//img.uscri.be/pth/6706e22c8d169b884bbb74be6251698d8ae314d9
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La guerre des immortels

De
111 pages
D’après les renseignements recueillis, les jumeaux, accompagnés de leur arrière-grand-père, ont fui au temps de la Renaissance. Adria, Sir, Iref et JA-311 se doivent de les suivre, afin de les empêcher de corrompre une autre époque. Pourquoi la Renaissance? Que manigancent-ils, cette fois-ci? C’est ce que nos héros tenteront de découvrir.
Dans ce quatrième volet, les arcs des elfes affrontent les crocs des vampires sous l’ombre menaçante du maître. Heureusement, la prophétie de Nellina, l’oracle, annonce que ces temps de souffrance seront bientôt révolus… Mais ni l’oracle ni nos compagnons ne pourront prédire ce qui se cache dans l’ombre du château ou au fond de leur propre coeur…
Maîtres des éléments, de la terre et du ciel, par le sang qui coule dans mes veines, je
vous implore de me guider dans l’obscurité, jusqu’à ce que la lumière reprenne ses droits sur l’humanité.
Voir plus Voir moins
LA LIGNÉE DES DRAGONS
Copyright © 2010 Stéphan Bilodeau, Dany Hudon et Elise Sirois-Paradis Copyright © 2010 Éditions AdA Inc. Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire.
Éditeur : François Doucet Révision linguistique : Féminin Pluriel Correction d’épreuves : Nancy Coulombe, Carine Paradis Design de la couverture : Matthieu Fortin Montage de la couverture : Matthieu Fortin Images de la couverture et de l’intérieur : Mylène Villeneuve Mise en pages : Sébastien Michaud ISBN papier 978-2-89667-258-5 ISBN numérique 978-2-89683-039-8 Première impression : 2010 Dépôt légal: 2010 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque Nationale du Canada
Éditions AdA Inc. 1385, boul. Lionel-Boulet Varennes, Québec, Canada, J3X 1P7 Téléphone : 450-929-0296 Télécopieur : 450-929-0220 www.ada-inc.com info@ada-inc.com
Difusion
Canada : France : Suisse : Belgique :
Éditions AdA Inc. D.G. Diffusion Z.I. des Bogues 31750 Escalquens — France Téléphone : 05.61.00.09.99 Transat — 23.42.77.40 D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99
Imprimé au Canada
Participation de la SODEC. Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Programme d’aide au développement de l’industrie de l’édition (PADIÉ) pour nos activités d’édition. Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.
Nous tenons à remercier tous ceux qui ont participé de près ou de loin à cette merveilleuse aventure. Un merci particulier à tous nos testeurs : Françoise Cuerrier, Dominic Turcotte, Jessyca Bilodeau, Bianca Bilodeau, Pascale Bouchard, Michel Giroux, Rick Ouellet, Claudie Mailloux, Antoine Leclerc, Maxime Charron, Émanuelle Pelletier Guay, Raphaël Michaud, Marc-Olivier Deschênes, Carol-Ann Pouliot, Thérésa Bernier-Larochelle, Ambre Erouart, Rémi Gagné, Vincent Leclerc, André Hudon, Julien Trekker, Chantal Lambert, Frédéric Laberge, Amélie St-Pierre, Laurie Roy, Patrick Labonté, Tamara Vézina Asselin et Raphaël Néron. Nous adressons plus particulièrement de profonds remerciements à notre extraordinaire dessinatrice, Mylène Villeneuve.
