La fugue de Junior Lapin

De
Publié par

Pourquoi la ville attire-t-elle autant un petit lapin qui vit dans une clairière de la forêt du Tronc-qui-fume ?
Junior Lapin, car c’est de lui dont il s’agit, va l’apprendre à ses dépens, d’aventure en aventure et de découverte en déconvenue, au cours d’une escapade mouvementée où il fera aussi de belles rencontres.
Junior Lapin est blanc et pour qu’autour de lui tout prenne des couleurs, il est recommandé au jeune lecteur de se munir de crayons, de pastels ou de pinceaux pour embellir et animer sa vision du monde !


Publié le : mercredi 12 février 2014
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782332656230
Nombre de pages : 92
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-65621-6

 

© Edilivre, 2016

Du même auteur

Du même auteur :

Les contes de la lune – Éditions Persée novembre 2011

 

Couverture et illustrations Christiane Moreau

Dédicace

 

Dédicace

Merci à Clémence Laurent pour ses conseils judicieux et précieux, à Christiane Moreau et ses crayons magiques qui ont fait de Junior Lapin ce qu’il est : leur soutien et leur amitié me vont droit au cœur.

Citation

 

 

Au plaisir du jeune lecteur…

Junior Lapin vit d’incroyables aventures qui lui en font voir de toutes les couleurs !

Alors, à toi de jouer avec tes crayons pour donner vie aux illustrations…

Elles t’attendent avec impatience !

Élisabeth

La clairière

Frrt ! Frrt !

Junior Lapin vit dans une vaste clairière de la forêt du Tronc qui fume.

Il y fait « super bon » vivre au printemps lorsque la nature s’éveille et que les sous-bois se couvrent de fleurs odorantes. En été les châtaigniers, hêtres et frênes, ses habitants, sont bien verts ; les taillis croulent sous les baies mûres dont le jus coule de la bouche quand on les mange par poignées. Aux grosses chaleurs, la fraîcheur y est apaisante.

Junior Lapin est l’aîné d’une fratrie de sept lapins de garenne, tous aussi mignons les uns que les autres, tous aussi gris, sauf lui qui est blanc comme neige. Pourquoi ? Nul dans la clairière n’a jamais réussi à percer un des mystères de Dame Nature.

Il est espiègle, entreprenant et souvent assez casse-cou. Cela lui vaut d’être parfois grondé par Ma’ ou Pa’ Lapin très à cheval sur la discipline.

Mais il est également très gentil et très câlin ce qui le rend très aimable et très attachant. Il s’occupe très bien de ses frères et sœurs et aide ses parents, car il les aime très fort.

Junior Lapin est déjà un vrai chef de bande. Ses amis Timide Chevreuil, Miss Belette, Lucky Putois et Snooky Blaireau le suivent les yeux fermés quand il s’agit de faire des blagues ou de s’amuser à des jeux qu’il invente pour eux. Ensemble, ils se payent de bonnes parties de rigolades et la forêt résonne alors de leurs éclats de rire.

Dans cette clairière, sa vie est très organisée. Lever, école, déjeuner, devoirs, goûter, récréation, dîner et coucher dès le crépuscule. Tout le jour, la famille vit dehors. La nuit elle se pelotonne dans un terrier aménagé avec amour par Ma’ Lapin.

Junior Lapin a une imagination débordante. En effet, depuis longtemps il rêve d’aventures et un jour ou l’autre, il ira à la ville. Ça, c’est sûr !

images1

Sauter le pas !

Un matin, Ma’ et Pa’ Lapin doivent se rendre au chevet de Grand Ma’ qui est un peu souffrante.

Ils emmènent tous les enfants sauf Junior Lapin. Sa mission ? Garder le terrier pour en éloigner les intrus pressés de s’y glisser comme Mesdames les vilaines Vipères ou Dame Fouine qui projette de dévorer sa famille.

Mais Junior Lapin, trop jeune pour réfléchir aux conséquences de ses actes, désobéit à ses parents. Il décide de saisir sa chance et, la nuit venue, se met en route sous l’œil bienveillant de Madame la Lune qui éclaire le chemin.

Il marche quelque temps à travers le bois, puis s’arrête sous un arbre où un lit de mousse lui tend les bras. Fatigué, Junior Lapin se couche et s’endort.

« Hou ou ou ! Hou ou ou ! »

Réveillé en sursaut, Junior Lapin, effrayé, pousse un cri !

« N’aie pas peur », dit la voix chevrotante d’un vieux hibou. « C’est moi, Binocle. Que fais-tu là, lapin, seul en pleine nuit ? »

 

images2

« Je vais à la ville », répond Junior Lapin. « J’en ai assez de ma clairière et de ma petite vie ! »

« Mais comment feras-tu pour vivre ? » s’interroge Binocle.

« Je travaillerai ! » réplique Junior Lapin, un tantinet fanfaron.

« Quel optimiste tu fais ! » répond le hibou, « mais après tout, pourquoi pas ? Dors en paix ! Je veillerai sur toi cette nuit. »

Junior Lapin passe ainsi sa première nuit hors de son terrier sous l’œil attendri du brave Binocle.

Le lendemain, lorsque Junior Lapin se réveille, le soleil printanier offre au monde sa belle face ronde et rieuse. Les oiseaux s’égosillent, tout le petit peuple de la forêt est déjà en pleine activité.

Reposé et de bonne humeur, Junior Lapin remercie le hibou de sa bienveillance. D’un pas décidé et en sifflotant, il emprunte le chemin débouchant sur la grande route.

Frrt ! Frrt !

Aux détours des sentiers, il fait des rencontres. Une alouette le salue de ses grisollements, des perdrix, qu’il surprend, s’envolent dans un froufroutement d’ailes. Ça et là, des abeilles et des papillons multicolores butinent. À son passage, « bing ! » En guise de bonjour, un écureuil mutin laisse tomber un gland sur sa tête avant de disparaitre dans les arbres.

Junior Lapin se met à chanter à tue-tête. Vraiment, cette escapade lui plait et il respire déjà le parfum de la liberté !

Après une longue marche, il arrive sur la fameuse route qui mène à la ville. Un peu fatigué, il s’assoit sur le talus en bordure. Soudain, un bruit de roues ! Junior Lapin se retourne. C’est une carriole tirée par un cheval de trait gris. Le vieux Fernand, un paysan aux énormes...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les 12 portes du Kaama

de editions-edilivre

Le Prix des choses

de editions-edilivre

Le Chant de Marie

de editions-edilivre

suivant