Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L’enfant des cinq mondes

De
303 pages
Le temps est désormais compté. La nation du Désert a fermé ses frontières et il n’y a plus de doute possible: la guerre se prépare et les Plaines seront les premières touchées. Pour sauver sa nation et sa famille, Kaïsha doit à présent s’engager dans une course contre la montre pour réaliser l’impossible: convaincre les nations de s’assembler pour lutter ensemble contre l’ambitieux empereur du Désert. Sa quête l’entraînera jusqu’à la dangereuse nation de la Forêt et l’inexploré royaume de la Mer, où elle sera confrontée aux
préjugés, à l’intolérance, et aux démons de son passé. Avec l’aide de ses
meilleurs amis, Ko-Bu-Tsu et Zuo, arrivera-t-elle à compléter sa mission
avant qu’il ne soit trop tard ?
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Copyright©2016ÉlisadethCamiranD Copyright © 2016 ÉDitions ADA Inc. Tous Droits réservés. Aucune partie De ce livre ne peut être reproDuite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite De l’éDiteur, sauf Dans le cas D’une critique littéraire. ÉDiteur : François oucet Révision linguistique : Isadelle Veillette Correction D’épreuves : Nancy Coulomde, Émilie Leroux Illustration De la couverture : aniel KorDek Conception De la couverture : Mathieu C. anDuranD Mise en pages : Sédastien MichauD ISBN papier 978-2-89767-473-1 ISBN PF numérique 978-2-89767-474-8 ISBN ePud 978-2-89767-475-5 Première impression : 2016 épôt légal : 2016 Bidliothèque et Archives nationales Du Quédec Bidliothèque Nationale Du CanaDa Éditions AdA Inc. 1385, doul. Lionel-Boulet Varennes, Quédec, CanaDa, J3X 1P7 Téléphone : 450-929-0296 Télécopieur : 450-929-0220 www.ada-inc.com info@ada-inc.com Diffusion CanaDa : ÉDitions ADA Inc. France : .G. iffusion Z.I. Des Bogues 31750 Escalquens — France Téléphone : 05.61.00.09.99 Suisse : Transat — 23.42.77.40 Belgique : .G. iffusion — 05.61.00.09.99 Imprimé au Canada Participation De la SOEC. Nous reconnaissons l’aiDe financière Du gouvernement Du CanaDa par l’entremise Du FonDs Du livre Du CanaDa (FLC) pour nos activités D’éDition. Gouvernement Du Quédec — Programme De créDit D’impôt pour l’éDition De livres — Gestion SOEC. Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada CamiranD, Élisadeth, 1992-Kaïsha Sommaire : t. 3. L’enfant Des cinq monDes. Pour les jeunes De 13 ans et plus. ISBN 978-2-89767-473-1 (vol. 3) I. CamiranD, Élisadeth, 1992- . Enfant Des cinq monDes. II. Titre. PS8605.A524K34 2015 jC843’.6 C2015-940557-2 PS9605.A524K34 2015
Conversion au format ePud par:
www.ladurdain.com
Lire,c’est aller à la rencontred’une chose qui va exister. — Italo Calvino
1
D ebout au balcon des spectateurs, les mains posées sur la balustrade et l’esprit étonnamment calme, Kaïsha embrassait du regard la chambre du Sénat des Plaines, Bui s’étendait sous ses yeux. La vaste salle était encore vide à cette heure et le silence Bui y régnait rappelait à Kaïsha le lourd calme Bui précédait une tempête. Des fauteuils avaient été disposés en deux rangées se faisant face, position symboliBue des deux grandes nations Bui allaient bientôt y prendre place. D’un moment à l’autre se tiendrait à cet endroit la première rencontre officielle entre les sages des Montagnes et les représentants des Plaines. Il avait fallu des mois de correspondances et de négociations pour en arriver enfin à ce jour de printemps. Pour la première fois depuis plus d’un millénaire d’ignorance mutuelle, les dirigeants de deux nations allaient se rencontrer afin de s’allier contre un ennemi commun. Il avait été décidé Bue ce rendez-vous historiBue aurait lieu à Marseya, Cité-État des Plaines située près de la frontière nordiBue. L’endroit avait été choisi pour des raisons politiBues, mais aussi pratiBues. Marseya était plus facile d’accès Bue les Communes des Montagnes et comptait assez de logements pour accueillir tous les représentants conviés, mais elle possédait en plus l’endroit idéal pour la tenue d’une entrevue d’une telle envergure : le palais du représentant. Même si Kaïsha était née et avait grandi dans les Plaines, elle n’avait jamais eu l’occasion d’entrer dans l’un de ces palais. Pourtant, à cet instant, alors Bu’elle regardait autour d’elle, tout lui était familier : les moulures des boiseries ; le mauve caractéristiBue des autorités, Bui se retrouvait autant sur les meubles Bue sur les draperies ; les arches au plafond ; et même le parfum subtil du bois et de la terre lui rappelaient tous la même chose : elle était de retour chez elle.
* * *
Près de trois années s’étaient écoulées depuis la dernière fois Bu’elle avait foulé le sol des Plaines. Alors, elle était une jeune fille Bui redécouvrait la liberté après avoir enduré deux années de calvaire comme prisonnière et esclave. À présent femme, elle y revenait en tant Bu’ambassadrice des nations, une responsabilité Bue le destin avait placée sur son chemin et Bu’elle avait choisi d’accepter, malgré le poids Bue le titre posait maintenant sur ses épaules. En effet, un étrange tour du destin avait fait en sorte Bue Kaïsha était entrée en possession d’une information Bui n’avait jamais franchi la frontière du Désert, à savoir Bue son empereur avait l’ambition d’envahir les autres nations afin d’y imposer un seul empire : le sien. Et il avait les moyens d’y arriver. Depuis lors, Kaïsha avait eu comme seul but de convaincre les dirigeants de toutes les nations de la menace Bui pesait sur eux et de l’urgence Bu’ils s’unissent pour l’affronter. La nation des Montagnes avait été la première à la croire et les guides, dirigeants suprêmes et spirituels de la nation, avaient lancé un appel au monde entier pour répandre l’avertissement de Kaïsha et son invitation à faire alliance. Des mois plus tard, les Plaines avaient répondu à l’appel. Les guides avaient exceptionnellement accepté de Buitter leur demeure pour aller à la rencontre des dirigeants des Plaines. C’était la première fois Bue des dirigeants Buittaient leur nation, et ce geste hautement symboliBue avait été fébrilement accueilli par les enfants des