Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 4,99 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Le prince de la mine

De
20 pages
Un mini-roman plein d'aventures et d'émotions !

Liège, mars 1812. Parce qu’il a fait preuve d’un immense courage aux côtés de son père, coincé avec d’autres mineurs au fond d’une mine qui se remplissait d’eau, Mathieu Goffin est envoyé à l’école par l’empereur Napoléon. Le jeune garçon découvre un monde nouveau, tout différent de la mine. Y sera-t-il plus heureux ?

Plus on lit, mieux on lit. Récits Express, c'est plus de 30 histoires variées et des thèmes passionnants pour faire découvrir le plaisir de la lecture aux jeunes lecteurs de 10-13 ans.

EXTRAIT :
Liège, 22 mars 1812. Un vent froid a piqué la ville toute la journée. Pourtant, le soleil brillait et la ville était en liesse.
Quand le baron d’Ourtefoix rentra chez lui, l’ombre commençait déjà à bleuir les coteaux tout autour. Il était content de sa journée, même si la fatigue l’avait gagné au milieu de tous ces discours et surtout des cris de la foule et des applaudissements. Mais comme tout cela avait été plein d’allégresse et de bonté ! Il revoyait surtout l’air grave du petit Mathieu quand celui-ci avait levé son verre à la suite des toasts portés à l’Empereur et à l’Impératrice. Qui avait donc dicté cette belle formule au jeune garçon ? Sans doute pas son père, qui ignorait sûrement les choses de l’Empire. Le préfet de l’Ourthe peut-être ? En tout cas, il avait belle allure, le petit Mathieu, quand il avait dit :
– Levons notre verre à la santé du Roi de Rome !
Deux jours auparavant, le fils de Napoléon venait en effet d’avoir un an. La foule présente sembla beaucoup apprécier le geste du jeune Mathieu Goffin. Voilà un garçon plein de courage et d’esprit. Le baron d’Ourtefoix lui-même avait les larmes aux yeux en revoyant le visage doux et un peu grave de l’adolescent qui prononçait ces mots.

« Oui, une belle journée vraiment », pensait le baron. « Et voilà de braves gens qui méritaient bien qu’on les salue de la sorte, aussi bien le père que le fils. »

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Le prince de la mine
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin