Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 5,49 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

On a fait des courses

de imav-editions

Si tu meurs, elle reviendra

de flammarion-jeunesse

Vous aimerez aussi

Coupable idéal

de rageot-editeur

Les monstres de Fort Boyard

de rageot-editeur

Double disparition

de rageot-editeur

suivant

SOMMAIRE

LA RENTRÉE DES SIXIÈMES

LA MONTRE DE LA MOMIE

LA COLÈRE DE GILLES

LA COLLECTIONNEUSE

LE COLLÈGE SOUS SURVEILLANCE

MALADRESSES

PROTESTATIONS

SOUPÇONS

UN ENQUÊTEUR REDOUTABLE

SPÉCULATIONS

RÉVÉLATIONS

PLUS DE DOUTE

INSTANTS DE GLOIRE

UN SUSPECT DÉROUTANT

COURSE CONTRE LA MONTRE

TOUS POUR UN…

978-2-700-23299-8

Conception graphique de la couverture : Marc Fleuret

 

© RAGEOT-ÉDITEUR – Paris, 1999-2006.

Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés pour tous pays. Loi n° 49-956 du 16-07-1949 sur les publications destinées à la jeunesse.

Du même auteur, dans la même série :

 

Superman contre CE2
Opération caleçon au CE2
Extraterrestre appelle CM1
Les CM2 à la une

La rentrée des sixièmes

– Gaffe, voilà Le Guillou ! avertit Bastien.

Le nez sur son classeur, Laure n’a pas vu venir leur professeur de français, heureusement en grande conversation avec Mme Bonneuil, la conseillère d’éducation. Il vaudrait mieux qu’elle ne la surprenne pas, accroupie dans le couloir, à dix mètres de leur salle de cours, terminant en vitesse l’exercice de grammaire à rendre tout à l’heure.

Laure n’est en sixième que depuis un mois, mais les us et coutumes du collège n’ont plus de secret pour elle. Règle numéro un : ne pas se faire remarquer. Pas d’excès de zèle ni de crainte, il faut être neutre et se fondre dans la foule. Règle numéro deux : on dépanne toujours un copain dans l’embarras, même si c’est la cinquième fois de la semaine qu’il vous demande vos devoirs. Règle numéro trois : ne jamais oublier qu’on est dans le clan des élèves et que celui qui passe dans le clan des profs est grillé.

À part ça, on peut prendre son temps pour changer de salle de cours, personne ne vous en voudra de retarder le début d’une leçon ; on peut se plaindre de l’injustice des professeurs, personne ne soutiendra qu’une sale note est méritée.

Laure se plaît bien au collège. D’abord elle n’a pas toute la bande de l’école primaire dans sa classe. Si Gilles, Bastien et les jumeaux coréens, Ken et John, sont avec elle en sixième A, Nicolas, Quentin, Ludovic et Clothilde sont en sixième B, avec ceux qui font de l’anglais. Laure n’est pas mécontente de cette situation. Les fanfaronnades de Quentin commencent à la fatiguer et Clothilde ne pense plus qu’à s’habiller à la mode. Seul le bon sens de Nicolas lui manque, mais Bastien en est aussi largement doté que lui.

Laure a envie de sortir un peu de la bande. Depuis cinq ans, ils forment un groupe tellement soudé qu’aucun nouveau ne parvient à s’y infiltrer. Laure élargirait bien son cercle d’amis. Avec Joséphine par exemple, si longue, si mince, toujours dans la lune, mais qui jongle avec cinq balles en même temps comme si elle les avait dans les mains depuis la naissance ; ou avec Fred, un rouquin qui sort une blague à la minute ; ou avec l’étrange Simon, ce garçon élancé au regard sombre qui semble mourir d’envie de se joindre à eux mais qui est bien trop fier pour faire le premier pas.

Bien sûr, la bande existe toujours. Ils se retrouvent aux récréations, à la cantine et s’attendent à la sortie pour repartir ensemble. Les parents ont ordre de ne jamais venir les chercher.

Aussi leur surprise est grande quand, ce mardi à seize heures trente, une magnifique Safrane noire, aussi luisante que si elle sortait de son emballage, s’arrête devant eux.

– Tu as oublié notre rendez-vous ? demande en riant le père de Gilles, la tête à la portière.

– Tu es déjà là ? s’étonne Gilles embarrassé.

– Je te l’avais promis.

– C’est mon anniversaire, avoue Gilles. Papa m’emmène passer la soirée à EuroDisney. Il y a une parade ce soir, mais c’est loin et il faut partir tôt.

– Attention à ne pas t’envoler dans les Space Mountains !

– Attache tes lunettes si tu ne veux pas les perdre.

– Surtout n’avale rien avant de monter dans les soucoupes !

Gilles promet de leur rapporter toutes les bricoles qu’il pourra récolter.