La Légende de Thaïs - Tome 2

De
Publié par

Le Royaume Vert a terminé de panser les plaies dues à la guerre contre les pierriens. Thaïs et ses amis ont repris leurs études. Les dragons volent en toute liberté dans le ciel verdien. Au cours de ses recherches dans la bibliothèque de Padalia, Thaïs tombe sur le journal de bord écrit par l'un de ses lointains ancêtres, lors d'une expédition maritime. C'est ainsi qu'il apprend l'existence possible d'une terre loin là-bas, aux confins de l'océan. Thaïs va-t-il suivre son désir d'effectuer la traversée pour aller l'explorer? Cette terre inconnue existe-t-elle vraiment? Car personne au Royaume Vert, jamais, n'avait mentionné son existence
Publié le : jeudi 30 janvier 2014
Lecture(s) : 21
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782342018578
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782342018578
Nombre de pages : 102
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
 
Du même auteur
Zaïane, éditions Bénévent, 2008 La Zelie, éditions Edilivre, 2010 Face au destin, éditions Publibook, 2010 La Légende de Thaïs, Mon Petit Éditeur, 2012 Un arbre est tombe, Mon Petit Éditeur, 2013
 
Dominique Calamel
LA LÉGENDE DE THAÏS
Tome 2 – La traversée
Mon Petit Éditeur
 
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur :
http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France
IDDN.FR.010.0119321.000.R.P.2013.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication par Mon Petit Éditeur en 2014
Chapitre 1 Lété arrivait à grand pas. La paix avait été rétablie dans le Royaume Vert depuis six mois. La population verdienne avait rapidement repris son rythme de vie. Normal, après tout la guerre contre les pierriens, même si elle avait été cruelle et brutale, navait duré quun peu plus de quinze jours. Les dragons enfin libres se régalaient à sillonner les airs. Afin de leur donner plus dampleur dans leurs vols, dès la paix rétablie, Dominius avait changé le Dôme en un haut mur de force au pied de la chaîne des Crêts Verts, à la frontière du Royaume de Pierres, incluant ainsi la totalité du domaine des dragons. Ceci avait été rendu possible grâce à la taille et la puissance du nouveau diamant quil avait ramené. Pour la première fois depuis plus de 250 ans, les dragonets nés durant lhiver effectuaient leurs premiers vols en se lançant du haut des Crêts Verts, sans risque. À la grande joie de leurs parents qui les accompagnaient.Les différents groupes sétaient éparpillés dans les montagnes, profitant enfin de lespace qui leur était offert. Du coup, les pontes avaient été plus importantes que les années précédentes. Ce qui réjouit le peuple dragon qui finalement nallait pas séteindre, comme il le redoutait lors de leur première rencontre avec Dominius et Thaïs. Dès le début du printemps, Kaïko tout fier, était venu présenter son fils Thaïko à ses nouveaux amis. Ses parents
7
LA LÉGENDE DE THAÏS
lavaient baptisé ainsi en lhonneur de Thaïs. Ce dernier le connaissait déjà, car dès que ses études le lui permettaient, il transplanait dans lune ou lautre grotte de ses amis et passait de longs moments en leur compagnie. Il avait assisté, émerveillé, à léclosion de son uf. À ce moment-là, le nouveau né navait pas encore la couleur de ses parents : Bronze. Ses écailles nacrées, transparentes, laissaient voir son sang battre dans ses veines, elles allaient se durcir et foncer au cours des mois. Cela lui donnait une apparence presque irréelle, impalpable. Depuis, le dragonet suivait Thaïs partout à chacune de ses visites. Ou venait se lover au chaud, dans le ventre de Bella, qui faisait semblant de râler, tout en le léchant avec tendresse. Lhiver avait été rude mais pas au point dêtre obligé de ravitailler la meute de Calo et Cala, qui se remettait doucement de la rencontre avec lours. Un mâle solitaire les avait rejoints et avait su remplacer Lubio dans le cur de Lubia. Deux portées étaient nées, six petits en tout, dont trois à Lubia qui rayonnait à nouveau de bonheur. Bella la coquine nétait pas en reste, au milieu de lhiver elle avait effectué quelques escapades en forêt où elle avait rencontré un beau lion et avait mis au monde deux lionceaux. Un mâle et une femelle dont toute lécole de Padalia sétait entichée. Bella prenait les compliments comme à son habitude : Comme coulant de source. Thaïs lui avait dit en riant :  Tes petits sont très beaux ma belle, mais arrête de frimer. Elle sétait rengorgée et avait rétorqué :  Tu me blesses. Tu sais très bien que je suis incapable de frimer. Jaccepte simplement les compliments comme ils viennent. En abondance et justifiés. Car mes petits sont deux merveilles.Histoire de la taquiner Thaïs lui avait répondu en prenant la petite femelle dans ses bras :
