La grotte du dragon

De
Publié par

Mathieu et Nicolas vivent pauvrement dans une chaumière à l’orée d’une grande et mystérieuse forêt. La chouette qui en garde l’entrée leur promet la fortune s’ils suivent rigoureusement tous ses conseils. L’un et l’autre tentent l’aventure : Nicolas observe à la lettre les prescriptions de la chouette, et Mathieu, lui, écoute surtout son cœur.  

Un éloge subtil du libre-arbitre, de l’esprit critique et une réflexion sur la richesse intérieure.
Publié le : mercredi 19 septembre 2012
Lecture(s) : 3
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782700244069
Nombre de pages : 96
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
etc/frontcover.jpg
Du même auteur, dans la même collection :

Mon extraterrestre préféré

La plus grosse bêtise

La vraie princesse Aurore

Le vrai prince Thibault

 

À Morgan, Robin et Lou-Anne.

 
 
Drôle de tortue

C’est à l’orée du bois de Pascolle que les parents de Mathieu et Nicolas avaient bâti leur maison.

Oh ! Ce n’était pas vraiment une maison, c’était plutôt un assemblage de bois, de terre et de quelques pierres, le tout couvert d’un toit de chaume.

Mais on n’y était pas si mal.

Quand il pleuvait et que l’eau passait par les trous du toit, on la recueillait dans un bac en peau de chèvre et on s’en servait pour cuire la soupe.

Quand il ventait, au lieu de dormir sur son matelas, on dormait dessous. Bien sûr, le sol était un peu froid, alors on se réveillait plus tôt, et on pouvait ainsi profiter du lever du soleil.

Vous voyez, il n’y avait pas lieu de se plaindre.

Pourtant, certains jours , lorsqu’il n’y avait pour le repas qu’une poignée de châtaignes ou quelques pignons de pin, Mathieu et Nicolas grognaient un peu. Leurs parents travaillaient toute la journée, mais la terre était si mauvaise qu’ils n’arrivaient pas à récolter assez pour manger.

Le jour où commença cette histoire était un jour de soleil. Il est beaucoup moins dur d’être pauvre quand il y a du soleil. On vit dehors, on trouve bien agréables les vêtements percés car ils laissent passer l’air, on sent la caresse de l’herbe sous les pieds nus, et on a tellement moins faim par temps chaud !

Donc, Mathieu et Nicolas s’étaient installés devant la porte et tressaient des paniers d’osier qu’ils comptaient vendre au marché quand, tout à coup, ils aperçurent une tortue verte qui passait devant eux d’un pas tranquille.

Visiblement, rien ne la pressait, elle n’avait pas de lait sur le feu, et personne ne l’attendait.

Elle poursuivit son chemin sans même regarder les garçons et s’enfonça dans le bois.

Mathieu réagit :

— Ça alors ! Une tortue verte !

— J’aimerais bien savoir ce qu’elle fait ici, s’étonna Nicolas.

Ils se levèrent tous deux et, laissant là les paniers, suivirent la tortue.

Il se passa à ce moment une chose incroyable : la tortue se mit à courir à une vitesse folle.

— Suivons-la ! proposa Nicolas.

Mathieu l’arrêta par le bras :

— Nous n’avons pas le droit d’entrer dans le bois !

Nicolas hésita. En effet, le bois était dangereux, et leurs parents leur avaient interdit d’y pénétrer. Pourtant, il avait très envie de savoir... Il décida :

— Je vais juste voir où elle va. Je reviens tout de suite !

Et il fila à toutes jambes à la poursuite de la tortue verte.

Mathieu cria :

— Reviens, nos parents vont s’inquiéter !

Mais son frère avait déjà disparu dans le bois. Il appela :

— Nicolaaaas...

Trop tard.

Mathieu se dit qu’il ne fallait pas trop s’en faire, que Nicolas était grand et fort, et savait se défendre. Et puis il avait toujours été tenté par l’aventure, alors ça devait arriver un jour ou l’autre...

Mathieu, lui, était plutôt calme et rêveur. Il aimait s’occuper à de petits travaux, ce qui lui permettait de laisser vagabonder son esprit.

Il reprit son panier et recommença à tresser en espérant que son frère reviendrait au plus vite et qu’il ne lui arriverait rien.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Lancelot, le dragon

de dominique-et-compagnie

La Cabane Magique, Tome 24

de bayard-jeunesse45720

Coupable idéal

de rageot-editeur

Double disparition

de rageot-editeur

suivant