//img.uscri.be/pth/ce609b26c894a6d14fed128d18c75e587df0ca97
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Mon bon gros zombie de poisson rouge

De
107 pages
Lorsque le grand frère de Tom jette Frankie le poisson rouge dans une fange toxique verte, Tom zappe le poisson avec une pile pour le ramener à la vie! Mais il y a quelque chose qui cloche avec le nouveau Frankie. Il est devenu un gros zombie de poisson rouge aux pouvoirs hypnotiques… et il a soif de vengeance. Voici deux bonnes histoires avec le gros zombie de poisson rouge qui vont te faire mourir de rire!
Voir plus Voir moins
Copyright © 2013 Mo O’Hara Titre original anglais : My Big Fat Zombie Goldfish Copyright © 2015 Éditions AdA Inc. pour la traduction française Cette publication est publiée en accord avec Macmillan Children's Books. Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire. Éditeur : François Doucet Traduction : Sylvie Trudeau Révision linguistique : Féminin pluriel Correction d’épreuves : Nancy Coulombe, Audrey Faulkner Illustrations de la couverture et de l’intérieur : © 2013 Marek Jagucki Montage de la couverture : Mathieu C. Dandurand Mise en pages : Mathieu C. Dandurand ISBN papier : 978-2-89752-579-8 ISBN PDF numérique : 978-2-89752-580-4 ISBN ePub : 978-2-89752-581-1 Première impression : 2015 Dépôt légal : 2015 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque Nationale du Canada Éditions AdA Inc. 1385, boul. Lionel-Boulet Varennes, Québec, Canada, J3X 1P7 Téléphone : 450-929-0296 Télécopieur : 450-929-0220 www.ada-inc.com info@ada-inc.com Imprimé au Canada
Participation de la SODEC. Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition. Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC. Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada O'Hara, Mo [My Big Fat Zombie Goldfish. Français] Mon bon gros zombie de poisson rouge Traduction de : My Big Fat Zombie Goldfish. Sommaire : t. 2. Mal de mer. Pour enfants de 8 ans et plus. ISBN 978-2-89752-579-8 (vol. 1) ISBN 978-2-89752-582-8 (vol. 2) I. Trudeau, Sylvie, 1955- . II. O'Hara, Mo. Seaquel. Français. III. Titre. IV. Titre : My Big Fat Zombie Goldfish. Français. V. Titre : Mal de mer.
PZ23.O32Mo 2015 j823'.92 C2015-940481-9 Diffusion Canada : Éditions AdA Inc. France : D.G. Diffusion Z.I. des Bogues 31750 Escalquens — France Téléphone : 05.61.00.09.99 Suisse : Transat — 23.42.77.40 Belgique : D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99
Conversion au format ePub par:
www.laburbain.com
À ma famille, dont le soutien est indéfectible : Guy,Daniel, Charlotte, ma mère et mon père, JoAnne et, bien sûr, mon grand frère, qui a embrassé en grandissant l’une des professions les moins diaboliques que je puisse imaginer en devenant… libraire.
Une histoire franchement choquante
Chapitre 1
Le scientifique diabolique
Hier, mon grand frère Mark s’est transformé en un réelscientifique diabolique. J’veux dire, il a toujours été diabolique la plupart du temps… Vous savez, il m’a lancé des trucs ou m’a poussé sur des trucs, m’a enfermé dans des trucs (ou m’a embarré dehors), m’a écrasé sous des trucs ou entre des trucs, cette sorte de choses tout à fait diaboliques la plupart du temps. Mais récemment, son échelle de diabolisme est
passée de « diabolique la plupart du temps » à « presque tout le temps diabolique »… Ç’a commencé par sa façon de parler :
— Hé ! Tom ! m’a-t-il crié. Télécommande ! Maintenant !
Mark s’est mis à parler par monosyllabes comme si son cerveau avait ratatiné ou quelque chose comme ça. Il a pris la télécommande et
m’a éloigné en me donnant un coup de pied.