Préambule
CHAPITRY 1
Adieux à l’époque sombre
CHAPITRY 2
L’arrivée
CHAPITRY 3
JA et ses théories
CHAPITRY 4
Une tentative dans la nuit
CHAPITRY 5
Les survivants
CHAPITRY 6
À la recherche d’information
CHAPITRY 7
Dans l’antre de la bête
CHAPITRY 8
Des trouvailles surprenantes
CHAPITRY 9
Les yeux de l’oracle
CHAPITRY 10
Le destin
CHAPITRY 11
Le temps troublé
TABLY DYS MATIÈRYS
PRÉAMBULE
Ça me fait tout drôle. Cette fois-ci, plutôt que de retourner en l’an 5000 pour aller dans une nouvelle époque, nous allons le faire directeme nt d’ici, de l’an 3000. Nous pourrions simplement charger nos médaillons et les utiliser pour retourner sous le dôme avant de faire autre chose, mais il y a trop de ris ques. Les jumeaux se sont échappés vers la Renaissance, et nous en savons trop peu sur le fonctionnement de l’espace-temps pour risquer un détour : nous devons les poursuivre maintenant! Ce dernier voyage n’a vraiment pas été de tout repo s. Je dois dire que me retrouver avec Sir et Iref dans une époque aussi pauvre et dé pravée n’était déjà pas une partie de plaisir. Nous étions bien loin des forêts vertes elfiques et des accueillantes grottes naines que j’avais visitées en l’an 500, accompagné e de Sir et Mog. Même les imprévisibles montagnes du Nord ou les terres asiat iques regorgeant de ninjas assassins ont eu tendance à me manquer. Je regrette rais même le dôme. Ici, le ciel est perpétuellement masqué de nuages de pollution, et i mpossible de faire un pas dehors sans tomber sur des mendiants, des individus louche s ou, pire, des membres de gangs de rue modifiés cybernétiquement et qui veulent vou s tuer à coups de pistolet laser. Je me demande comment les humains ont pu en arriver là sans réagir. Vraiment, c’est une joyeuse époque! Mais en plus, il a fallu que nous ayons comme guide la femme la plus insupportable du quatrième millénaire : Chame. Une accro à la chi rurgie esthétique, aux armes à feu et aux motos, complètement matérialiste. Enfin… C’est vrai que je me plains, mais nous n’aurions probablement pas pu trouver mieux, comme guide. Étant une haute gradée de la Ré sistance — un groupe organisé, en guerre contre les gouvernements et les forces ce ntrales, et responsable de la dépravation actuelle —, elle a pu nous fournir une aide précieuse et nous présenter aux bonnes personnes. Et puis, lors de nos premières recherches, nous som mes tombés sur JA-311. Oh! ce petit bout de chou me fait fondre, dès que je pose mon regard sur ses grands yeux bleus! Bon, d’accord, c’est un robot, mais ça ne l’ empêche pas de nous prendre, Sir et moi, pour ses parents. Des parents qui en ont vu de toutes les couleurs! P arce que, juste après que Sir l’a « adopté», le père et le fils se sont fait capturer p ar les forces centrales. J’ai rarement été aussi inquiète que lorsque nous organisions leur év asion. Je me sentais démunie, comme si l’on m’avait pris une partie de mon âme. Mais je n’étais pas au bout de mes peines. Une fois Sir de nouveau près de moi, il a littéralement fallu lui ouvrir la tête pour déloger la puce de localisation que les forces centrales y avaient installée. À mon grand dam, not re petit robot a insisté pour que cette puce soit non seulement enlevée, mais remplac ée par une autre, permettant à son possesseur de bénéficier d’incroyables capacité s physiques. Entre-temps, j’ai découvert dans une vision que les jumeaux, qui nous avaient accompagnés à cette époque, mais dont nous avions é té séparés, étaient en réalité des descendants des dragons noirs liés aux forces c entrales et bien décidés à nous éliminer. Cela m’a profondément blessée. Quand Sir a été remis de son opération, lui et moi avons alors ouvert les hostilités (moi plus que lui, il faut dire). L’elfe appréciait cette nouvelle force dont il bénéficiait, alors que moi, je la craignais et ne voulais pas d’ une chose pareille, chez lui. Mais la hache de guerre est devenue une flèche de Cupidon, quand le conflit s’est réglé dans
