Princesse en danger

De
Publié par

Dans sa nouvelle famille d'accueil, Benjamin découvre le bonheur. Il rencontre un jour Shi-Meï, princesse de Pataman, dont il tombe amoureux. Quand sa princesse est kidnappée par de dangereux ravisseurs, il décide de tout entreprendre pour la sauver !

Un roman d'amour et d'aventures, porté par un héros résolu à toutes les prouesses pour sauver sa belle. Avec cette histoire au souffle chevaleresque qui joue des modèles familiaux et de l'inversion des rôles filles-garçons, Pierre Bottero se livre à un éloge joyeux du courage, et plaide pour la tolérance et le respect des différences.
Publié le : mercredi 5 avril 2006
Lecture(s) : 15
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782700240436
Nombre de pages : 192
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

SOMMAIRE

AVANT

JE PARS

LA TROISIÈME CATÉGORIE

L’ÉCOLE

LE MONDE À L’ENVERS

VOUS AVEZ DIT VIT ?

EN UN MOT

LE SENTIER DES COSTES

LA MORT DU TEIGNEUX

RENCONTRE

SHI-MEÏ

SHI-MEÏ (BIS)

EXPLICATIONS (AVEC UN S)

HÉROS (PAS POUR LONGTEMPS)

ACTION

LE VOL DU PINGOUIN IVRE

ACTION (BIS)

COUP DE FOUDRE ET COUP DE BOULE SONT SUR UN BATEAU

COURSE-POURSUITE

RÈGLEMENT DE COMPTES

LE CHINOIS

HIP, HIP, HIP

... HOURRA !

FINAL

FINAL BIS (CELUI DE LA VRAIE FIN)

978-2-700-23221-9

ISSN 1951-5758

 

© RAGEOT-ÉDITEUR – PARIS, 2006.

Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation
réservés pour tous pays.
Loi n° 49-956 du 16-07-1949 sur les publications
destinées à la jeunesse.

Du même auteur, dans la même collection :

Fils de sorcières

Surtout ne pas faire de bruit…

Aussi silencieux qu’une souris muette, je me rencogne dans l’obscurité rassurante de la chaloupe. Une caisse au caractère aigri par la solitude tente de me perforer les côtes mais je m’en moque. Comme je me moque de mes poignets toujours douloureux et de mes muscles tétanisés par l’épuisement.

Je me moque de tout.

De presque tout.

Je veux juste que le type qui arrive ne remarque pas les traces d’eau sur le pont.

Mes traces.

S’il les voit, il aura envie de les suivre et s’il les suit, elles le conduiront droit à la chaloupe. Il soulèvera la bâche et n’aura qu’à tendre la main pour me cueillir.

Mes chances de survie seront alors proches du zéro absolu. Surtout si c’est le fou au couteau. Tellement baraqué qu’en comparaison, Sylvester Stallone ressemble à un petit rat de l’Opéra.

Bien sûr, s’il se pointe, je peux toujours tenter de lui mordre le petit doigt en espérant qu’il attrape un tétanos foudroyant ou alors le faire mourir de rire en lui racontant les blagues de mon pote Kader, mais je ne suis pas vraiment certain que ça marche. Surtout les blagues de Kader. Bref, je préfère qu’il ne remarque pas mes traces.

Les pas se rapprochent.

Hyperzut ! C’est le maniaque au poignard !

Non, impossible ! Personne ne peut être aussi musclé. Ce type est un extraterrestre ou alors il se dope depuis la maternelle. Et moi qui croyais que les Chinois ne dépassaient pas un mètre quarante…

Je l’observe par un interstice sous la bâche, en croisant les doigts. Pourvu que…

Ouf !

Il ne jette pas un regard sur le pont mais se perd dans la contemplation du coucher de soleil. Un artiste frustré ? Cela ne me rassure pas. Une brute romantique n’en devient pas sympathique pour autant. Un tueur reste un tueur quoi qu’il…

Oh non ! King Kong vient de s’adosser à la chaloupe, histoire d’admirer dans de meilleures conditions la débauche de couleurs qui doit envahir l’horizon.

Mon abri grince mais résiste. Heureusement.

Le nez plaqué contre le bois huilé, j’essaie d’oublier que je suis un mammifère et que j’ai besoin de respirer.

Une vague de souvenirs en profite pour déferler sur ma mémoire.

Une vague de souvenirs.

Des souvenirs.

Souvenirs…

Avant…

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

La randonnée

de editions-thierry-magnier

Coupable idéal

de rageot-editeur

Double disparition

de rageot-editeur

suivant