Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'art du temps

De
140 pages
Olivier Lajous questionne le rapport de l'homme au temps, en visitant l'histoire de la mesure du temps, en nous faisant réfléchir sur les choix qui nous sont donnés pour vivre le temps que nous avons, que ce soit le temps d'entreprendre, le temps de travail, le temps de la réflexion, et plus largement en explorant le temps de la science, le temps de l'art et le temps de nos civilisations.
Voir plus Voir moins
Olivier Lajous
L’Art du temps Essai
Préface de Denis Terrien
DIPLOMATIE ET STRATÉGIE
LART DU TEMPS
« Diplomatie et stratégie » Collection dirigée par Emmanuel Caulier
Dernières parutions
Cantal-Nina KOUOH,Diplomates indépendants. Emergence d’un statut. La dynamique des diplomaties non gouvernementales à e l’orée du XXI siècle, 2015. Raymond H. A. CARTER,défendre verbalement auComment se quotidien. La parole, arme ultime de la « communication psychotactique », 2014. Raymond H. A. CARTER,Guide pratique de survie en zone urbaine et en campagne, 2014. Alain OUDOT DE DAINVILLE,Faut-il avoir peur de 2030 ?,2014. Lambert ISSAKA,La grande chute, 2014. Abdul Naim ASAS,Les enjeux stratégiques de l’Afghanistan, 2013. Guy SALLAT,Décider en stratège. La voie de la performance, 2013. Arnaud MAILHOS,Les travailleurs birmans dans le nord de la Thaïlande. Géopolitique d’un pays clandestin, 2013. Mehdi LAZAR,Espace et histoire de l’université américaine, De Bologne à Harvard, 2013. Nathalie BORDEAU (dir.),L’Intelligence Économique à l’épreuve de l’éthique, 2013. Stéphane Charles NATALE,Business à risque à Bagdad. Le retour des entreprises françaises en Irak, 2012. Arnaud MAILHOS, Nicolas MEUNIER, Juliette SIMONIN,La vague noire en Israël. L’ultra-religiosité menace-t-elle l’Etat hébreux ?,2012. Naim Abdul ASAS,Analyse de la représentation afghane, 2012.Medhi LAZAR,Délocalisation des campus universitaires et globalisation de l'enseignement supérieur. Le cas du Qatar,2012.Alexandre HENRY,La privatisation de la sécurité. Logiques d’intrusion des sociétés militaires privées, 2011. Fazil ZEYLANOV,Le conflit du Haut-Karabakh, une paix juste ou une guerre inévitable : une approche historique, géopolitique et juridique, 2011.
Olivier Lajous
L’Art du temps
*
essai
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Pariswww.harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-05809-2 EAN : 9782343058092
SOMMAIREPréface de Denis Terrien Prologue L’Homme et le temps L’histoire de la mesure du temps Le temps d’entreprendre Le temps de travail Le temps de la réflexion Le temps de la science et de l’univers Le temps de l’art et des civilisations Epilogue de Franck Morel Postface de Marcel Grignard
7
 7
 11
 17
 25
 37
 47
 87
101
109
125
133
PREFACEDenis Terrien Président d’Entreprise & ProgrèsEn 1905, Albert Einstein, par la théorie de la relativité, nous fait prendre conscience que le temps est une ème quatrième dimension de l’espace. Au cours du 20 siècle, la volonté de dépasser ces deux limites, l’espace et le temps, est un moteur puissant pour l’homme qui cherche à dominer le monde qui l'entoure. A l’heure où nous sommes capables de recevoir des photos de la sonde Philea posée sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko à cinq cent millions de kilomètres de la terre, à l’heure où la financiarisation du monde dépasse notre entendement avec des transactions électroniques réalisées à la nano seconde, à l’heure du transhumanisme qui souhaite tout normer, contrôler et changer, il est temps, me semble-t-il, de se poser et de réfléchir sur le sens que nous souhaitons donner à notre vie. Bien que nous ne soyons que des infimes grains de sable dans l’immensité de l’univers, certains ont la volonté, pour les moins fous, ou la certitude, pour les plus fous, de dominer l’espace qui nous entoure. Cette quête de domination de l’espace pousse l’homme à croire que le contrôle de tel processus ou la définition de telle norme ou règle le conduira à son épanouissement, alors qu'il pourrait bien ne le conduire qu'à son esclavage.
9