//img.uscri.be/pth/172839a63b8279c92a216abe30a5723c7b42296c
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - PDF - MOBI

sans DRM

Le Pavot bleu

De
70 pages

Ce livre ose dévoiler la naissance des deux premières fées sur le toit du monde, au pays du pavot bleu.

« Si un jour vos pas vous conduisent en direction du vieux moulin et que la brume vous laisse entrer dans ce petit paradis, vous y trouverez un bel endroit magique entretenu par la visite ponctuelle d'Aurore qui ne sait que chanter et rire aux éclats avec ses grandes amies les fées.

Le pavot bleu a proliféré en un champ de ciel descendu sur la terre, car le chant du soleil opère toujours ses enchantements. La luminescence de la lune y répand chaque soir une ivresse peu commune.
Les étoiles brodent encore leurs dentelles scintillantes pour parer les berceaux des bébés-fées. » ...


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-86189-4

 

© Edilivre, 2015

Du même auteur

 

Du même auteur :

« Océane, une vague de vie » Roman autobiographique

« Le pavot bleu » histoire

« L’Alphabetâme » Histoire pour enfants de 8 à 88 ans

« Cœurdorée à l’école des Fées » Conte de fées

Remerciements

 

 

À

AURORE,

 

Remerciements

Je remercie ma filleule Emmanuelle Mathieu, Jean-Pierre Salaün et leurs enfants, Aurore et Yohann.

Je tiens aussi à remercier Marie-Odile Clerc pour la relecture.

Citations

« Découvrir ou créer, n’est-ce pas la même chose ?…

… on trouve ce qu’on invente, on découvre ce qu’on créé, ce qu’on rêve. »

Romain ROLLAND

« Le pays des Fées a toujours été connu des mortels comme le Pays du Cœur Vivant. »

Claire NAHMAD

 

 

Il y a fort longtemps, on nous racontait que les petites filles naissaient dans une rose et les petits garçons dans un chou !

Maintenant tous les enfants savent comment naissent les bébés.

En fait, c’était peut-être exact.

Les enfants naissent du cœur de la nature. Un peu du cœur des fleurs, de l’épi de blé, de certains fruits…

Nos grands-mères et grands-pères ne mentaient pas.

Je vais vous conter pourquoi.

Avant de commencer mon histoire, sachez qu’il y a de nombreuses années tout le monde croyait vraiment en l’existence des fées. De nos jours, nous sommes bien moins nombreux à conserver cette croyance. Quant à moi, je crois en la vie des fées, parce que j’en suis une ! Hé oui ! L’on m’appelle « la Fée du Soleil levant ».

Un endroit magique

 

images1

Découverte

L’histoire se déroule dans un lieu enchanté. Quelque part sur la terre.

Il y avait un vieux moulin et sa rivière musicale.

De nombreuses fleurs et fleurettes borduraient ce chemin d’eau claire.

Des arbres ombrageaient les fleurs. Ils étaient magiques et étonnants. Ils pouvaient parler avec les fleurs. Ils déplaçaient leurs branches quand elles avaient soif de la chaleur du soleil et s’entendaient merveilleusement bien.

Mesdames les fleurs aimaient beaucoup chanter avec l’eau de la rivière. Elles éclataient de rire au vent léger qui les chatouillait. Elles ouvraient grand leurs bras pour l’accueil du Rayon d’Or du Soleil.

Lorsqu’il pleuvait, les arbres transformaient leurs branches et feuillages en de fines gouttières où les perles de pluie glissaient avec douceur pour les désaltérer.

Cette poésie naturelle était très colorée. Toutes les teintes étaient regroupées en ce lieu. Toutes, sauf une. La couleur bleue restait absente.

La terre produisait une forte chaleur lorsqu’elle entendait résonner les pas des hommes qui approchaient. Se créait alors une brume compacte et tenace qui dissimulait suffisamment cet endroit pour que les personnes n’osent s’y aventurer.

Un jour, un couple passa proche de ce moulin. La brume ne put les dissuader puisque c’était un couple particulier. Ils avaient le don de la nature, de la poésie et de l’amour. Cet homme et cette femme pouvaient voir, sentir et entendre au-delà de la présence silencieuse des choses. Ils avaient donc vu et senti qu’ils se trouvaient dans un endroit féerique malgré ce voile brumeux.

Ils devinrent amoureux de ce lieu et décidèrent de s’y installer.

Ce couple n’était plus très jeune. Ils étaient écrivains. Chacun d’entre eux écrivait mais ils leur arrivaient souvent d’écrire des histoires à deux. Cela les amusait beaucoup. Ils avaient, grâce à leur imaginaire et leur amour très profond, créé des histoires, des contes très appréciés par la jeunesse. Leurs livres se vendaient un peu partout à travers le monde entier. Ils cherchaient un endroit pour poursuivre l’aventure de l’écriture et être seuls quand ils en auraient besoin. C’était le lieu rêvé qu’ils venaient de découvrir. Durant leur vie, ils avaient beaucoup voyagé et désiraient...