un baiser… Nos sentiments réciproques en ont mis du temps à se déclarer… Après tout ça, nous sommes partis en guerre contre les forces centrales. Les jumeaux nous ont attirés auprès de leur arrière-gra nd-père, un pur dragon, contre lequel nous avons dû nous battre. Nous nous en somm es sorti blessés mais victorieux, et les trois dragons noirs ont été forcés de fuir d ans le temps. Nous sommes présentement toujours en l’an 3000, en plein chargement des médaillons et de la machine. Une fois ceux-ci charg és, nous partirons vers l’an 1500, à la Renaissance, pour accomplir notre mission et tra quer les jumeaux. Par contre, j’appréhende notre retour en l’an 5000. Nous aurons alors modifié le cours de deux époques. Je me demande quelles conséq uences cela aura sur ce que j’ai toujours connu…
CHAPITRE 1
ADIEUX À L’ÉPOQUE SOMBRE
— ADRIA! Je me retourne alors que j’allais pénétrer dans le dortoir. Iref se dirige vers moi en courant, une boîte sous le bras. — Salut, frérot. Il s’arrête près de moi et reprend son souffle. — Ouf… Ça fait deux heures que je te cours après, b on sang! Pourquoi n’étais-tu pas dans la salle temporelle pour le chargement? — J’y suis allée ce matin. Là, je reviens… d’une co urse plutôt épuisante. J’allais me reposer. Qu’est-ce qu’il y a? En réalité, après le chargement, je suis tombée sur Chame, qui m’a traînée de force dans une boutique pour nouveau-nés. J’ai dû l’aider à choisir des grenouillères jusqu’à ce qu’elle pique une crise, sans doute à cause des hormones, parce que le hochet qu’elle voulait n’était pas disponible en rose. J’a i mis près d’une heure à la calmer, puis on est rentrées. — Je voulais te donner ça. Il sort de la boîte une bouteille de teinture capil laire noire et un sac de papier blanc, qu’il me tend. — C’est tout? dis-je en saisissant les objets. Tu m ’as couru après pendant deux heures pour ça? T’aurais pu les laisser sur mon lit, tu sais. — Oui, mais je voulais te dire aussi : j’ai terminé de charger mon médaillon tout à l’heure, et Terwa a commencé le dernier, celui de S ir. Alors, il faudra commencer à sérieusement se préparer pour le voyage. La date a été fixée au 13. — Dans deux semaines, déjà? Je me sens soudain très nerveuse. Je n’aime pas particulièrement cette époque, bien au contraire. Avec sa pollution, sa noirceur perman ente, sa pauvreté, sa dépravation et surtout Chame, qui, enceinte de trois mois déjà, me fait subir tous ses caprices de magasinage et ses crises hormonales. En réalité, j’ ai même hâte de la quitter. Mais c’est la première fois que je voyage directement d’ une époque à une autre sans d’abord repasser par la mienne. La téléportation avec la ma chine de l’an 5000 comprenait déjà assez de risques comme ça… Celle de l’an 3000, les jumeaux l’ont construite à eux deux, sans l’aide de personne, avec une technologie moins avancée… et nous n’avions pas de techniciens spécialistes pour nous appuyer, lors de notre départ. Cette fois-ci, Abok devra choisir quelques assistants dans les ran gs de la Résistance et faire avec. Qu’il utilise une machine temporelle pour la premiè re fois, et seul, qui plus est… disons que je ne suis pas rassurée. — Ah non! Tu ne vas pas déjà recommencer! — De quoi tu parles? — À tous les coups, j’ai l’impression que tu vas no us faire une crise cardiaque! Tu deviens pâle comme un linge et tu te mets à tremble r. Bon sang, Dridri! De nous tous, tu es celle qui peut se vanter d’avoir fait le plus d’allers-retours dans le temps et d’en être sortie indemne. Relaxe! Attends au moins d’être dans la machine pour paniquer! Je prends quelques respirations pour me calmer.