était mon autre sœur, Angeline, tirée de son sommeil. Si Elissa se comportait toujours en vraie sainte nitouche, Angeline, en revanche, pouvait être infer nale. Si toutes deux réveillaient la maisonnée et que papa s’en mêlait… Je repassai mon plan dans ma tête : d’abord, m’éclipser de la maison, ensuite, filer jusqu’au relai de poste dix kilomètres plus loin, enfin attra per la première diligence pour Londres. J’avais prévu d’agir vite pour ne pas risquer que papa m’intercepte, sinon j’aurais eu à supporter son regard triste pendant des semaines. Penser que je l’avais déçu aurait été pire que tout. Enfin presque : le summum aurait été la jubilation de Bellemaman, sa joie de pouvoir prouver que maman n’avait pas donné naissance à un mais deux enfants indignes. Je serrai les dents et me résignai à rebrousser chemin. De nouveau, la voix pâteuse d’Angeline s’éleva de la fenêtre du presbytère : – Pourquoi criaistu, Elissa ?
1
0
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Après la vague

de gallimard-jeunesse

L'ÉLUE Les clans

de les-editions-du-preau