L’Île enchantée de Sharine

De
Publié par

L’Île enchantée de Sharine est un recueil de trois récits complètement fous et étonnants. Trois heures moins sept, Le loup-garou de minuit et La légende de Pieter Both vous plongeront dans un monde surnaturel, à la frontière de l'étrange. Préparez-vous à partir à la rencontre de l'irréel : fée, magie, légende, mythe, sorcières et loup-garou... Les histoires se déroulent sur une petite île, au beau milieu de l'océan Indien...


Publié le : vendredi 21 août 2015
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782332948106
Nombre de pages : 24
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composér Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-94808-3

 

© Edilivre, 2015

 

Xénia,

'Ecris-moi une histoire, maman!’

Tout a commencé par toi.

Et c'est grâce à toi que mes romans existent.

Je te remercie d'être ma muse, mon inspiration

et ma joie de vivre…

Sharine

Trois heures moins sept

Elle était belle, la dame en blanc.

D’une beauté enchanteresse.

Ses cheveux noir de jais avec sa peau pâle lui donnaient un air presque irréel.

Du moins, c’est ce qu’on disait.

Toute personne qui la voyait en restait envoûtée. Telle était sa splendeur. Telle était sa légende.

On disait aussi qu’elle apparaissait une fois l’an, au bord de l’autoroute, attendant sa proie, pareille à une sirène attirant les marins pour les dévorer ensuite.

On l’appelait également le fantôme de l’autoroute et ceux qui croisaient son chemin en payaient le prix.

Cela amusa beaucoup Nathan, Yanis et Théo, les trois amis, qui, en apprenant cette histoire, voulurent à tout prix rencontrer cet esprit démoniaque. Ce devait être une bonne blague, se disaient-ils, car les fantômes n’existent pas.

Alors, ce soir du 31 octobre, ils sillonnèrent l’autoroute, de Port-Louis à Phoenix, pendant des heures. La dame en blanc devait faire son apparition pendant la nuit, d’après leur source.

À vingt-trois heures, rien. À minuit, toujours rien. Ils décidèrent de rentrer quand, soudain, ils crurent voir...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les 12 portes du Kaama

de editions-edilivre

Le Prix des choses

de editions-edilivre

Le Chant de Marie

de editions-edilivre

suivant