Samba, le petit Peul

De
Publié par

Au Sud du Sahara vit Samba, petit garçon espiègle et pas toujours sage.

Regarde-le grandir parmi les siens. Ecoute avec lui les conseils des anciens. Découvre la savane envoûtante, les troupeaux et leurs bergers.

Bon voyage au Mali.

Publié le : jeudi 1 janvier 2009
Lecture(s) : 41
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9789999996352
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
LE RETOUR DES TROUPEAUX Les vacances arrivent à leur fin. Il fait très chaud. Samba e t Daouda passent toute la journée ensemble. Ils aiment se baigner dans le fleuve, en faisant atten-tion aux crocodiles. Daouda dit à son cousin : « Ils sont surtout dangereux au moment des crues. En été, il y a peu de risques ». Ils sont quand même impres-sionnants, la gueule ouverte. Les bords du Niger sont très animés : les femmes lavent le linge, la vaisselle. Les animaux viennent boire. Les pirogues noires, char-gées de marchandises, vont et viennent sur l’eau tranquille. Les deux garçons pêchent des poissons qu’ils font griller sur place. Ils ramassent de la terre et la pétrissent pour fabriquer des animaux. Grand-père, heureux de voir son petit-fils si épanoui, lui propose : « Cette semaine est celle du retour des troupeaux et de leurs bergers, partis depuis six mois. C’est aussi la fête des retrouvailles. Nous allons y assister. Tu vas voir quelque chose de magnifique. » Bien installé, Samba ne perd pas un détail du spectacle. Sur la même berge, des jeunes filles attendent, coquettement habillées, parées de leurs plus beaux bi-joux. En face, chaque gardien regroupe son troupeau. Il y a en tout des centaines de bêtes. Si un buffle se perd, son maître joue un son particulier avec sa flûte. L’animal égaré suit le son et rentre dans le troupeau. Enfin regroupées, avant de se jeter à l’eau, les vaches passent sous une couverture en signe de protection. Un groupe de griots prie pour que la traversée se passe bien. Deux salves donnent le signal du départ. Quelques gardiens nagent avec les bêtes, encouragent les plus jeunes, affolées, prises dans les remous. Sur la berge de Samba, accompagnés par la musique, des bergers entrent dans l’eau pour aider les buffles à sortir. Des pirogues transportent les chèvres et les brebis trop petites pour traverser. Les troupeaux réunis, un concours élit les plus belles vaches. Une cérémonie est organisée par les pêcheurs du fleuve pour remercier les esprits et fêter l’heu-reuse fin. Les bergers sont récompensés pour leur travail. Ces retrouvailles per-mettent de conclure des mariages. La soirée se termine par une danse de séduc-tion : les jeunes filles forment un demi-cercle et accueillent les jeunes gens rassemblés devant elles. Timidement, chaque fille choisit le garçon qu’elle préfère. Puis c’est le départ. Samba emporte avec lui des images plein la tête, de la mu-sique plein les oreilles. « Merci, grand-père. Si tu es d’accord, je reviendrai l’année prochaine. » Le vieux répond en souriant : « Inch Allah ! »
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi