Une pirogue dans une bassine

De
Publié par

— Voilà, c’est terminé ! annonce Papijo en donnant un dernier coup de peinture bleue.
Mettons-là à l’eau ! Oscar remplis la bassine d’eau ! ordonne-t-il fier de lui.
Regarde, Ti-Coco ! Elle flotte ! crie Papijo.
Mais Oscar n’est pas satisfait.
— C’est une pirogue de rien du tout ! grogne Oscar. Ce n’est pas drôle une pirogue dans une bassine !
— Mais qu’est-ce que c’est ce trou ? interroge Gran’Ma Tina. Vous abîmez mon beau jardin ! Ti-Jojo, tu as toujours eu des idées bizarres !
Oscar explique à son arrière grand-mère que l’on ne peut pas faire naviguer une pirogue dans une bassine et qu’il faut au moins un grand bassin.

Publié le : samedi 1 janvier 2011
Lecture(s) : 54
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782844508232
Nombre de pages : 32
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
— Oscar ! Tu grandis trop vite, dit Gran’Ma Tina quand Oscar descend de la voiture. Et moi je rapetisse, ajoute-t-elle en riant. Ti-Jojo j’espère que tu n’as pas roulé trop vite…
Papijo est très content de retrouver sa vieille maman et la maison de son enfance. Dès qu’il a fini de décharger la voiture et bu un verre de jus d’orange avec Gran’Ma Tina, il entraîne Oscar à travers la maison et le jardin. Il lui montre les endroits où il se cachait lorsqu’il était un petit garçon.
Mais Gran’Ma Tina désire profiter de la présence de son fils pour lui demander de faire un peu de bricolage dans la « pauvre vieille maison ». Elle oublie qu’il n’est plus un petit garçon et sans cesse elle lui demande des petits services.
— Ti-Jojo ! Plantes-moi un clou ici pour y accrocher mon torchon. L’autre est trop haut ! — Ti-Jojo ! Attrapes-moi donc la poule noire. Je vais préparer un colombo pour Oscar.
Parfois Papijo s’assied pour se reposer un peu, mais Gran’Ma Tina a encore besoin de quelque chose.
— Ti-Jojo ! Tu te reposeras tout à l’heure ! Il faut tailler les hibiscus. Ne vois-tu pas qu’ils ressemblent à un tas de bois sec !
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Ne tombe jamais

de gallimard-jeunesse

Sauvages 1

de hachette-romans

suivant