— Crétin, a-t-il murmuré ensuite. Mon meilleur ami, Pradeep, qui habite à côté de chez moi, dit que « crétin » est un mot que les grands frères utilisent pour parler de leurs
petits frères. C’est aussi comme ça que l’appelle son frère Sanj, qui est lui aussi diabolique la plupart du temps. Heureusement, Sanj est pensionnaire ; il est donc diabolique la plupart du temps avec Pradeep seulement pendant les vacances scolaires. J’ai dit à m’man que Mark était de plus en plus diabolique, mais m’man dit que c’est juste à cause de ses « aumônes ». Je pense donc que c’est pour ça que mon frère me fait don de beaucoup de choses, surtout de coups et de paroles désagréables. Elle dit qu’il ne peut pas s’empêcher d’agir diaboliquement (enfin, elle n’a pas vraiment dit « diaboliquement », mais elle aurait dû). Elle dit que c’est parce qu’il a beaucoup d’« aumônes » qui lui courent dans le corps.
Et juste au moment où j’ai imaginé que Mark ne pouvait pas devenir plus diabolique qu’il ne l’était déjà, grand-papa et grand-maman lui ont offert une boîte de chimie pour son anniversaire. C’est une énorme boîte avec de grosses lettres à l’allure officielle sur le devant : AVERTISSEMENT !Pour enfants de plus de 12 ans seulement.Utiliser uniquement sous la supervision d’un adulte.
Pendant que je lisais ce qui était écrit sur la boîte, Mark m’a donné une taloche sur la tête, par-derrière. — T’avise pas d’y toucher… Tu piges ? m’a-t-il dit.
Je me suis éloigné en me frottant la tête. Surtout parce que j’avais mal, mais aussi pour enlever ma tête de là au cas où il déciderait de me
frapper encore une fois.
Il a sorti un sarrau de laboratoire blanc et a regardé tout ce qui se trouvait dans la boîte. Il y avait des flacons et des éprouvettes, et des béchers et des petits bâtons pour brasser, tous en verre. En vrai verre qui pouvait se briser ! M’man a regardé la boîte de chimie et s’est penchée vers moi.
— Peut-être que tu ne devrais pas y toucher, mon chéri. Un accident est si vite arrivé, a-t-elle dit. Mark a enfilé le sarrau et s’est retourné. Il a replié le collet, enfoncé ses mains dans les poches et a lentement esquissé un sourire sinistre. Et, vous savez, cette sensation de chatouillement que vous ressentez quand vous laissez un mille-pattes vous grimper sur le bras ? Eh bien,
moi, je l’ai sentie, mais dans mon ventre.
Mark venait de se transformer enscientifique diabolique. Mais je n’savais pas encore à quel point il pouvait être diabolique avant qu’il
arrive le lendemain avec le poisson rouge.
!
Chapitre2
Un poisson dans un sachet
Bon, on avait déjà eu des poissons rouges avant. On les avait gagnés à une fête de la paroisse en lançant des balles de ping-pong dans les petits bocaux dans lesquels ils nageaient. Mais ils n’avaient pas vécu bien longtemps. M’man a dit que c’était parce que les poissons avaient eu une commotion cérébrale à force de recevoir des balles de ping-pong sur la tête. J’ai déjà eu une commotion quand j’avais quatre ans, après être entré accidentellement tête première dans la porte que Mark avait « accidentellement » fermée en la claquant au même moment où il avait « accidentellement » crié : « Cours, Tom, cours. » Ça, c’était dans le temps où il était juste diabolique la plupart du temps. Je me rappelle que la docteure m’a regardé les yeux avec une mini lampe de poche et qu’elle m’a demandé si je pouvais nommer tous les Télétubbies. Je lui ai répondu que les Télétubbies étaient nuls, puis j’ai vomi sur ses souliers. Pas pour être méchant, juste parce que j’avais envie de vomir, vous savez. Elle a dit que j’avais une commotion et que je devais passer la nuit à l’hôpital pour qu’ils puissent garder un œil sur moi.