Les Royales Baby-Sitters - Tome 2 - Les Royales Demoiselles d'horreur

De
Publié par

Holly et Anna n’ont pas pu se payer leurs vacances de rêve après leur mission de baby-sitting royal. Elles doivent donc trouver un nouveau petit boulot.

Les voilà engagées pour le mariage en Francie du roi Dentu et de la princesse Violette, organisé par la meilleure amie de cette dernière : Jeanne Malypense. Et Pépino, en digne héritier du royaume de Brittonie, est du voyage, bien entendu !

Mais rien ne se passe comme prévu : gâteaux à l’ail et bouquets aux asticots gâchent la fête. Quelqu’un essaierait-il de sabotter le mariage royal ?

Holly et Anna découvrent finalement que c'est Jeanne Malypense qui a tout manigancé ! Non pas pour gâcher le mariage, mais pour révéler à son amie que son promis, le roi Dentu, est en réalité un vampire !
Publié le : mercredi 13 janvier 2016
Lecture(s) : 1
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782011205629
Nombre de pages : 160
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
couverture
pagetitre

À Violette – C.B.
Pour Babs – B.M.

image

Résumé des jours précédents…

image
image
image
image
image

Les grosses araignées poilues sont de bien meilleurs animaux de compagnie que les petits chiens. D’abord, elles ont beaucoup plus d’yeux et, en plus, elles sont fortes en tricot. Malheureusement, comme les chiots, elles ont la fâcheuse habitude de mordiller. Le problème, c’est qu’elles sont parfois venimeuses.

Le prince Pépino, qui avait reçu une grosse tarentule pleine de poils de son parrain le tsar du Marok, était maintenant couvert de plaies verdâtres et infectées, du bout du nez à l’extrémité des orteils.

— Aïe ! Arrête, Charlotte A. Rainier : espèce de terroriste assoiffée de sang !

Charlotte A. Rainier – la tarentule – ne pouvait pas s’en empêcher. Le petit doigt du prince Pépino était trop appétissant. Dodu, il sentait la glace au cactus. Elle savait que ce n’était pas très gentil mais… scrounch ! Elle planta ses crocs dedans.

— Aïe ! Aïe ! hurla Pépino. Je vais t’écraser comme une crêpe.

Seulement, il avait beau essayer, Charlotte était trop rapide pour lui.

image

— Pépino ! se fâcha Holly Gentillalouette en ramassant Charlotte pour la caresser.

— Elle m’a mordu ! glapit le prince. Elle n’arrête pas de me mordre.

— Elle veut seulement jouer, la défendit Holly. Regarde ses huit yeux, elle a vraiment l’air désolée. Elle ne veut pas te faire de mal.

image

Charlotte s’était tissé un petit hamac entre les doigts d’Holly et s’y était installée pour dormir. Elle ronflait déjà.

— Hem, toussota Nestor, je croyais que vous vouliez trouver un travail !

Il ne se trompait pas. Le prince Pépino et ses nouvelles amies, Holly et Anna, avaient un besoin urgent de gagner 1 500 livres.

Urgent, car Anna refusait d’abandonner son objectif : les vacances de rêve dont elle avait lu la publicité sur le journal. Pépino et Holly savaient qu’il était inutile de discuter avec Anna quand elle avait une idée en tête.

Sans compter que les fameuses vacances de rêve avaient l’air trop géniales !

image

— Je peux vous proposer du jardinage, lança Nestor.

image

— Ce serait génial ! s’exclama Holly. J’adore les pingouins.

— Ça a l’air horrible, grommela Anna. C’est bien payé ?

— Vous gagnerez un porte-clés en forme de pingouin avec votre nom écrit dessus, répondit Nestor.

— Nul ! s’écria Anna. On a besoin d’un vrai travail !

— Eh bien… le roi et la reine recherchent des baby-sitters. Leur journée de vacances annuelle s’est tellement bien passée qu’ils ont décidé de partir toute une semaine.

— C’est hors de question ! répliqua Anna. On l’a déjà fait et ça a été un véritable enfer !

— Sans compter qu’on n’a pas été payées, renchérit Holly. Vous ne pourriez pas nous trouver quelque chose qui nous permette de gagner un peu d’argent ?

À cet instant, la porte du centre de recherche d’emploi de Douvreport s’ouvrit en carillonnant. Une très belle femme entra.

image

Même Charlotte A. Rainier, réveillée en sursaut, ne put s’empêcher de la fixer avec ses huit yeux.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant