Les étranges béliers de Sidi Mansour

De
Publié par

La naissance de deux agneaux va bouleverser la vie de Lalla Khadija. Une aventure pleine de rebondissements qui vous mènera d'un petit village du haut Atlas au Maroc à Paris, la Ville Lumière, en France. Et bien sûr, Kabi la poule est du voyage ! (Des illustrations en couleur).
Publié le : mardi 1 mars 2016
Lecture(s) : 2
EAN13 : 9782140002656
Nombre de pages : 90
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Les étranges béliers de Sidi Mansour
Jeunesse Collection dirigée par Isabelle Cadoré, Denis Rolland et Joëlle Chassin Dernières parutions Atelier d’écriture,Les aventures d’Iris et de Louna-Rosesuivi deTom-Tim et les trois pépites, 2015. Marie-Françoise MOULADY IBOVI,Olessongo l’enfant sorcier du Congo, 2015. Giuseppe MUNGO,Peppino et le secret des oliviers, 2015. Gansa NDOMBASI,Les enfants du port Malebo, 2015. Fatima SARSARI,La grève des vaches, 2015. Florence SAUTEREAU,Mingus et les souris de Paris, 2015. Yoanne TILLIER,Le trésor de Zayad, 2015. Nathalie LEZIN,Tiféfé et la conque de lambi, 2015. Carole STARLING,Les corbeaux de la tour de Londres, 2015. Michèle BAYAR,Le mystère des cartes postales, 2014. Sylvia SAUBIN,Voler avec les cigognes noires, 2014. Annie STAMMLER,Yolan, le macareux moine, 2014. Atelier d’écriture,Tara la goélette et Arthur l’ourson, 2014. Michèle BAYAR,La dispute, 2014. Myren DUVAL,Emmène-moi place Tahrir, 2014. Marleen CAPPELLEMANS,Moi, Udolpho, apprenti fantôme, 2014. Nassereh MOSSADEGH,Les aventures de Nokhodi, Inspirées d’un conte populaire persan, 2014. Fatima SARSARI,Kabi, la poule qui ne voulait pas être une poule, 2014. Florence SAUTEREAU,Les tribulations de Perrette et Mingus à Paris, 2014. Galina DEMIKINA,Zoé et les Poudzis, 2013. Didier REUSS et Jessica REUSS-NLIBA, Nana et le petit croco rouge,français-bassa,2013. L’épopée du roi Gilgamesh et de son ami Enkidou, Adaptation libre de Raymond PERRIN, 2013. Annie STAMMLER,Kliko, la petite oie bernache, 2013.
Fatima Sarsari
Illustrations de Brice Follet
Les étranges béliers de Sidi Mansour
© L’HARMATTAN, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07694-2 EAN : 9782343076942
Préambule
Voici une histoire dont les évènements se déroulent au Maroc, dans un village fictif niché dans une vallée verdoyante, fortement inspiré des villages de la vallée du Haut Atlas. Le lieu où se situe l’histoire Le massif de l’Atlas est une chaîne montagneuse, composée de trois massifs : le Haut Atlas, où se déroule notre histoire, le Moyen Atlas et l’Anti Atlas. Ce massif montagneux, le plus élevé d’Afrique du Nord, forme une barrière naturelle délimitant le Maroc saharien du Maroc atlantique et méditerranéen. Si, autrefois, la faune de cette région se constituait de nombreux animaux sauvages, tels des lynx, les fameux lions de l’Atlas, des aigles, des faucons et bien d’autres encore… malheureusement ce n’est plus le cas aujourd’hui. Des animaux plus communs ont remplacé ces redoutables et majestueux prédateurs… du moins dans les modestes foyers des habitants, ce qui est, il faut bien l’admettre, beaucoup plus facile à gérer dans la vie de tous les jours que les illustres félins ou autres rapaces. La population est majoritairement composée de Berbères, et parle le tamazight, aussi appelé le chleuh.
7
Cultures et vie quotidienne Dans cette vallée verdoyante, les habitants vivent modestement des cultures de leurs champs, des fruits de leurs vergers et de l’élevage de leur bétail. Grâce à une terre assez généreuse et à des pluies fréquentes, les récoltes subviennent suffisamment aux besoins des habitants. Les cultures sont optimisées par les champs et les jardins aménagés en terrasses. Les principales cultures céréalières sont l’orge et le maïs. Les principaux légumes sont les navets, les pommes de terre et les oignons dont le surplus est vendu sur les marchés. Les navets sont particulièrement appréciés. Après avoir été récoltés, les navets sont mis à sécher. En séchant, les légumes prennent une teinte marron et peuvent ainsi être conservés pendant plusieurs mois et permettent de passer la dure période de l’hiver où les légumes sont rares. Dans les jardins en terrasse, on trouve des pêches, des coings, des noix, des amandes, et de plus en plus de pommes que les paysans vendent sur les marchés locaux. Parfois, le ciel est moins généreux, et la sécheresse peut faire des dégâts, mais moins conséquents que dans les autres régions au climat désertique. Usages et coutumes locales Comme la grande majorité du pays, les habitants de la région sont de religion musulmane. Mais cela n’a pas toujours été le cas. Autrefois, les musulmans cohabitaient avec des populations juives. Aujourd’hui,
8
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.