Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Le cœur n'est pas un genou que l'on peut plier

De
169 pages
Portrait d'une famille africaine à Paris, aujourd'hui, au-delà des clichés, à travers le regard d'Ernestine qui n'a pas sa langue dans sa poche.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

le cœur n’est pasun genou que l’onpeut plier
le cœur n’est pasun genou que l’onpeut plier Sabine Panet et Pauline Penot Roman Illustration de couverture de Anne Bordenave
Ernestine n’a pas la langue dans sa poche. Au collège, elle répète avec conviction une pièce de Molière et se voit déjà sur les planches d’un grand théâtre parisien ! Awa, sa grande sœur, prépare son bac français. L’avenir est devant elle, mais son père a décidé de la marier à un cousin, cet été, au Sénégal. Les femmes de la famille vont unir leurs forces et leurs arguments pour convaincre le père, ligoté par sa promesse et le sens de l’honneur, de renoncer à son projet.
Coeçtîo aîmée par Soazîg e Baî, assîstée e Caîre Betîer.
Aveç e soutîe u CnL.
«e marîage e peut être çoçuqu’aveç e îbre et peî çosetemetes uturs époux.» Artîçe 16 e a Déçaratîo uîversee es roîts e ’homme
À Guillaume et Denis, qui ont cuisinéet pouponné aec enthousiasmependant nos heuRes d’écRituRe.
Préue
ï étaît u peu pus e çîq heures qua Agathe et Awa arrîvèret evat es grîes ermées u Pathé o. a uît s’é ça îrçîssa ît.Awa s’assît sur e trottoîr et épîa ses jambes o-gîîges. Das so os, es majusçues orées u rotîspîçe proçamaîet: «AUX GRANDS HOMMES: A PATRïE RECONNAïSSANTE
– Tu peses à çe que je pese? goussa Agathe e se aîssat tomber à çôté ’ee. a rue Souot éserte aîsaît çomme u tobogga vers e uxembourg, pîe as ’axe u ever u soeî. – Carrémet. Je regare a bîbîothèque Saîte-Geevîève et je me îs: pus qu’u a et emî, et o y sera. O sera étuîates, o aura otre çarte, u uméro e paçe aveç usous-maî e çuîr as a sae à ’étage. J’aî vu es photos, ç’est éorme. Derrîère, ç’est a Sorboe.Etjusteà-bas,tuvoîs,àçôtéeégîse?C’est e yçée Herî-ïV. C’estH4.
7
Fatîgue ou éçouragemet, e regar ’Agathe se It îexpressî sous es çouées e masçara. – Tu vîes ’embaer u meç et tu me pares ’aer e bîbîothèque? Awa haussa es épaues as so sweat îforme. – C’étaît pas terrîbe. Qua î s’est rap-proçhé, j’aî essayé e me motîver: j’aî ouvert a bouçhe, j’aî touré çomme î aaît, maîs rîe. – Commet a, rîe? – J’avaîs ’împressîo ’être çhez e etîste. – O se aît îvîter çhez es meçs e îx-huît as, quî vîvet à Parîs; toî tu arrîves habîée çomme u saç, tu e boîs pas, tu e ases pas et tu sors aveç e pus beau gosse e a soîrée. Bo. Ma m îusçu e çomp esatîo à moî,ç’estEmomet où o va se retrouver toutes es eux pour e parer, et tu veux que je me çotete e çe vîeux çommetaîre tout mou? – Be ouî. Note que j’aî peut-être u pro-bème. C’étaît pareî aveç Baptîste. Ça m’avaît paru og. Agathe vîa îtégraemet so çabas sur e trottoîr pour mettre a maî sur so tééphoe, quî vîbraît: «Ouî mama?… No, o ’est pas çouçhées… Ouî, a marîée étaît magîIque… O a asé tout a uît, î y avaît es tam-tam, ç’étaît très gaî… C’étaît ue expérîeçe passîoate… Be, eRER… Bîe sûr, je uî îs…À tout.»
8
– Ma mère te remerçîe beauçoup e m’avoîr oé a çhaçe ’assîster à u authetîque marîage traîtîoe séégaaîs. – Aveç es tam-tam. – Quoî? – No, rîe. Tu uî îras qu’o portaît es pages e peau e bête, aussî, et qu’o touraît autour ’u eu? – No, je reste toujours hyper sobre as mes esçrîptîos, a passe mîeux. Et toî, tu eur as ît quoî, à tes parets? – Que je êtaîs ’Asçesîo aveç ta amîe. O evaît âçher u Jésus golé à ’héîum sur e par-vîs e ’égîse. C’est passé çomme ue ettre à a poste, îs e çoaîsset pas es étaîs es traî-tîos çhrétîees. – Tu te ous e moî? – Ouî. Je eur aî juste ît que je ormaîs çhez toî. Ee se eva e bâîat, se prît u çoup e çabas urîeux as es moets, regara sa motre: – Sî o y va maîteat, o peut avoîr eEMïRe 5 h 36.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin