Le renard et le loup

De
Publié par

Un renard fort rusé et un loup quelque peu naïf sont apparemment de bons amis. Mais quels tours pendables le renard ne jouera-t-il pas pour sauver sa peau ? Et jusqu’où ira le loup pour se payer un festin ?
Publié le : lundi 20 juin 2011
Lecture(s) : 66
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782896826100
Nombre de pages : 28
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
collection chrysalide
le renard et le loup
adaptation de Marguerite Maillet illustrations de Joan Gregory
collection chrysalide
le renard et le loup
adaptation de Marguerite Maillet illustrations de Joan Gregor y
Une fois, c’était un renard et un loup qui vivaient ensemble. Les renards, vous le savez, sont plus rusés que les loups. Ce renard-ci, lui, il cherchait toujours à jouer des tours.
2
Une journée, le renard dit au loup :
— Qu’est-ce que tu dirais si on se faisait du miel ?
— Je suis d’accord, répond le loup. Ce sera bon l’hiver prochain. L’été, c’est facile de se trouver de la nourriture, mais l’hiver...
Le renard ne perd pas de temps, et, selon son habitude, il fait travailler le loup. Il l’envoie chercher de l’eau au ruisseau, lui demande de mélanger l’eau avec du sucre dans un baril, puis les deux descendent le baril à la cave.
4
Peu de temps après, un beau dimanche, le renard pense : « Moi, il faut que je trouve le moyen de manger ce miel-là avant l’hiver. » En revenant de l’église, il dit au loup :
— On m’a demandé d’être le parrain à un baptême cet après-midi.
— Ah ! tu es chanceux, toi !
Après le dîner, le renard fait mine de retourner à l’église, mais il descend à la cave. Là, il mange du miel, et il mange du miel. Quand il n’a plus faim, il revient en haut.
— Comment l’avez-vous nommé, le petit loup.
6
? demande le
— Euh... on l’a nommé « Bien-Commencé ».
— C’est un beau nom, je trouve.
Le dimanche suivant, le renard dit au loup :
— On m’a encore demandé d’être parrain.
— Tu es bien chanceux, toi.
Le renard descend à la cave, et il mange du miel, et il mange du miel, et il mange du miel. Ensuite, il revient en haut.
— Eh bien ! c’est un petit garçon ou une petite fille que vous avez fait baptiser ? demande le loup.
8
— Un petit garçon.
— Comment l’avez-vous nommé, celui-ci ?
— On l’a nommé « Demi-Vide ».
— Ah ! c’est un drôle de nom, ça !
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Nahel et les lions blancs

de livre-de-poche-jeunesse