Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 5,99 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Publications similaires

Le journal de Clara

de livre-de-poche-jeunesse

Week end infernal

de hachette-romans

Quatre sœurs, tome 1 : Enid

de l-ecole-des-loisirs

Vous aimerez aussi

ntou amaten m aeu Mve
JOSÉELAROCQUE JACINTHECHEVALIER
Bouton d’or Acadie
ama amntoutene Muve Texte deJOSÉE LAROCQUE Illustrations deJACINTHE CHEVALIER
Bouton d’or Acadie
Je m’appelle Mimi.
Je sais, Mimi, c’est court.
Mais entre Mimi et MarieMichelle GagnonLafleur, mes amies et moi avons voté pour Mimi. De toute façon, ma famille est déjà assez compliquée.
Je m’explique : dans ma famille, je ne sais plus vraiment combien d’enfants nous sommes. Je vais tout de même faire un effort pour vous la présenter.
Bon, alors, il y a ma maman, évidemment, mon papa, ça va de soi, mon demifrère PierreOlivier, ma demisoeur Parise, mon autre demisoeurDinna. Avant ma maman, mon papa avait une autre amoureuse. Avec son amoureused’avantmaman, il a eu mes demisoeurs et mon demifrère.
an am M
Moi
a p a P
Parce qu’il y avait encore de la place dans la maison, mes parents ont décidé, sans m’en parler, de nous préparer une autre petite personne dont, franchement, nous n’avions pas vraiment besoin... Pas qu’elle ne sera pas aimée mais, bon, nous étions déjà assez nombreux, il me semble.
Parise
l PierreOivier
na in D
ou ia M
 Dans cette grande famille, j’ai toujours eu une place de choix. Je suis la plus jeune, donc la plus mignonne. Tout le monde pense que je suis un ange. J’aiappris à parler très jeune, ce qui impressionne les grandes personnes. Bref, j’arrivais à avoir tout ce que je voulais… Je n’avais qu’à... à... bien choisir la personne à quije demandais quelque chose, battre des cils et dire des grands mots difficiles !
e r è r f é b é b e u q s e r P
 Mais j’ai bien cru que tout allait changer et que mon presque bébé frère allait me voler ma place.
 Imaginezvous que, l’autre jour, alors qu’il faisait un tempsparfait pour se balancer sur la balançoire, ma maman a refusé de me pousser parce que le soleil était trop fort et qu’elle avait trop chaud à cause de mon presque frère, qui com mence à la faire ressembler à un ballon prêt à éclater !  Quoi ? Quel effronté ! Il n’était pas encore là que déjà… déjà, il m’empêchait d’avoir ce que je veux ! Je m’y attendais, parce que la maman de ma meilleure amie, Ékila Naomi Kalala, a eu un bébé soeur et elle m’a mise au courant de ce qui va arriver. Alors, j’étais à la balançoire, et j’ai demandé à maman en battant des cils : Mamamanchéried’amourquej’aime, peuxtu me pousser si vous plaît, si vous plaît ?