8
LA LÉGENDE DE THAÏS
 Je suis tout à fait daccord avec toi. Dailleurs Youma, promet dêtre particulièrement belle. Je me demande même si elle ne sera pas plus belle que toi. Il lui avait fait un bisou sur le nez et lavait remise dans le ventre de sa maman. Puis il était sorti en éclatant de rire, suivit par le regard furibard de Bella qui boudait. Maïus avait complètement craqué devant Rahal le petit frère et avait humblement demandé à Bella lautorisation de ladopter. Ce quelle avait accepté avec joie. Dominius avait fait de même avec Youma. Voilà pourquoi elle nétait pas dans la bibliothèque avec le quatuor Thaïs, Tamala, Salvio et Almia, qui planchaient pour leurs prochains examens. Elle ne quittait sa corbeille, près de la cheminée dans la chambre de Thaïs, que pour aller manger. Et encore les deux premiers jours elle navait pas quitté ses petits. Le chef cuisinier toujours à ses petits soins, lui avait livré ses repas à domicile. Ce dont elle le remercia en lui léchant la main. Exceptionnellement, Maïus avait demandé à Dominius, puisque Milo nétait plus là, de terminer linitiation de Thaïs.  Je pense que tu seras daccord avec moi, nous avons trouvé ton successeur. Il a donc besoin dêtre préparé. Il ny a que toi pour le faire. Au fond cet imbécile de Milo nous a rendu service. Sa trahison nous a permis de nous rendre compte beaucoup plus tôt de ses qualités.  En effet. Il aurait suivi le cursus normal et nous aurions perdu plusieurs années. Je serai très heureux de men occuper.
* * *
Certes pendant la guerre, les relations entre loncle et le neveu sétaient renforcées, mais lélève et le professeur apprirent à sapprécier vraiment. Et Dominius navait plus peur de lui montrer son affection en publique. Car son neveu avait suffisamment prouvé, quil méritait sa réussite et quil navait
9
LA LÉGENDE DE THAÏS
besoin de laide ou du piston de personne pour récolter les lauriers. Dominius lui avait ouvert la bibliothèque secrète de Padalia. Thaïs sétait penché durant tout lhiver avec un intérêt assidu sur les vieux grimoires. Cest ainsi quil apprit que longtemps avant la première guerre contre les pierriens, certains habitants du Royaume Vert sétaient lancés dans la conquête de locéan qui bordait leur contrée. Une flottille de trois grandes nefs avaient été armées pour une expédition. Thaïs fut étonné de constater que lun de ses ancêtres : Julius, y participait en tant quhomme de science et médecin. Il était chargé de rapporter un maximum déchantillons de toutes sortes et de notes sur le voyage. Cétait ce journal de bord qui lavait le plus captivé. Julius et léquipage de son navire furent les seuls à revenir de ce voyage. Affamés, déshydratés, malades. Les autres navires avaient été engloutis lors dune terrible tempête. Dans ce journal, jour après jour, Julius ne parlait que de limmensité de locéan, quil avait baptisé Royaume Bleu. Habité par des poissons énormes, plus grands que leurs bateaux, aussi bleus que locéan, qui émettaient de drôles de chants. Dautres avec une forme plus effilée, beaucoup plus petits, gris ou noir et blanc. Dautres en forme de losange plat, au dos noir, au ventre blanc, avec une longue queue fine et dune très grande envergure, volaient en jaillissant hors de leau en battant des ailes comme des oiseaux. Ces espèces nageaient en troupeau, et faisaient des bonds extraordinaires hors de leau. Ils nétaient visiblement pas agressifs. Lorsquils avaient pris le chemin du retour, cela faisait 60 jours que la flotte naviguait, Julius avait noté une longue et haute forme sombre au-dessus de lhorizon, supposant que cela pouvait être une terre. Cest dans la nuit que la tempête se déchaîna, faisant disparaître deux des navires, les obligeant à faire demi-tour. Julius ne parla à personne de ses suppositions.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

SAMIEN Le voyage vers l'outremonde

de editions-thierry-magnier

La Légende de Thaïs

de Mon-Petit-Editeur

Le serment d'une reine

de harpercollins21750

suivant