Un jeudi à la mer

De
Publié par

Finies les vacances, c’est la rentrée en 5e et les contrôles commencent déjà à pleuvoir... Pour y échapper, Malika propose à Camille de sécher les cours et de passer une journée à la mer.

Publié le : mercredi 13 mai 2009
Lecture(s) : 29
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782700240108
Nombre de pages : 160
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Sommaire

Love story à Tahiti

Zen et bronzée

100% cinglée

Mi-figue, mi-Rémy

Des infos incognito

La forme est avec moi

Une touche au guichet

Carte d’identité SVP

Sensations à grandes vitesses

Sa face de plancton

Que du bonheur

Restau-baskets

Big bisous à la playa

Rentrer maison

En flagrant délit de maquillage

Rémy es-tu là ?

retour à la cause collège

Préparez les violons

Illustrations : Isabelle Maroger.

978-2-700-24010-8

ISSN 1772-5771

 

© RAGEOT-ÉDITEUR – Paris, 2009.

Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés pour tous pays. Loi n° 49-956 du 16-07-1949 sur les publications destinées à la jeunesse.

Du même auteur, dans la même collection :

 

Vive la 6e !

Ma première boum
Rendez-vous à la patinoire
Avertissement de conduite
Un cœur en vacances

Vive la 5e !

Le voyage en Angleterre
La fête de fin d’année

Love story à Tahiti

Malika s’est enfoncée dans les coussins. Elle a appuyé la tête contre mon épaule et a ouvert le magazine des stars à la dernière page. Ne pas s’endormir un vendredi en fin d’après-midi avec cette chaleur, la petite musique d’ambiance et le clapotement de la pluie dehors relevait de l’exploit. Je révisais mes verbes irréguliers pour l’interro d’anglais. J’en étais au cinquième de la liste, to become, became, become, devenir, lorsque Malika m’a interrompue.

– C’est quoi ton rêve ?

Mon rêve ? Là maintenant, dans une salle d’attente de dentiste, devant une affiche sur les caries ?

To dream, dreamt, dreamt, rêver. Celui-là, je m’en souvenais.

– Et toi ? ai-je demandé.

Elle m’a mis le magazine sous le nez et elle s’est exclamée :

– Mon rêve, c’est ça !

J’ai abandonné mes verbes pour jeter un coup d’œil sur le rêve de Malika. Un couple en maillot de bain s’embrassait langoureusement sur une plage déserte, devant une mer bleu turquoise.

– Quoi ça ? Les amoureux ?

– La mer ! La mer rien que pour moi.

– Humm… Pas très original.

– Je ne fais pas un concours ! Tu sais Caillou, le bonheur c’est complètement banal. Tout le monde rêve de la même chose.

J’ai hoché la tête sans avoir le courage de la contredire. Elle a enroulé une mèche de cheveux autour de son index.

– On t’offre la plage, la mer, les cocotiers rien que pour toi et tu refuses ?

– Non, mais bon…

Elle m’a lancé un clin d’œil et s’est écriée :

– Toi tu préfères le couple qui s’embrasse, c’est ça ? Je m’en doutais !

– Pas du tout, je…

J’ai remonté mes lunettes qui glissaient sur mon nez. Les poissons dans l’aquarium me fixaient bizarrement. Malika a déroulé sa mèche et a déclaré :

– Le problème, c’est le prix.

Et elle a fait sa moue habituelle en relevant la lèvre supérieure. Elle a sorti son téléphone portable pour vérifier ses messages. Qu’est-ce qu’elle attendait ? Un SMS du père Noël ? « Bravo, vous avez gagné un voyage à la mer pour deux personnes  » ?

– Si on enlève les cocotiers, le bleu du ciel et le sable blanc, c’est forcément moins cher, a-t-elle ajouté. La mer n’importe où, ça me suffit.

– Plus que neuf mois avant les grandes vacances, me suis-je moquée. Tu ne peux pas faire des rêves plus accessibles ?

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Le plus beau rôle de ma vie

de editions-actes-sud

Sujet : Tragédie

de gallimard-jeunesse

Coupable idéal

de rageot-editeur

Double disparition

de rageot-editeur

suivant